Vue normale Vue MARC vue ISBD

Tout homme est une nuit : roman / Lydie Salvayre

Auteur principal: Salvayre, Lydie, 1948-...., AuteurLangue : françaisPublication : Paris : Seuil, 2017Description : 1 vol. (246 p.) ; 21 x 15 cmISBN : 978-2-02-117370-3.Collection: Cadre rougeRésumé: Dans un village arrive un homme malade qui a décidé de se retirer dans ce lieu tranquille. Son arrivée déroute les habitants. Entre lui et les autres surgissent l'incompréhension, les malentendus et les grandes peurs infondées. ­Electre 2017.Code OPAC: LivreSignalement: Ressources en ligne :Accès en ligne
    classement moyen : 5.0 (1 votes)
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres
 Livre Livre Marguerite Yourcenar

La bibliothèque Marguerite Yourcenar vous accueille:

le mardi de de 16h à 19h

le mercredi de 10h à12h30 et de 13h30 à 18h

le vendredi de 16h à 18h

le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

Adulte
Fiction R SAL (Parcourir l'étagère) En transfert de Albert Camus à Marguerite Yourcenar depuis le 03/10/2018 1099710
 Livre Livre Elsa Triolet

La bibliothèque Elsa Triolet vous accueille:

le mardi de 16h à 18h

le mercredi de 10h-12h30 et de 13h30 à 18h

le vendredi de 16h à19h

le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

 

Adulte
Fiction R SAL (Parcourir l'étagère) Disponible 3054581
 Livre Livre L'@telier

La médiathèque l'@telier vous acueille: 

le mardi de 15h à 19h

le mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

le vendredi de 15h à 18h

le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

 

Adulte
Fiction R SAL (Parcourir l'étagère) Disponible 4050214
 Livre Livre Marguerite Yourcenar

La bibliothèque Marguerite Yourcenar vous accueille:

le mardi de de 16h à 19h

le mercredi de 10h à12h30 et de 13h30 à 18h

le vendredi de 16h à 18h

le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

Adulte
Fiction R SAL (Parcourir l'étagère) Disponible 2045626071

Dans un village arrive un homme malade qui a décidé de se retirer dans ce lieu tranquille. Son arrivée déroute les habitants. Entre lui et les autres surgissent l'incompréhension, les malentendus et les grandes peurs infondées. ­Electre 2017

Commentaire de Djamal
31/12/2018

C'est l'histoire d'un racisme ordinaire que raconte Lydie Salvaire, de fractures territoriales, de territoires en déclin, d'oubliés de l'Etat et de la mondialisation, de sentiment d'abandon, où face à la rancoeur et la frustration, certains désigneront un ennemi commode et disponible, à portée de main, le coupable, le bouc-émissaire, l' '' Autre '', l'étranger ( c'est-à-dire vous et moi, étrangers possibles, avec cette part d'étranger en chacun ).

Lydie Salvaire raconte à travers ses personnages, dans son roman politique, comment le préjugé, à force de répétition, comme une incantation disqualifiante pour nier l' '' Autre '', à force d'avoir été entendu et rabâché, l'usage fréquent d'un mot, devient insidieusement, lentement, une évidence, une vérité, banalisée, normalisée...

Voici un homme d'une trentaine d'années, au chômage, lettré d'origine espagnole, fraîchement installé dans un village de Provence, venu se réconcilier avec lui même, en retrait de la vie parisienne, de caractère fermé, incurieux des autres, peu avenant et solitaire. Pour les habitués du Café des Sports, sorte de '' communautarisme de bar où la parole, bardée de certitudes, généralise et fulmine '', ce '' pas-tout-à-fait-pareil, pas-tout-à-fait-conforme '', attirera rapidement la suspicion, et sa présence agira comme un révélateur rappelant leurs colères, leurs frustrations et leurs faiblesses.

Le récit alterne deux points de vue, celui du narrateur et celui des villageois, face à face confrontant deux mondes engoncés dans leurs préjugés, réciproquement méfiants, deux langues aussi, en conflit : celle, pauvre, des habitués du bar, dans le '' desert - monde rural '' où les gens seraient plus pensés et parlés qu'ils ne pensent et ne parlent, et celle soutenue du lettré, qui pense et interroge ce monde. Tous reclus dans leur zone de confort, tous dans leurs logiques d'exclusion et d'entre soi.

Description d'une petite société raciste sur fond de '' crise '', d' " étrangers '', où un étranger devenu presque un criminel, un ennemi au regard des villageois, fut impuissant à se faire adopter...

Connexion à votre compte pour proposer un commentaire.