Normal view MARC view ISBD view

Ma ZAD / Jean-Bernard Pouy

Auteur principal: Pouy, Jean-Bernard, 1946-...., AuteurLangue : françaisPublication : Paris : Gallimard, 2018Description : 1 vol. (208 p.) ; 23 x 16 cmISBN : 978-2-07-275375-6.Collection: Série noire, 0768-1712Résumé: Camille Destroit, quadragénaire célibataire, est responsable des achats du rayon frais à l'hypermarché de Cassel. Après avoir été interpellé lors de l'évacuation du site de Zavenghem, occupé par des activistes, il découvre que le hangar où il stockait des objets pour ses compagnons zadistes a été détruit. Par la suite, son employeur le licencie, sa copine le quitte et il se fait tabasser. ­Electre 2018.Genre: romans policiers Code OPAC: LivreSignalement: Ressources en ligne :Accès en ligne
    average rating: 4.0 (1 votes)
Item type Current location Collection Call number Status Date due Barcode
 Livre Livre Albert Camus

La bibliothèque Albert-Camus vous accueille:

 

  • Section adultes

mardi de 15h à 19h

mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

vendredi de 15h à 19h

samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

 

  • Salle de documentation

mardi de 15h à 18h

mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

vendredi de 15h à 18h

samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

 

  • Section jeunesse

mardi de 16h à 18h

mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

vendredi de 16h à 18h

samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

fermeture le lundi et le jeudi

Adulte
Fiction R POU (Browse shelf) Available 1099827
 Livre Livre Elsa Triolet

La bibliothèque Elsa Triolet vous accueille:

le mardi de 16h à 18h

le mercredi de 10h-12h30 et de 13h30 à 18h

le vendredi de 16h à19h

le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

 

Adulte
Fiction R POU (Browse shelf) Available 3054598

Camille Destroit, quadragénaire célibataire, est responsable des achats du rayon frais à l'hypermarché de Cassel. Après avoir été interpellé lors de l'évacuation du site de Zavenghem, occupé par des activistes, il découvre que le hangar où il stockait des objets pour ses compagnons zadistes a été détruit. Par la suite, son employeur le licencie, sa copine le quitte et il se fait tabasser. ­Electre 2018

Comment by Djamal
02/06/2018

Camille Destroit, quadra discret un peu en marge bossant dans une supérette du Nord s'en va secouer le cocotier patronal en lutte avec ses potes activistes de la Zad de Zavenghem contre des industriels du BTP. Son interpellation par les flics lors de l'évacuation du site puis la découverte du hangar détruit où il stockait du matériel pour ses camarades deviennent le point de départ d'une déflagration intérieure. Licencié par le sous-directeur, largué par sa copine, lynché par des '' fachos '', Camille se radicalise et entame à corps perdu une petite vengeance personnelle.... Et voilà, entre critique sociale et humour ( noir ), avec du style, jeux de mots et calembours, 200 pages de résistance rigolarde contre les méchants capitalistes tueurs de salamandres, par le '' pape '' anar et déconnant du polar. Intrigue secondaire, histoire désabusée, Zad radiographiée et du Pouy poing levé mais qui se garde bien du '' Grand Soir '' : sa Zad ( inspirée de Sivens ) résiste mais ne dit surtout pas que l'avenir sera rouge et radieux...

'' Cela faisait un an que ma vie avait pris un tournant à 75° avec le projet de plateforme multi-modale prévu à cinq bornes à peine de ma fermette. C'était quoi ce genre de délire ? Alors qu'il y en avait déjà deux avant celle-là, à trente kilomètres de là, à Isbergues. Mais la nouvelle serait trois fois plus vaste. Trente kilomètres carrés de béton, au bord du canal, où aboutiraient voies ferrées et autoroutes, pour '' dispatcher '', c'était le terme officiel, la masse incommensurable de conteneurs venant du port de Dunkerque, et arrivés jusque là en péniche XXL. Cela voulait dire qu'il y aurait, juste après, l'implantation d'usines de toutes sortes aux environs du site, on n'en connaissait pas encore la marque. Tout le monde évoquait un truc genre Toyota, déjà installé plus loin à Valenciennes, pas loin de l'Escaut. Et tout le monde savait que ça voulait dire la mort bétonnée d'autant de zones humides avec leurs milliers de salamandres, de crapauds et de mignonnes petites fleurs des champs. Sans parler de destruction de fermes et de familles de fermiers installés depuis trois siècles sur le site. Trois raisons de boire Contrex. Sans parler des milliards de camions qui me passeraient sous le nez, rasant les murs de ma fermette et bousillant l'asphalte de ma petite route qui sent la noisette, le musc et le benjoin. Alors, je me suis engagé peu à peu. Peut-être que j'étais déjà sensibilisé, par mon boulot, en fréquentant tous les producteurs bio ( ou presque ) et ceux qui tentaient autre chose. Sans oublier toutes les assos qui faisaient déjà de la récupération et de la formation durable. Et tous mes contacts avec les chevaliers de la décharge, ceux qui bossaient dans les déchetteries et les ressourceries, ces IKEA de la zone. Et c'est comme ça, que lentement mais sûrement, je me suis rangé du côté des zadistes... ''.

Log in to your account to post a comment.