Normal view MARC view ISBD view

Le Déserteur / Maurienne

Auteur principal: Maurienne, AuteurLangue : françaisPublication : [S. l.] : Manya, 1991Description : 95 p. ; 21 x 13 cmISBN : 2878960246.Résumé: L'itinéraire intellectuel et affectif d'un "refus" pendant la guerre d'Algérie. Interdit à la vente en 1960, ce livre fut diffusé sous le manteau par les étudiants..Code OPAC: LivreSignalement:
    average rating: 5.0 (1 votes)
Item type Current location Collection Call number Status Date due Barcode
 Livre Livre L'@telier

La médiathèque l'@telier vous acueille: 

le mardi de 15h à 19h

le mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

le vendredi de 15h à 18h

le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

 

Adulte
Documentaire 944.083 MAU (Browse shelf) Available 4006921071
 Livre Livre Marguerite Yourcenar

La bibliothèque Marguerite Yourcenar vous accueille:

le mardi de de 16h à 19h

le mercredi de 10h à12h30 et de 13h30 à 18h

le vendredi de 16h à 18h

le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

Adulte
Documentaire 944.083 MAU (Browse shelf) Available 2020824071

L'itinéraire intellectuel et affectif d'un "refus" pendant la guerre d'Algérie. Interdit à la vente en 1960, ce livre fut diffusé sous le manteau par les étudiants.

9782878960242

Comment by Djamal
23/06/2018

En 57, dans une caserne où les soldats évitent de parler politique, trois appelés sur le point de partir en Algérie prennent position en refusant de s'engager dans une guerre sans nom qui ne dit pas son nom. Un drame de conscience dans une guerre qui détruit moralement. Contre la torture, la '' corvée de bois '', les exécutions sommaires et le mépris de '' l'Arabe '', '' l'Arabe '' que l'armée parque dans des camps d'internement et de regroupement. Ces trois-là auraient voulu que leurs '' camarades '' les suivent, persuadés de la légitimité des revendications des combattants algériens. Ces trois-là ( Jean, le narrateur, communiste '' contestataire '' et fils de Résistant, Alain, chrétien progressiste et Bernard, vaguement anar ( histoire de montrer que la '' gauche '' dans son ensemble ne pouvait être que révoltée par la '' pacification '' menée par les '' socialistes '' au pouvoir ), choisiront, après mûre réflexion, la désertion '' engagée '' ( une action '' totale '' ) et la liberté ( plutôt que de pourrir en prison ou au bagne, dans le désert algérien ), en accord avec leur conscience.

Deux rencontres décisives ( un jeune algérien qui le sensibilisera lors d'un stage de théâtre à la tragédie de son peuple et un docteur pro-FLN ), finiront par convaincre Jean d' intégrer un réseau clandestin actif pro-FLN de soutien aux indépendantistes, en aidant les algériens sans papiers, traqués par la police, à franchir la frontière...

Publié en 60 aux Editions de Minuit, le Déserteur, récit autobiographique d'un itinéraire affectif et intellectuel d'un insoumis, fut aussitôt interdit et frappé de saisis ...et aussitôt lu et propagé sous le manteau par le milieu étudiant. Ouvrage emblématique pour avoir, le premier, expliquer et justifier la désertion pendant la Guerre d'Algérie et attirer l'attention sur le sort des 15000 insoumis et objecteurs de conscience ( sur les 1 200 000 appelés, d'après l'historien spécialiste de la question, Tramor Quémeneur ). On comptera ainsi 23 ouvrages de l'éditeur saisis entre 57 et 62, aux côtés de '' La Question '' d'Henri Alleg , '' Notre Guerre '' de Francis Jeanson, le '' Refus '' de Maschino ou '' Le désert à l'aube ( Noel Favrelière ), qui inspirera le film '' Avoir 20 ans dans les Aurès (1972 ).

Un Déserteur très instructif sur le désarroi de ces jeunes politiquement engagés ( à gauche ) mais désorientés par une gauche divisée ( à côté d'une extrême gauche naissante ) : entre un Parti Communiste jugé depuis la Guerre Froide infréquentable par les partis mais qui rêve de réintégrer le jeu politique, qui exclue '' ses déserteurs '' pour s'être coupés du peuple qui combat dans le djebel ( mais qui gémit dans les banlieues '' Paix en Algérie '' ) et la politique '' pro-guerre '' de '' pacification '' ( c'est-à-dire de répression ) menée depuis 56 par un gouvernement '' de gauche '' ( socialistes et radicaux ), qui avait été élu pour faire la paix ! Les Guy Mollet, Lacoste et Mitterrand ( alors ministre de l'intérieur ) avaient peur de passer pour de mauvais patriotes, pour des traîtres à l'Occident et sa sacro-sainte mission civilisatrice.

Désarroi enfin de l' opinion et de la classe ouvrière, lassés des guerres et des coûteuses expéditions coloniales ( Après l'Indochine en 54, le niveau de vie d'un ouvrier est inférieur à ce qu'il était en 38 ), désarroi de ces parents et jeunes ( r )appelés qui manifestaient dans les gares ou dans les camions et s'étaient rebellés en freinant le départ des trains pour Marseille.

En créant son réseau '' d'insoumission '' ( le '' mouvement Jeune Résistance '' ), l'auteur ( Jean-Louis Hurst, décédé en 2014 ) contribuera à l'éclosion, par cette forme d'opposition radicale, d'un mouvement apartidaire qu'on apellera '' le gauchisme '', et, en 60, parmi les étudiants sympathisants ( UNEF, jeunes du PSU...), parmi ceux qui assisteront au procès du réseau Jeanson ( les '' porteurs de valise '' pro- FLN ), procès rapidement transformé en tribune de l'opposition, ceux qui exprimeront leur dégoût de la guerre ( et qui auront croisé des intellectuels du Tiers-Monde ) seront aussi les mêmes qui animeront Mai 68...

Log in to your account to post a comment.