Normal view MARC view ISBD view

101 poèmes sur l'amour des troubadours au XXe siècle / choisis et présentés par Francis Combes

Auteur secondaire: Combes, Francis, 1953-...., Éditeur scientifiqueLangue : françaisPublication : Pantin (Seine-Saint-Denis) : Temps des cerises, 2002Description : 159 p. : ill. ; 17 x 12 cmISBN : 284109345X.Résumé: Une anthologie de poèmes français classiques du Moyen Age au XXe siècle qui regroupe des textes d'amour anonymes ou écrits par des poètes reconnus : Alfred de Musset, Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud etc..Code OPAC: LivreSignalement:
    average rating: 5.0 (1 votes)
Item type Current location Collection Call number Status Date due Barcode
 Livre Livre Marguerite Yourcenar

La bibliothèque Marguerite Yourcenar vous accueille:

le mardi de de 16h à 19h

le mercredi de 10h à12h30 et de 13h30 à 18h

le vendredi de 16h à 18h

le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

Adulte
Documentaire 841.008 CEN (Browse shelf) Available 2000314071

Titre de couv. : 101 poèmes sur l'amour

Une anthologie de poèmes français classiques du Moyen Age au XXe siècle qui regroupe des textes d'amour anonymes ou écrits par des poètes reconnus : Alfred de Musset, Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud etc.

9782841093458

Comment by Djamal
17/12/2018

Moment de détente. Amour courtois, amour passion, amour tendresse ou romantique, amours libertins, amours torturés...Religion de l'amour et culte de l'amour, amours qui bousculent les conventions et les conformismes, les douces peines de l'âme humaine...Des croisades aux surréalistes, 101 poèmes, ici, exaltent le sentiment amoureux, le malheur d'aimer, tristesse d'aimer et joie d'aimer, '' qui fait les amants se consumer... Au bout du compte, on se rend compte que l'on est toujours seul au monde...''. Et l'abandon chez les poétesses, sensibilité et singularité du sentiment amoureux, franchise du désir et justesse du ton...

Un poème d'amour est peut-être la plus belle chose qui soit, comme peut l'être un corps de femme né sous le ciseau du sculpteur....Malamente, Muertalamente y Doloralamente...amour lointain ou courtois, amour en rêve ou en folie....plus fort que le temps et la mort...Orphée et Eurydice, Dante et Béatrice, Tristan et Iseut, Roméo et Juliette, pour nous rappeler....

Voici deux poèmes de Marceline Desbordes-Valmore ( 1786-1859 ), surnommée '' Notre Dame des pleurs '' en raison des drames nombreux qui jalonnèrent sa vie : '' Qu'en avez-vous fait ? '' et '' Les séparés '' ....Ecoutez...avant de vous '' perdre '' chez Debussy, dans son Clair de Lune ''....

'' Vous aviez mon coeur, moi j'avais le vôtre : un coeur pour un coeur; bonheur pour bonheur ! Le vôtre est rendu : je n'en ai plus d'autre, le vôtre est rendu, le mien est perdu. La feuille et la fleur,et le fruit lui-même, la feuille et la fleur, l'encens, la couleur : Qu'en avez-vous fait, mon maître suprême ? Qu'en avez-vous fait de ce doux bienfait ? Comme un pauvre enfant quitté par sa mère, comme un pauvre enfant que rien ne défend, vous me laissez là, dans ma vie amère ; vous me laissez là et Dieu voit cela ! Savez-vous qu'un jour l'homme est seul au monde ? Savez-vous qu'un jour, il revoit l'amour ? Vous appellerez sans qu'on vous réponde, vous appellerez et vous songerez ! Vous viendrez rêvant sonner à ma porte; ami comme avant, vous viendrez rêvant. Et l'on vous dira, '' Personne - elle est morte. '', on vous le dira : mais qui vous plaindra ? ''...

" N'écris pas. Je suis triste, et je voudrais m'éteindre. Les beaux étés sans toi, c'est la nuit sans flambeau. J'ai refermé mes bras qui ne peuvent t'atteindre, et frapper à mon coeur, c'est frapper au tombeau. N'écris pas ! N'écris pas. N'apprenons qu'à mourir à nous-mêmes, ne demande qu'à Dieu...qu'à toi, si je t'aimais ! Au fond de ton absence écouter que tu m'aimes, c'est entendre le ciel sans y monter jamais. N'écris pas ! N'écris pas ! Je te crains; j'ai peur de ma mémoire ; elle a gardé ta voix qui m'appelle souvent. Ne montre pas l'eau vive à qui ne peut la boire. Une chère écriture est un portrait vivant. N'écris pas ! N'écris pas ces deux mots que je n'ose plus lire : il semble que ta voix les répand sur mon coeur ; que je les vois brûler à travers ton sourire ; il semble qu'un baiser les empreint sur mon coeur. N'écris pas ! ''...

Log in to your account to post a comment.