Normal view MARC view ISBD view

Paroles de poilus : lettres et carnets du front, 1914-1918 : d'après l'ouvrage original de Jean-Pierre Guéno et Yves Laplume (Librio) ; Album conçu et coordonnée par Jean Wacquet

Auteur secondaire: Wacquet, Jean, 1968-...., Metteur en scène ou Réalisateur;Guéno, Jean-Pierre, Auteur de l'oeuvre adaptée;Laplume, Yves, Auteur de l'oeuvre adaptéeLangue : françaisPublication : Paris : France-Inter, 2006, Toulon : Soleil, 2006Description : 117 p. : ill. en coul. ; 30 x 23 cmISBN : 2849465976.Résumé: Un hommage aux soldats envoyés au massacre lors de la Première Guerre mondiale, à travers la mise en images de lettres de poilus..Code OPAC: LivreSignalement: Ressources en ligne :Accès en ligne List(s) this item appears in: La Grande Guerre
    average rating: 5.0 (1 votes)
Item type Current location Collection Call number Status Date due Barcode
 Livre Livre Marguerite Yourcenar

La bibliothèque Marguerite Yourcenar vous accueille:

le mardi de de 16h à 19h

le mercredi de 10h à12h30 et de 13h30 à 18h

le vendredi de 16h à 18h

le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

Adulte
Bande dessinée BD PAR (Browse shelf) Available 2047390071

Un hommage aux soldats envoyés au massacre lors de la Première Guerre mondiale, à travers la mise en images de lettres de poilus.

Comment by Djamal
12/11/2018

Très bel album compilant vingt lettres de poilus, adaptées par des auteurs de BD et regroupées de manière thématique, selon le cycle '' poilu '' des saisons, '' les poilus vivant au rythme de la chaleur et du froid, du soleil et de la pluie, de la brume et du vent, du jour et de la nuit. Première été : saison du baptême et du feu. Automnes : saisons ensanglantées, de la mort et du pourrissement. Hivers, saisons de misère, de la froidure et des pieds gelés, saison de l'attente. Printemps, saison à contre-pied, saison du cafard et de la nostalgie. Etés, saison des amours à distance, saison des aveux que l'on n'avait jamais osé exprimer ''.

Une anthologie sur le thème des soldats de la Première guerre mondiale, 15 dessinateurs proposant chacun sa version iconographique des témoignages de Poilus.

Extrait : '' La foi me manque; j'ai une foi stérile et creuse. Elle ne sert pas de moule à ma vie. Elle n'entretient pas une mystique à mes actions. Elle n'éveille qu'occasionnellement ma soumission. Mes nerfs crient et se froissent à certaines imaginations et dans mon chaos, je ne trouve de causes et de raison à mes souffrances que le besoin de jouir et de paraître chez mille qui ne sont point à la peine...Je suis trop sale et j'ai trop de poux. Je ne peux croire que c'est le fumier qui fait la rose et que notre pourriture acceptée par le camp et la tranchée, que notre révolte, que notre douleur feront de la justice ou du bonheur. Et quel égoïsme de dire à son frère : tu mourras pour que je sois heureux ! N'est-ce pas là toute la guerre et ce calcul n'est-il pas le squelette effarant qu'on cache sous les oripeaux d'honneur, de devoir militaire, de sacrifice ? Chaque putain de guerre représente les mille douleurs de celui qui la porte, mille morts de ceux que le combat a fauchés, et les mille jouissances des ventres et des bas-ventres de l'arrière. Voilà ce qu'elle crie cette putain de guerre : Celui qui me porte est un naïf qui croit que les mots cachent des idées, que les idées feront du bonheur, et qui n'a pas vu quelles bacchanales son dévouement derrière le mur formidable des discours, des proclamations, des compliments et de la censure... ( Henri Aimé Gauthé, soldat de 2nd classe, fils de limonadier ).

Log in to your account to post a comment.