Normal view MARC view ISBD view

Colère du présent / Jean-Bernard Pouy

Auteur principal: Pouy, Jean-Bernard, 1946-...., AuteurLangue : françaisPublication : Paris : Baleine, 2011Description : 1 vol. ; 18 x 11 cmISBN : 9782842194925.Résumé: Le 1er mai, la ville d'Arras se voit envahir par des individus prêts à se rebeller contre l'autorité et bien décidés à bloquer la ville en signe de contestation. L'armée est envoyée pour rétablir l'ordre..Code OPAC: LivreSignalement:
    average rating: 4.0 (1 votes)
Item type Current location Collection Call number Status Date due Barcode
 Livre Livre Marguerite Yourcenar

La bibliothèque Marguerite Yourcenar vous accueille:

le mardi de de 16h à 19h

le mercredi de 10h à12h30 et de 13h30 à 18h

le vendredi de 16h à 18h

le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

Adulte
Fiction R POU (Browse shelf) Available 2059490071

Le 1er mai, la ville d'Arras se voit envahir par des individus prêts à se rebeller contre l'autorité et bien décidés à bloquer la ville en signe de contestation. L'armée est envoyée pour rétablir l'ordre.

Comment by Djamal
09/06/2018

Depuis la fin du Moyen-Age, une expression populaire mâtinée de critique sociale, le festival Colère du Présent à Arras rassemble chaque 1er Mai autour d'ateliers d'écritures, de débats, de rencontres et d'échanges, avec son théâtre de rue et ses concerts de rap et de rock, pour faire vivre aussi la littérature d'expression populaire et de critique sociale, artistes, écrivains, intellos, '' fâchés '' et '' énervés '', formant le temps d'une journée, une petite société apaisée, comme une brèche dans l'espace-temps, avant de réintégrer, le lendemain, l'horreur du monde...Festif et bon enfant.

A l'exception toutefois de cette année où une révolte semble couver , à fort goût de Révolution. Un ensemble de gauchistes, anars, trotskistes, alter, militants écolo, bio ou pas, antinucléaires, économistes fumeux et passionnés de décroissance, écrivains maudits, poètes, bref, grosso modo, hostiles au pouvoir ou au tout pouvoir, ont décidé de prolonger la fiesta en érigeant dans un coin de la ville, une immense barricade revendiquant l'établissement d'une commune libre et indépendante, avec la ferme intention de couper les couilles à l'Etat et au Capital ! Nihilistes ? Peut-être. Masochistes ? Probablement car leur bataille semble perdu d'avance...

En face, Sa Majesté Le Roi et sa Noblesse d'Etat, Mr le Président et Mr le Premier Ministre commencent à s'énerver grave d'autant que les Services de Renseignement annoncent une déferlante de groupes très mobiles venant de toute l'Europe ... Il ne faudrait pas qu' Arras devienne un symbole et un exemple pour l'humanité ! Face aux centaines de rebelles, très organisés et bien déterminés, conduits par un crypto-marxiste plutôt libertaire et farouchement hostile à la négociation, le Général De La Villardeuse et ses blindés, dispose de trois jours pour ramener à l'ordre cette bande de petits merdeux et aéropage de cinglés. Mais pourra-t-il s'entendre avec tous ces '' tordus '' et protéger l'Etat Bourgeois, machiniste et Monstre Froid, fondé de pouvoir du Capital ? Mystère et boule de gomme ...

Le '' pape '' anar du polar n'a pas l'air de se prendre vraiment au sérieux ? Le nouvelliste prolifique auteur du culte '' Spinoza enc...Hegel '', préfère se marrer sur son texte militant et déconnant. De l'humour, avec la veine anarchiste qui le caractérise. Aucune violence dans les paroles. Les '' communards '' semblent se moquer et se marrer, avec un peu de gnôle et une bonne blanquette de veau à l'ancienne...

Amila au Général : '' Vraiment. Sincèrement. Est-ce que ça gêne quelqu'un que l'on soit tranquille, ici, dans cette petite ville. Ceux qui seront expropriés seront dédommagés, le mieux possible. Beaucoup resteront avec nous, nous le savons. Ils n'en peuvent plus de leurs vies d'avant, le chômage, les impôts, les taxes, tout ça. ". " Et vous ferez comment pour leur assurer l'essentiel ? ''. '' C'est notre problème, pas le vôtre, et en plus, notre essentiel ne ressemble pas au vôtre...''. Le Général pressent au même moment, que cet essai de dialogue est une mascarade, que tout ça est bien gentil, mais pas vraiment professionnel. Que l'on perd du temps. Que tout cela se terminera mal, forcément mal ...

Log in to your account to post a comment.