Normal view MARC view ISBD view

Olympe de Gouges : non à la discrimination des femmes / Elsa Solal

Auteur principal: Solal, Elsa, 1963-...., AuteurLangue : françaisPublication : Arles (Bouches-du-Rhône) : Actes Sud junior, 2009Description : 1 vol. (96 p.) : illustrations en noir et en couleur ; 18 x 11 cmISBN : 9782742783687.Collection: Ceux qui ont dit nonClassification : Résumé: De naissance illégitime, la petite Marie Gouze a très tôt conscience des implications de son statut d'enfant adultérin. Ce même statut lui sert d'arme pour défendre son droit et celui des autres femmes sous la Révolution, combat qui la mène à la guillotine..Public : A partir de 13 ans.Sujet - Nom de personne: Gouges Olympe de 1755-1793 -- Ouvrages pour la jeunesse Sujet - Nom commun: Féminisme -- Ouvrages pour la jeunesse Code OPAC: LivreSignalement: Ressources en ligne :Accès en ligne
    average rating: 5.0 (1 votes)
Item type Current location Collection Call number Status Date due Barcode
 Livre Livre Albert Camus

La bibliothèque Albert-Camus vous accueille:

 

  • Section adultes

mardi de 15h à 19h

mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

vendredi de 15h à 19h

samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

 

  • Salle de documentation

mardi de 15h à 18h

mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

vendredi de 15h à 18h

samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

 

  • Section jeunesse

mardi de 16h à 18h

mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

vendredi de 16h à 18h

samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

fermeture le lundi et le jeudi

Adulte
Documentaire 305.4 GOU (Browse shelf) Available 1078439071
 Livre Livre Elsa Triolet

La bibliothèque Elsa Triolet vous accueille:

le mardi de 16h à 18h

le mercredi de 10h-12h30 et de 13h30 à 18h

le vendredi de 16h à19h

le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

 

Adulte
Documentaire 305.4 GOU (Browse shelf) Available 3044539071
 Livre Livre Marguerite Yourcenar

La bibliothèque Marguerite Yourcenar vous accueille:

le mardi de de 16h à 19h

le mercredi de 10h à12h30 et de 13h30 à 18h

le vendredi de 16h à 18h

le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

Adulte
Documentaire 305.4 GOU (Browse shelf) Available 2059152071

De naissance illégitime, la petite Marie Gouze a très tôt conscience des implications de son statut d'enfant adultérin. Ce même statut lui sert d'arme pour défendre son droit et celui des autres femmes sous la Révolution, combat qui la mène à la guillotine.

A partir de 13 ans

Comment by Djamal
30/04/2018

Celle qui fut nommée la '' Mère des pauvres '' pour les avoir soutenu, pour avoir sacrifié sa vie et sa fortune, sa vie contre l'oppression masculine, sa fortune par son action humaniste, fut un modèle d'insoumission, confrontée à la violence d'un ordre qu'elle tenta de subvertir, autodidacte '' scandaleuse '' dont l'écriture protéiforme ( pamphlets, affiches, pièces de théâtre ), qui fut l' espace d'une parole à libérer et pensée libre et solitaire, lui donna, avec '' cette envie d'inventer un monde, une forme de génie ''.

C'est par son action politique, pour avoir voulu participer aux affaires publiques, pour avoir revendiquer pour toutes les femmes la plénitude des droits civils et politiques, pour avoir composé des écrits jugés '' attentatoires '' à la République par le Tribunal Révolutionnaire ( ses '' Trois Urnes '' proposèrent au peuple un référendum sur le type de régime à adopter : '' C'est vouloir rétablir la monarchie et ranimer la guerre civile ! ), et son plus beau combat, pour être entré en résistance contre le dévoiement de la Révolution par les excès du gouvernement de la Terreur de Robespierre, qu' Olympe de Gouges fut exécutée et guillotinée en novembre 1793 par le Tribunal Révolutionnaire.

Son coup d'éclat, condition d'une Constitution parfaite, face à l'injustice et la trompeuse neutralité de la Déclaration des Droits de l'Homme, son génial détournement en 91 par une version féminine revendiquant le statut d'individu égal et indifférenciée, reconnue aujourd'hui comme texte capital, fondateur du féminisme moderne. Olympe de Gouges rappellera dans sa Déclaration des droits de la Femme et de la citoyenne que si '' celle-ci a le droit de monter à l'échafaud, elle doit également avoir le droit de monter à la tribune ''

Son exécution aura été une manière de faire comprendre à cette frondeuse jugée '' dépravée '' pour avoir choisie sa vie ( elle fut hostile au mariage qu'elle considéra comme une subordination et un enfermement, réclamant l'instauration du divorce ), à cette fille de boucher surnommée la '' bâtarde '', trop jolie pour être honnête, qu'elle devait rester à sa place. '' Depuis quand est-il d'usage de voir la femme abandonner les soins pieux de son ménage, le berceau de ses enfants, pour venir politiquer sur la place publique ? ( Député Chaumette ). Un autre, pour lutter contre les ennemis de la Révolution, proposera un projet de décret contre la participation des femmes à la vie politique, exclues de la citoyenneté malgré leur implication dans la Révolution, clubs et sociétés populaires de femmes, défendues.

On la tiendra ainsi pour folle, clouée au pilori de la misogynie, accablée par ses bourreaux qui invoqueront de prétendues lois de la nature selon lesquelles les femmes en fait de création et d'expression doivent s'en tenir à la maternité. On peut penser avec Olympe de Gouges qui mériterait sûrement une place au Panthéon pour l'ensemble de son oeuvre ( dont un plan de réformes sociales et son combat contre l'esclavagisme ) qu' Il était sans doute plus révolutionnaire en son temps d'écrire les droits de la femme que de couper des têtes et faire couler le sang comme le fit magistralement Robespierre, dans sa boucherie déguisée en Tribunal Révolutionnaire, au nom de la défense de la nation contre ses ennemis intérieurs et extérieurs ...

'' Je cherche toutes ces femmes qui ont fait la Révolution et leurs droits ? Evanouies entre-temps. Où sont-elles passées, celles qui marchaient sur Versailles et celles qui ramenaient le roi à Paris ? Je cherche ces femmes qui prenaient la Bastille. Où sont-elles aujourd'hui ? La Révolution n'a rien changée et l'égalité des droits reste une utopie. Comment ai-je pu croire une seconde qu'une révolution qui exclue la moitié de l'humanité allait éclairer le monde ? Quel héritage, quelle ombre notre siècle éclairé projetterait sur l'avenir ? Comme je suis déçu se disait-elle .... ''

Log in to your account to post a comment.