Normal view MARC view ISBD view

Love story à l'iranienne / scénario Jane Deuxard ; dessin et couleurs Deloupy

Auteur principal: Deuxard, Jane, AuteurCo-auteur: Deloupy, 1968-...., IllustrateurLangue : françaisPublication : Paris : Delcourt, 2016Description : 1 vol. (140 p.) : illustrations en couleur ; 27 x 20 cmISBN : 978-2-7560-6921-0.Collection: MiragesRésumé: En 2009, le gouvernement iranien a organisé la stricte séparation des hommes et des femmes dans l'espace public et interdit les rencontres entre hommes et femmes n'ayant pas de relation familiale. Cette bande dessinée propose un état des lieux de la jeunesse iranienne contrariée par ce régime totalitaire. ­Electre 2016.Sujet - Nom commun: relations amoureuses -- Iran | relations hommes-femmes -- Iran | Jeunes adultes -- Iran -- 2000- Genre: témoignages Code OPAC: LivreSignalement: Ressources en ligne :Accès en ligne List(s) this item appears in: Bibliographie Femmes / Hommes 2018
    average rating: 4.0 (1 votes)
Item type Current location Collection Call number Status Date due Barcode
 Livre Livre Albert Camus

La bibliothèque Albert-Camus vous accueille:

 

  • Section adultes

mardi de 15h à 19h

mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

vendredi de 15h à 19h

samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

 

  • Salle de documentation

mardi de 15h à 18h

mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

vendredi de 15h à 18h

samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

 

  • Section jeunesse

mardi de 16h à 18h

mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

vendredi de 16h à 18h

samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

fermeture le lundi et le jeudi

Adulte
Bande dessinée BD DEU (Browse shelf) Available 1095608
 Livre Livre Marguerite Yourcenar

La bibliothèque Marguerite Yourcenar vous accueille:

le mardi de de 16h à 19h

le mercredi de 10h à12h30 et de 13h30 à 18h

le vendredi de 16h à 18h

le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

Adulte
Bande dessinée R DEU (Browse shelf) In transit from Albert Camus to Marguerite Yourcenar since 13/04/2019 2064886071

En 2009, le gouvernement iranien a organisé la stricte séparation des hommes et des femmes dans l'espace public et interdit les rencontres entre hommes et femmes n'ayant pas de relation familiale. Cette bande dessinée propose un état des lieux de la jeunesse iranienne contrariée par ce régime totalitaire. ­Electre 2016

Comment by Djamal
01/10/2016

Quels sont les rêves et les espoirs des jeunes iraniens depuis les manifestations de 2009 ( et sa féroce répression - la rue exigeait l' annulation du scrutin ) après la réelection contestée du président '' ultra-conservateur '' Ahmadinejad ? Plus récemment, l' accord de Vienne ( juillet 2015 ) limitant les activités nucléaires en échange d' une levée des sanctions économiques marque le retour d ' un pays sur la scène internationale. Etranglée par les sanctions financières de l' Union Européenne et dépendant de l' exportation du pétrole ( sous embargo ), la crainte d' une nouvelle contestation liée à la crise, la corruption et des décennies de mauvaise gestion justifient la nécéssité de réintégrer le circuit financier international . Comment cette ouverture au monde se traduit-elle à l' intérieur avec ( depuis 2013 ) un '' conservateur modéré '' au pouvoir ?

Jeanne Deuxard ( un pseudo sous lequel se cache un couple de journalistes ) est allé à la rencontre ( clandestine ) de la jeunesse iranienne pendant plusieurs mois. Urbaine, éduquée et très informée, 20-30 ans, mais toujours coincée entre tradition et contrôle politique et dont les valeurs ne correspondent plus à celles du régime. La preuve : des histoires d' amour compliquées ou impossibles à vivre en société '' mollahique '' : les relations entre sexe demeurent extrêmement codifiées - on épouse pas par amour - lorsque veillent sous haute surveillance 10 millions de Bassidjis - police religieuse et Gardiens de la Révolution. Les témoignages montrent néanmoins une réalité contrastée, une jeunesse qui n' est pas exempte de paradoxes comme ces hommes manifestant contre le régime des mollahs mais optant pour un mariage arrangé ou ces femmes estimant que leur vie est plus privilégiée que celle des européennes .

Après le soulèvement urbain de 2009, alors que les élections avaient ( encore une fois ) suscité l' espoir d' un changement ( déjà en 2005 l' élection d' Ahmadinejad stoppait l' ouverture économique et l' utopie de réforme de Khatami ), la jeune génération semble résignée, ne plus vouloir se rebeller et l ' immobilisme, la norme, la lâcheté, le lot d' une majorité. On s'est battu dit l' un d' eux...on a perdu.

Certains rêvent de la fin d' un régime liberticide mais l' Iran des mollahs et son ayatollah sont plus soucieux de la sortie de la crise en veillant bien à conserver l' identité ( '' sacrée '' ) de la '' République Islamique ''. Limites de la présidence de Rohani ( et de son souhait d' ouverture à l' intérieur ) qui doit composer avec l' aile dur du régime : ce qui peut faire sourire quand on sait que Rohani est un mollah appartenant au sérail ! et donc ...loyal au régime : en Iran, le pouvoir réel appartient au '' très conservateur Ayatollah '' ( qui nomme le président, contrôle l'armée, les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire ) pour ne jamais mettre en danger l' édifice '' sacré'' du régime !

Depuis la présidence de Rohani, les lois de la répression ne se sont aucunement assouplies : autant d'exécutions en 2015 qu' en 2014. Ceux des '' hautes sphères '' de la société iranienne qui avaient 20 ans en 1979 observent peu d' évolution en 35 ans : la tradition est restée bien ancrée . Et les amours... '' clandestins '', des '' ilôts de liberté '' façonnés par des rêves et des aspirations .

'' Moi, ces valeurs traditionnelles, tous ces jeunes qui hurlaient liberté ! en 2009, je te jure qu' ils demandent tous à papa et maman avec qui ils doivent se marier. La tradition, elle est dans notre ADN en Iran. Je te le dis. Le problème, c' est moins le régime que les iraniens eux-mêmes. Surtout ceux qui se croient modernes '' ( Kimia, 20 ans ).

Log in to your account to post a comment.