Commentaires récents S'abonner aux commentaires récents

Construire un feu par Chabouté

Publication : Vents d'ouest . 64 p. 32 x 24 cm

Si Chabouté parvient à nous faire peur avec ses encrages en noir, il y arrive aussi avec le blanc qui domine dans cette adaptation d' une nouvelle de Jack London racontant sur une intrigue dépouillée et terrible, le combat d' un homme dans le Grand Nord canadien, accompagné de son chien loup face '' à la morsure glaciale de l' hiver ''. Si l' animal n' ignore pas que l' expédition semble déraisonnable, l' homme ( par son orgueil peut-être) n' a pas cette conscience. Se pense-t-il maître du monde et suffisamment sûr de lui pour s' en sortir ? Possède-t-il le sens général des choses dont le chien par instinct est pourvu ? C' est dans l' immensité froide que le héros londonien montre à quel point il l'est pour rien, héros '' ontologique '' placé entre l' être et le néant. Et la nécessité ici dans les conditions extrêmes du Klondike d' avoir un compagnon avec cette vérité d' ordre morale : voilà ce qui peut t' arriver si tu voyage seul ...Il lui faudra construire un feu ( avec tout ce que ce geste simple en apparence peut impliquer ), pour avoir une chance de s' en sortir et nous réchauffer avec lui en ces jours de grand froid.... Ajouté 01/03/2018 par Djamal

Sorcières par Christophe Chabouté

Publication : Vents d'ouest . 136 p. 33 x 23 cm

Chabouté puise son imagination dans le monde de la campagne où il a grandi pour nous raconter avec brio sous des ambiances funestes et des encrages superbes en noir et blanc, ses histoires frissonnantes qui lui tiennent à coeur ( très courtes mais immersives ) de sortilège et de magie noire, de nécromancienne, de poupée, de filtre, de curé... pas très catholique et de chat noir, dans les campagnes perdues où il fait bon vivre : ici règnent la bêtise, la méchanceté et les règlements de comptes, des histoires qui vous mettent à l' aise, empreintes d' humour noir. Ici, les femmes mènent la danse, des vieilles, courbaturées et pleine de joie, flapies - chiffonnées, fourbues - défraîchies, poissardes - laideronnes, mégères périmées et harpies déformées, jamais à cours d' imagination pour atteindre leur but....Divination, malédiction : elles savent faire, les sorcières, et se gausser ... Et pourquoi utilisent-elles des balais pour voler ? ( la petite blague ). Parce que les aspirateurs sont trop lourds... Pour épilogue. Ajouté 01/03/2018 par Djamal

Fables amères par Christophe Chabouté

Publication : Vents d'ouest . 104 p. 25 x 17 cm

Le talent de Chabouté d' exprimer sur des planches silencieuses et l' habituel noir et blanc la cruauté ordinaire du quotidien : aigreurs, mesquineries, indifférence, égoïsme... onze historiettes ( à chute ) sur des situations et incidents dérisoires : dans le métro à l' heure de pointe, la caisse d' un supermarché, un jogging dans un parc ...Chabouté illustre et sublime de son trait personnel les petites cruautés de la vie moderne et la tristesse des solitudes urbaines dans une société déshumanisée : petites gens et petites misères qui laissent un goût amère .. aigre-doux. Ajouté 01/03/2018 par Djamal

Trop fort, Victor ! par Mikaël Ollivier

Publication : T. Magnier . 1 vol. (43 p.) 15 x 11 cm

Roman de Mickael Ollivier. 9 ans

La France entière suit les négociations d'une prise d'otages. Il n'y a que la mère de Victor qui souhaiterait que son fils ne s'y intéresse pas, bien qu'il soit personnellement concerné par cet événement... Il faut savoir que chez ses parents, il n'y a ni télévision ni Internet... Là commence un véritable suspens... J'aime l'écriture de Mickael Ollivier, fluide et enlevée. Je me suis régalée à lire cet ouvrage d'une traite. Cette collection «  Petite Poche », chez Thierry Magnier, est intéressante pour cela: elle permet d'entrer rapidement au coeur des actions, et les ouvrages retenus sont souvent originaux ou percutants.

Lu par Nathalie: Référente medi@club

Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

Jeanne et le London mystery par Claudine Aubrun, Stéphanie Benson

Publication : Syros . 1 vol. (66 p.) 18 x 12 cm

Roman 8 ans écrit par Claudine Aubrun, illustré par Stéphanie Benson  Edition Syros  Collection Tip Tongue   Jeanne a gagné un concours d'écriture: Elle ira passer avec sa mère trois jours à Londres, chez la célèbre romancière « Dorothy Stone ». Mais comme Dorothy est occupée, par son nouveau roman elle n'a pas le temps pour aller voir la fillette. Lors de son séjour, Jeanne découvre plusieurs messages secrets cachés sous une pierre, Mais ces messages sont écrits en anglais...Va-t-elle les déchiffrer ? Ces messages vont-elle l'emmener à découvrir un secret ?   J'ai beaucoup aimé cette histoire. Il y avait du suspens. L’histoire est bien écrite, les illustrations sont magnifiques. Je vous recommande ce livre si vous voulez améliorer votre anglais.Je vous propose cette histoire mystérieuse.  Proposé par votre medi@clubbeuse Suganya et Rouzouna Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

Les tortues de Bolilanga par Franck Prévost

Publication : T. Magnier . 95 p. 21 x 12 cm

roman 8 ans et « Ibou Min et les tortues de Bolilanga », conte . Un seul auteur : Frank Prévot. Alam vit sur une petite île indonésienne. Cueillette de langsats, de noix de coco, pêche et baignades ponctuent sa vie au village où tout le monde se connaît, où les personnes âgées bénéficient du respect de chacun. Pourtant la famille d’Alam a connu un drame avec la mort de son petit frère Salah. Grâce à la légende d’Ibou Mine que lui a racontée son grand-père, Alam a un peu moins de peine. Selon cette légende, les enfants morts se transforment en tortue et rejoignent Ibou Mine, mère tortue, dans l’océan. Elle niche à Bolilanga, une île toute proche. Mais lorsqu’un projet immobilier touristique risque de transformer l’île, Alam décide, avec ses copains, de protéger le sanctuaire de Ibou Mine de la voracité des promoteurs. S’appuyant sur une légende indonésienne, Franck Prévot, qui connaît bien la région, a tricoté une très jolie histoire mêlant culture et vie quotidienne indonésienne. Lus par Nathalie: Référente medi@club Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

ˆLa ‰rage du dragon par Guillaume Guéraud

Publication : Ed. Sarbacane . 1 vol. 21 x 15 cm

Roman de Guillaume Guéraud, à partir de 9 ans Une initiation au kung-fu dans un quartier lointain de Chine avec des acrobaties et des dents cassées, une hyène intrépide et un scorpion scabreux, mais aussi un puant souffle mortel et des ongles pointus ! J’ai trouvé ce livre original de par sa présentation ainsi que son contenu. Illustré de façon tonique. Emprunt d’humour. Vraiment sympathique…

Lu par Nathalie: Référente medi@club Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket par illustrations Seth

Publication : Nathan Jeunesse . 1 vol. (256 p.) 21 x 14 cm

Tome 1. Roman à partir de 10 ans, traduit de l'anglais par Rose-Marie Vassallo-Villaneau.

Lemony Snicket, 13 ans et détective stagiaire, part à la recherche d'une mystérieuse statue. Qui l'aura volée, et pourquoi ? Voulez-vous savoir ce qui se passe dans une ville en bord de mer qui ne se trouve plus en bord de mer ? Voulez-vous en apprendre davantage sur un objet volé qui n'a pas du tout été volé? Pensez-vous vraiment que cela vous regarde? Pourquoi ? Quelles sont vos motivations? En êtes-vous sûr ? Qui se tient derrière vous ? Beaucoup de suspens dans ces questionnement, et d’humour aussi. Lu par Nathalie: Référente medi@club Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

A nous la vie ! par Arnaud Sélignac, réal.

Publication : Editions Montparnasse . 1 DVD vidéo zone 2 (1h44mn) DVD vidéo

Monelle,veut s'inscrire au court de football à l'école. Ses parents veulent qu'elle fasse autre chose,mais elle garde son idée. Ses parents l'ont inscrite. Le lendemain, à l'école, la maîtresse est étonnée de voir que Monelle, qui est une fille, veut s'inscrire. Les garçons ricanent. Le premier entraînement ne se passe pas bien ... Si vous voulez connaitre la suite, n'hésitez pas à regarder ce dvd.

J'aime bien car il est trés bien et drôle. Proposé par votre medi@clubbeur Abeid Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

Pas d'image disponible

Le Dragon des mers par Jay Russell, réal.

Publication : Sony Pictures / Columbia . 1 DVD vidéo (1h52 mn) 24

C'est l'histoire d'un petit garçon qui trouve une grosse pierre dans les mers salées d'Ecosse .

C'était un Dragon des mers, un animal très rare . Un jour une armée de militaires est venu s'installer chez lui. Ils ont su que le garçon cachait un Dragon, et là, mystère ....

Si vous voulez savoir la suite des aventures du garçon et de son Dragon, n'hésitez pas à emprunter le DVD à la médiathèque. Proposé par votre medi@clubbeuse Rayhana

Rayhana

Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

Pas d'image disponible

Fan de lui par Charlotte Marin et Marion Michau

Publication : Albin Michel-Jeunesse . 1 vol. (230 p.) 20 x 14 cm

Ce livre raconte l'histoire de Louise qui est fan d'un chanteur qui s'appelle Ricky. Après le concert , le hasard fait que l'animal du chanteur tombe malade. La chance de cette fille c'est que son papa est vètèrinaire!!!

Cette histoire parle sur toutes le filles qui sont fan des chanteurs.Une histoire merveilleuse et moderne. Je vous la propose car elle est drôle et éclatante. Proposé par votre médi@clubbeuse

Nourhan

Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

Jacky Ha-Ha-Haa par James Patterson et Chris Grabenstein

Publication : Hachette romans . 1 vol. (327 p.) 22 x 14 cm

Personnages : Jacky et sa famille

Cela se passe sur la plage de New Jersey

Résum

Ce livre raconte l'histoire d'une fille qui se nomme Jacky et on la surnome souvent Jacky HA-HA-HAA

car elle est très drôle et bégaye très souvent.Elle a six autre soeurs.Sa mère est millitaire et son père travaille a la plage comme maître-nageur.C'est bientôt la fin de l'été et un soir elle fait un serment en haut de la grande roue de la plage...Si vous voulait savoir la suite il faudra le lire !

Coups de coeur

J'ai beaucoup aimé ce livre car il est très drôle et il y a beaucoup d'émotions.Je vous conseille de le lire. Mohammed Ismail Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

A l'avenir par Olivier de Solminihac

Publication : Ecole des Loisirs . 1 vol. (45 p.) 19 x 13 cm

Un loup prénommé Lucas fête son anniversaire. Pour organiser sa fête, ses parents invitent ses amis et les voisins pour partager ce moment festif. Il s'interroge sur son avenir et demande alors conseil à ses amis. Dans la forêt, il rencontre un agneau qui observe les étoiles, un renard qui fait des calculs, des chouettes qui regardent la télé. Chacun avait une réponse à lui donner, mais sait-on jamais ce que réserve l’avenir?... J'ai bien aimé ce livre car il y a de beaucoup d'aventure et de joie. Je vous le recommande. Proposé par votre medi@clubbeur  Afane Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

Privée de réseau ! par Jo Witek

Publication : Père Castor-Flammarion . 1 vol. (233 p.) 20 x 15 cm

Mentine Green, petite fille surdouée, passe en troisième mais avec de mauvaises notes. Ses parents décident de la punir en l'envoyant à la ferme dans le Larzac, chez Raoul. Là-bas, même pas de réseau téléphonique ! Ces vacances, au débuts difficiles, lui réservera cependant de belles surprises.

C'est un roman aussi drôle et espiègle que son héroïne! Celle-ci va apprendre à ses dépens que son Q.I super élevé de Parisienne ne lui sera d'aucun secours au fin fond du Larzac. Va-t-elle survivre à cette punition imposée par ses parents?

Lu par Nathalie Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

ˆLe ‰plus envoûtant des secrets par Franck Krebs

Publication : Hachette . 1 vol. (204 p.) 22 x 14 cm

Suite au divorce de ses parents, Anna emménage avec sa mère dans une nouvelle maison. Ce qu'elles ne savent pas, est qu'un fantôme y habite. Anna fait sa connaissance, mais contre toute attente, elle n'en a pas peur. Par contre, Roderic le fantôme lui, en a peur. Or, Anna veut absolument s'en faire un ami ! S'en suivra tout une séries d'aventures et de quiproquos... »

Beaucoup d'humour dans cet ouvrage. Il se lit facilement. Les chapitres sont courts, et l'écriture enlevée et percutante.

Lu par Nathalie Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

Les deux géants par scénario Dugomier

Publication : Le Lombard . 1 vol. (46 p.) 30 x 23 cm

les deux géants. À l'été 1941, nous étions enfin entrés en contact avec un résistant qui nous confia des tâches de plus en plus risquées. À 14 ans, nous n'étions plus des gamins ! Nous nous posions des tas de questions sur la politique et nous voulions comprendre comment fonctionnait ce monde dans lequel nous nous battions. Début décembre, nous étions prêts pour la plus dangereuse des missions !

Trois BD tout à fait attrayantes et enrichissantes. Illustrations réalistes et très réussies. Une atmosphère bien rendue. Une vraie réussite assortie pour chaque tome d’un dossier documentaire conséquent. J’ai eu beaucoup de plaisir à les lire.

Lues par Nathalie Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

Premières répressions par scénario Dugomier

Publication : Le Lombard . 1 vol. (47 p.) 30 x 23 cm

Tome 1: Premières actions. Une plongée dans le quotidien d'enfants projetés dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale.

Tome 2 :Premières répressions. François, Eusèbe et Lisa poursuivent leurs actions de résistance, multipliant les sabotages et la distribution de tracts. Sous le nom de code Lynx, ils organisent avec leurs aînés un réseau clandestin pour faire passer les prisonniers évadés en zone libre. Mais l'occupant renforce sa surveillance et inflige de terribles représailles. Lu par Nathalie Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

L'Incroyable destin de Savva par Max Fadeev, réal.

Publication : Les Films du Paradoxe . 1 DVD vidéo zone 2 (1h25 min) 24

Le jeune Sawa vit avec sa mère dans un village dont les habitants sont menacés par des hyènes pillardes. Alors que sa mère et tous les villageois ont été prisonniers, Sawa parvient à prendre la fuite et se réfugier dans la forêt. Secouru par Anggee, le dernier des loups blancs, ils décident tous les deux de se rendre chez un magicien au sommet d’une montagne . Ils vont devoir échapper à de nombreux dangers , ainsi qu’à l’armée de la Reine singe... J'ai bien aimé ce film car il est plein de mystère et d'histoires. Proposé par votre medi@clubbeur Afane Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

Pas d'image disponible

Golden voice par Charlotte Marin, Marion Michau

Publication : Albin Michel-Jeunesse . 1 vol. (357 p.) 20 x 14 cm

Ce livre raconte l'histoire de Louise qui est fan d'un jeune et beau chanteur, Ricky. Après le concert , le hasard fait que l'animal du chanteur tombe malade. La chance de cette fille c'est que son papa est vétérinaire !!! Cette histoire parle des filles qui sont fan de chanteurs. Une histoire merveilleuse et moderne. Je vous la propose car je la trouve  drôle et éclatante. Proposé par votre médi@clubbeuse Nourhan Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

Le buveur d'encre par Eric Sanvoisin

Publication : Nathan Jeunesse . 48 p. 20 x 15 cm

L'histoire parle d'un petit garçon dont le père est libraire, car il adore les livres. Un jour, il était à la librairie et vit un drôle de client. C'est comme s'il flottait à dix centimétres du sol ! Il buvait de l'encre ! bizarre ! Le garçon le suivit au cimetière, et avant de disparaitre, le vampire lui avoua qu'il était buveur d'encre... Etrange !...

Pour savoir la suite, je vous invite à le lire.

Proposé par votre médi@clubbeuse

Hind

Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

La guerre de Catherine par scénario Julia Billet

Publication : Rue de Sèvres . 1 vol. (112 p.) 28 x 21 cm

L'histoire parle d'une jeune fille nommée Rachel. Elle était juive et elle vivait pendant la Seconde guerre mondiale. Elle faisait partie d'une école d'avant-garde ou elle trouve sa passion:la photographie. Rachel est obligée de s'enfuir sous un faux nom avec son amie Alicia. Sa manière de résister c'est de faire des photos. Elle rencontre un homme qui partage la même passion qu'elle. J'ai adoré cette histoire car elle parle sur la résistance pendant la Seconde guerre mondiale. Je la  trouve  très émouvante. Pour ce qui adore les histoires des aventures, je vous le conseille.;) par la medi@clubbeuse, Nourhan Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

Premières actions par scénario Dugomier

Publication : Le Lombard . 1 vol. (47 p.) 30 x 23 cm

L'histoire raconte la vie des enfants pendant la guerre mondiale. François, Eusèbe et Lisa font tout pour combattre la guerre et libérer le monde entier, à l'aide des tous. Ensemble ils combattrons la guerre, lorsque les soldats allemands défilent dans les rues, ils ne baissent pas les yeux comme la plupart des habitants... Si vous voulez savoir comment, il faudrait lire la BD. Je pense que cette histoire est très belle car elle montre que tout le monde devrait faire pendant une guerre: la battre, tous ensemble. C'est une histoire très réelle et émouvante Proposé par votre médi@clubbeuse, Nourhan Ajouté 24/02/2018 par Médi@club

Jacky au Royaume des Filles par Riad Sattouf, réal.

Publication : Pathé . 1 DVD vidéo (1h 34 min) 24

Dans la république androphobe, populaire et démocratique de Bubune, les femmes font la guerre et les hommes, de pauvres '' couillons '' tenus pour quantité négligeable. La Générale au pouvoir organise un jour un bal en l' honneur de sa fille, la Colonelle pour lui trouver un époux. Dans leur foyer, les hommes jubilent sous leur burqua, se font belles, délaissant fourneaux, prières et poèmes dans l' espoir d' être élu. Parmi eux, un possible Cendrillon, jeunot de 20 ans, Jacky, prêt à tout pour épouser l' inaccessible fantasme mais rapidement contrarié par sa cruelle et belle- famille... Voilà une manière, par l' humour, de dénoncer l' oppression masculine. Riad Sattouf s' amuse à l' inversion des clichés de genre en parodiant avec cynisme les contes de fées. Humour potache, un peu répétitif mais bien barré.

Ajouté 20/02/2018 par Djamal

Pas d'image disponible

L'art d'aimer par Ovide

Publication : Librio . 1 vol. (95 p.) 21 x 13 cm

Sorte de théorie de la séduction ( avec de l' humour ) en poème didactique par le docteur Ovide Folamour et témoignage des moeurs romaines sous L' empereur Auguste. Succès immédiat il y a 2000 ans, à en juger par les graffitis des '' bordels '' et des tavernes de Pompéi...L' auteur des Métamorphoses et des Amours ( trois mariages, deux répudiations et une maîtresse qu' il a célébrée dans des vers ayant inspiré ce texte ), fin observateur du sentiment amoureux dix-huit siècles avant Stendhal, répond en trois petits chapitres à la question posée sur les manières de séduire, de conquérir et de conserver l' objet ( homme ou femme ) : conseils, techniques, stratagèmes et petites subtilités sur l' art d' aimer, ici au sens de séduction ( du latin amare ) de l' amant ou de la maîtresse, qui n' exclue pas ( au contraire ! ) le libertinage, le jeu et le plaisir : ode à la liberté sexuelle des femmes, où le pêché n' existe pas, où l' amour a pour finalité le plaisir et non uniquement la procréation, fine apologie de la sensualité et manuel de savoir vivre. Si le texte a traversé les siècles, inspiré les poètes du Moyen-Age, en conservant toute sa fraîcheur ( avec une petite odeur de souffre ), il fut en son temps jugé licencieux et scandaleux, et Ovide ( ce '' libertin-professeur de l' obscène adultère '' ) fut ( officiellement ) condamné par Auguste à l' exil pour immoralité pour avoir eut l' impudence de célébrer le féminin et le mettre au monde. Une leçon de plaisir et peut-être le premier Best-seller de l' Antiquité... Ajouté 14/02/2018 par Djamal

Le problème avec les femmes par Jacky Fleming

Publication : Dargaud . 1 vol. 20 x 14 cm

'' Autrefois les femmes n' existaient pas et c' est pour cette raison qu' elles sont absentes des livres d' histoire. Il y avait des hommes et parmi eux un certain nombre de génies, puis quelques femmes sont apparues, mais leur tête était si petite qu' elles étaient nulles en tout sauf en broderie et au croquet... ''

Avec de l' ironie, du second degré et une bonne dose d' humour corrosif ( sur des illustrations hilarantes ) la cartooniste anglaise Jacky Fleming ( prix humour Artemisia 2017 ) nous fait sa petite dissection sur la manière dont les femmes ont été considérées à travers l' histoire, marquées par le déni, soigneusement entretenu par les propos aberrants de génies masculins ( Rousseau, Freud, Darwin ...), longue litanie de fausses causes et vraies conséquences, jamais à cours d' arguments pour inférioriser, exclure, empêcher : de penser, de découvrir, d' évoluer. Propos d' un Schopenhauer tranchant : '' trop émotives pour être objectives , leur chevelure manque de génie pour produire une oeuvre originale. Il suffit de voir à quoi ressemble une femme pour comprendre qu' elles n' ont pas été faite pour le travail mental ou physique ''. Un Maupassant péremptoire : deux rôles à jouer, pas davantage: l' amour et la maternité. Une petite douceur du génie exalté des Lumières, Rousseau : '' Il faut les contraindre dès leur plus jeune âge afin que leur disposition naturelle ( de plaire à l' homme ) leur vienne plus naturellement ''. Ruskin en rajoute ( L' intelligence de la femme n' est ni inventive ni créative... Sa grande fonction est de louer l' homme, ni plus ni moins ) et Pierre de Coubertin d' applaudir : '' Le spectacle des femmes jouant à la balle serait abject, elles seraient plus naturelles si elles applaudissaient .

Esprit faible, émotionnelles, cerveau de petite taille, inaptitudes aux études scientifiques, organes reproductifs les rendant irrationnelles...L' auteur enfile les perles comme des évidences historiques sur une pseudo-infériorité, l ' arsenal de croyances incongrues est mis en branle par la gent masculine et toute l' incommensurable bêtise des préjugés machistes. Bref, une histoire de domination masculine qui résonne ( au songe au jour d' hui des rêves de parité )...Quand l' esclave africaine Phillis Wheatley se mit à la poésie, 18 mâles incrédules vinrent vérifier si la chose fut possible...

'' Le Dr Edward Clarke, professeur à Harvard, disait qu' il était possible pour une fille d' étudier d' arrache-pied et de réussir partout, mais que cela ruinerait sa santé pour toujours et que ses enfants seraient tout ratatinés. Les femmes qui étudiaient les sciences couraient aussi le risque de se voir pousser la barbe. Comme le fit remarquer Emmanuel Kant, une femme qui se laisserait pousser la barbe affaiblirait les charmes qui lui donnent un si grand pouvoir sur l' autre sexe. La marquise du Châtelet prenait d' énormes risques de se voir pousser une barbe et d' endommager son système reproductif en effectuant de tête des divisions à ...neuf chiffres !...'' Ajouté 09/02/2018 par Djamal

Tout seul par Chabouté

Publication : Vents d'ouest . 376 p. 25 x 17 cm

Les songeries d' une âme troublée, recluse dans un phare depuis l' enfance, qui n' a jamais vu le monde et verra son quotidien basculé par la curiosité d' un pêcheur. Un navire un jour approche du phare, deux à bord, l ' un descend, pose deux caisses avant de rentrer....Sur son îlot rocheux, Tout seul que personne ne voit jamais, rêve de Terre. Bientôt, il imaginera ce monde par un livre, un dictionnaire qui peuplera sa solitude, sur son bureau, contre la brique, la tour et l' ennui. Chaque jour, un rituel : une page, le cerveau sur les mots, enthousiaste et empreint d' onirisme et la vie passant ainsi, chaque jour, un autre et toujours le même. Depuis 50 ans. Sur des planches silencieuses et mélancoliques, les songeries fertiles d' un monstre embrumé et l' émotion magnifiée à l' encre noir par Chabouté. Ajouté 08/02/2018 par Djamal

Les amours insolentes par Loustal & Benacquista

Publication : Casterman . 1 vol. (142 p.) 25 x 17 cm

Bonheur d' aimer ou tristesse d' aimer; il n' y a pas d' amour heureux dit le poète mais '' sans amour on n' est rien '', chante Edith Piaf. Ah les joies de l' amour ! En voici 17 variations, insolente ou fusionnelle, triste ou passionnelle, l' amour qui résiste à l' épreuve et défie l' érosion.... On dit que lorsque l' ivresse du vin endort, l' ivresse de l' amour éveille...on dit aussi que l' amour comme le vin tourne souvent au vinaigre ...on dit tout et son contraire sur les joies et les affres de l' amour...que l' amour est un enfant peu difficile en jouets et qu' un rien l' amuse..O dieu jaloux qui ne souffre aucune rivalité ! qui excuse tout hormis la trahison.... Ajouté 08/02/2018 par Djamal

Une femme iranienne par Negar Azarbayjani, réal.

Publication : Outplay . 1 DVD vidéo (1h 42 min) 24

Portrait en contraste et destin de femmes iraniennes sur une histoire d' entraide et d' amitié posant aussi la question des minorités sexuelles, du genre et de l' intersexualité dans un régime totalitaire conservateur. Rana et Adineh. L' une, traditionnelle, ouvrière le jour en atelier, s' improvise chauffeur de taxi le soir pour rembourser la dette de son mari, progressiste et aimant, qui l' empêche de sortir de prison. L' autre, dont elle fait un jour connaissance dans son taxi, rebelle et fortunée, se fait passer pour un homme dans l' attente d' un passeport qui la sortirait du pays afin d' éviter de sombrer dans un mariage forcé. Voilà deux héroïnes brisées et obstinées qui s' accrochent à leur courage pour ne pas sombrer. Sur un aspect rarement évoqué de la société, une femme iranienne ( réalisée par une femme ), film sûrement utile pour l' évolution des mentalités ou faire changer le regard sur le sujet, évite les pesanteurs de la cause militante pour s' attacher au portrait, et fut bien accueilli en Iran y compris par la frange religieuse la plus conservatrice, ce qui peut se comprendre dans un pays ou le changement de sexe est répandu et toléré...( un enfant sur 200 000 y est identifié comme trans. ).Imaginez en Iran la joie des transgenres quand pour la première fois un film ( projeté dans plusieurs festivals LGBT en France ) a parlé d' eux... Ajouté 05/02/2018 par Djamal

Pas d'image disponible

La muette par Chahdortt Djavann

Publication : Flammarion . 116 p. 21 x 14 cm

En Iran, de la cellule où elle attend son exécution, pour avoir refusé un mariage avec un mollah et contesté la lapidation de sa tante qui a voulu vivre libre, tête découverte, une adolescente de 15 ans confie sur un cahier donné par un gardien compatissant, le récit de sa courte vie. Elle y exprime sa fascination pour cette femme ( la '' muette '' qui a fait du silence son art de vivre ) que l' on croyait folle par ses attitudes '' interdites '', ne faisant rien comme tout le monde, une diablesse sauvage et ensorceleuse... '', une insoucieuse ne ressemblant à personne, une '' communarde '' indifférente à l' interdit, aux pressions, au regard de l' autre, au qu' en dira-t-on ''... Plutôt crever qu' un mariage arrangé ! Une figure intransigeante d' Antigone osant l' amour, portée par un texte ( une diatribe ) bouleversant, pour dire à travers la passion d' une femme pour un homme, la difficulté d' être soi dans un régime obscurantiste encensé par la secte bondieusarde et tartuffe des mollahs tout puissants. Petit conseil ! En Iran, un manteau trop court ou une mèche trop visible peuvent vous conduire au commissariat. La police des moeurs veille. Pour contourner l' obstacle, se prévenir par téléphone ou télécharger une application !... Ajouté 05/02/2018 par Djamal

Trois jours chez ma tante par Yves Ravey

Publication : Minuit . 1 vol. (187 p.) 19 x 14 cm

C' est l' histoire d' un emberlificoteur en puissance, aigrefin plus plus, retors au centuple, installé au Liberia depuis 20 ans, après avoir échapper à la justice et au fisc. Marcelo Martini dirige une entreprise ( douteuse ) accueillant des enfants réfugiés, au frais d' institutions internationales et des virements mensuels de sa tante. Il est le seul héritier, avec une obsession. C ' est l' histoire aussi d' une tante fortunée, recluse ( avec toute sa tête ) dans une clinique médicalisée, dans une petite ville de province, qui, après 20 ans d' absence, convoque son neveu pour le déshériter. Au passage, sa femme voudrait lui présenter son enfant qu' il n' a jamais vu et qui n' est peut-être pas le sien.... Marcello Martini n' a qu' une obsession gravée dans le cerveau : l' héritage, l' héritage, l' héritage.. Bientôt les retrouvailles en huis-clos, ultra tendu : Marcello a trois jours, pas plus, pour catéchiser - prêcher - amadouer, se sauver et rentrer au Liberia, avec un chèque si possible. Au passage, il fera la brillante et pathétique démonstration d' un homme englué dans la loi de l' emmerdement maximale. La force ( et le charme ) du roman : immersif et bref, à l' os, sans graisse ni psychologie, direct pour dire l' essentiel, percutant, âpre, efficace, et la fin de l' histoire ? Sacré ( sa-lo-piot ) de Marcello...A découvrir ! Si le mal triomphe souvent, il ne vainc jamais.... Ajouté 04/02/2018

Celle qui ne voulait pas d'enfant par Véronique Cazot, Madeleine Martin

Publication : Fluide glacial-Audie . 1 vol. (52 p.) 30 x 23 cm

Du bonheur de vivre sans enfant sur le sujet de la femme qui n' en veut pas. Il y a celles qui pouponnent à 30 ans et Jeanne qui s' en fout à 35 . '' L' instinct maternel : quelle connerie ! Mais l' amour maternel comme tout amour se construit ! L ' instinct maternel ? Elle a raison, Badinter Elisabeth : à la corbeille ! '', et face aux pressions qui la tourmentent, la travaillent, l' oppressent, la rongent...un peu, Jeanne n' est jamais à cours d' arguments... Sympathique BD qui fera sûrement sourire ceux et celles qui en ont...ou pas, d' enfant. Parole d' une amie : '' Tu verras, quand tu en as un, tu te demandes comment tu as fait pour vivre sans tout ce temps ...'' Angoissant....... Ajouté 03/02/2018 par Djamal

Ouragan sur le couple par Voutch

Publication : le Cherche Midi . 1 vol. (72 p.) 27 x 21 cm

Les joies de la vie en couple par un célèbre couplologue, spécialiste de l' humour conjugal, pour sourire de nos petits malheurs, de nos petits travers. C'est plein de dérision, tendre, fin et cynique. La vie de couple n' est pas une sinécure ? Avec Voutch, c' est que du bonheur ! Ajouté 03/02/2018 par Djamal

Chiisakobé par Minetaro Mochizuki

Publication : le Lézard noir . 1 vol. (204 p.) 21 x 15 cm

Manga neurasthénique au rythme indolent, ancré dans le quotidien, empreint d' humanité et d' une délicatesse toute japonaise, sur la reconstruction ( et le parcours initiatique ) d' un jeune homme endeuillé, charpentier hirsute au look d' hipster, qui se promet, de retour dans la maison de son enfance, après la destruction par un incendie de l' entreprise familiale, de remettre sur pied la société, au rappel des mots du père : '' Ce qui est important pour les gens à travers les âges, c' est la volonté et l' humanité ''. Le manga est adapté d ' un roman de Shûgoro Yamamoto, situé dans la période Edo ( environ 1600 - 1870), adapté plusieurs fois au cinéma, que l' auteur transpose dans le Japon d' au jour d' hui. Graphisme fin, dépouillé ( avec économie de paroles, du genre taiseux ), sans fioritures, le trait clair, soigné, précis pour dessiner des détails domestiques insignifiants, le cadrage original ( plans serrés sur les pieds par exemple pendant les échanges comme pour évoquer les difficultés de communiquer ). Pour pimenter l' ensemble, parmi les personnages, une petite bande de sinistres orphelins, petites fripouilles en mode électron libre, que Shigeji accepte par altruisme de prendre en charge et deux jeunes demoiselles pour le soutenir, face aux défis du quotidien, amies d' enfance et prélude aux histoires... d' amour, dans l' entreprise familiale de Daitomé. Une série originale en 4 tomes récompensé par le Fauve d' Angoulême 2017 de la meilleure série. Lumineux et contemplatif. Ajouté 02/02/2018 par Djamal

Le démon du soir ou La ménopause héroïque par Florence Cestac

Publication : Dargaud . 1 vol. (54 p.) 32 x 25 cm

Elle a le corps qui se déglingue, s' emmerde en couple, bientôt retraitée, des parents à la mémoire qui flanche, des enfants envahissants...toute grise à Paris, bousculée dans la rue par des gens qui ne la voient pas avec réflexions du genre '' C' est la biche fécondable qui fait bander le cerf...Elle encaisse, fait sa petite crise à l' approche de la soixantaine, l' ancêtre ( comme lui gueule son miroir ) et l' annonce d' un possible cancer ( ça sent le sapin ! ) accentue la déprime, le cul dans les ronces. Crépusculaire. Que faire ? Elle s' interroge : peut-on vivre autre chose après la ménopause pour ne pas finir en débris acariâtre sentant le pipi, genre '' faire le papillon '' le plus longtemps possible, dans la joie et la bonne humeur ? Bientôt, un seul mot d' ordre : rebondir, rebondir et ne jamais baisser les bras... Un pétillant portrait de femme de 60 ans avec tendresse et sensibilité. Ajouté 01/02/2018 par Djamal

Les femmes

Publication : Glénat . 1 vol. (128 p.) 32 x 24 cm

Séraphiques, célestes, délicates, éthérées, archangéliques, voluptueuses, aériennes... Pour esthète et/ou contemplatif.... Ajouté 31/01/2018 par Djamal

Métaphysique des tubes par Amélie Nothomb

Publication : Albin Michel . 170 p. 20 x 13 cm

Autofiction de 0 à 3 ans en nothombie, un peu barré/métaphysique avec introduction déroutante, sur le mode du '' moi, moi, moi '' et du '' je, je, je '' où, au Pays du Soleil Levant, l' '' honorable '' Amélie-San, membre de l' Académie royale de Belgique, raconte, face au miroir, sur l' immensité vaste de son nombril, une existence, à 3 ans, déjà bien remplie, soit ( après avoir été jusqu' à 2 et demi, successivement, un tube, une plante amorphe pour papa/maman et Dieu ! au Japon, après la '' naissance '' de l' enfant- Amélie par un acte fondateur, l' accès à la volupté ), les aventures /mésaventures d' une biquette bien mûre, avec considérations petites sur la vie, augmentées d' aspects sur sa ( singulière ) personnalité, à quoi s' ajoutent son premier deuil et la première tentative de suicide, à 3 ans ! Tout semble sérieux et comme... perché-décalé, avec soins littéraires : style léché et phrases courtes, simple, dans un genre romanesque lorgnant peut-être du côté de la comtesse de Ségur. Pour aficionados ou curieux, la Métaphysique des tubes ou la '' Métajeje ''/ '' Métamoimoi '' de la nothombiographie d' Amélie-San. Loufoquerie sérieuse. Ajouté 27/01/2018 par Djamal

Idéal standard par Aude Picault

Publication : Dargaud . 1 vol. (148 p.) 27 x 20 cm

Rencontrer l' âme soeur, créer une vie de couple harmonieuse et durable est un rêve universel et intemporel. Le poète Ovide, il y a bien longtemps ( 2000 ans déjà ! ) donnait quelques conseils judicieux dans un manuel pratique intitulé '' l' art d' aimer. ''.. Le paradoxe depuis l' Antiquité : le sentiment que l' amour semble aller de soi et en même temps si compliqué...Et c' est l' impression qui se dégage d' Idéal standart, sensible, délicat. Sur un ton léger, le sujet, traité de manière réaliste, est grave : des rêves d' accomplissement personnel: l' amour, le Grand. Le personnage, trentenaire attachante, optimiste et volubile, est une mignonne rondouillette active, infirmière en néonatologie désespérée de relations amoureuses, en quête de stabilité, d' idéal ... qui ne vient pas. En face, on sait faire, on se marrie, on fait des gosses, la mère angoisse et la gynéco, pour la '' valeur ajoutée '', lui montre la fameuse courbe de son horloge biologique. '' Faut se dépêcher ma p' tite dame ''. Transes, déchirements, confusion, sanglots, affres et solitude ... un chemin de croix pour cet homme qui ne vient pas. Et l' oppression intérieure de vouloir '' se caser '' à tout prix. Les dialogues sont incisifs et par contraste, le graphisme épuré, la mise en couleur minimaliste donne visuellement à l' ensemble une impression de légèreté. Enfin, lorsqu' elle rencontre ce mâle, Franck, elle pense trouver l' idéal... Au final, c' est une sympathique ( et sérieuse, 10 années de travail ! ) chronique de vie posant toutes les questions existentielles pouvant interroger les trentenaires en quête d' '' âme soeur ''. Une réflexion sur le couple et les stéréotypes '' masculin/féminins '' pour les déconstruire. Une analyse des moeurs de notre temps, éloignée des standards et des préjugés. Entre l' idée et le réel, les désillusions sur des rêves d' amours standardisés ....La quête de l' autre, ici touchante et pathétique, depuis l' Antiquité, est une vieille histoire, universelle et intemporelle... Ajouté 26/01/2018 par Djamal

Manchester by the Sea par Kenneth Lonergan, réal.

Publication : Universal . 1 DVD vidéo (2h 18 min) 24

L' impossible retour à la vie d' un homme endeuillé ( sur un drame splendide ) dont la personnalité silencieuse ( superbe composition de Casey Affleck ) s' accorde à l' atmosphère hivernale ( lumières froides et couleurs éteintes ) baignant dans la petite ville côtière de Manchester-by-the-Sea qui l' a vu grandir et qu' il a fuie après l' horreur : attitude atonique ( et irritable ), la mine souffreteuse en genre d' ermite taiseux qui pour éviter de nouvelles souffrances refusera de s' impliquer. Homme à tout faire à Boston, la mort de son frère le ramène à Manchester, contraint de prendre en charge son neveu de seize ans. Ici, de mauvais souvenirs et la tranchante douleur de vivre et toute l' intelligence du scénario procède du temps qu' il prend ( le film étant lent ) de révéler par flash-back, avec l' art remarquable de l' ellipse, les circonstances qui expliqueront l' éloignement ( de sa femme et des proches ) et l' isolement du personnage. Un puissant drame existentiel, empoignant et rugueux qui vaudra une belle récompense ( l' Oscar ) à notre ermite fracassé. '' Il neige sur la ville comme il pleut dans son coeur, quelle est cette langueur qui pénètre son coeur ...? ''. Ajouté 23/01/2018 par Djamal

Pas d'image disponible

Philothérapie par Eliette Abécassis

Publication : Flammarion . 1 vol. (310 p.) 21 x 14 cm

Juliette est une femme active, très, avec ses rendez-vous au quatre coins de la France, prise et débordée par le quotidien; elle cherche l' amour ( se disant '' malade de l' amour '' ) : sa vie amoureuse est un flop, flirtant avec les échecs sentimentaux...Lassée et dépassée, sur les bons conseils d' un ami libraire, elle commence à suivre en ligne des cours de philosophie pour se poser les bonnes questions et se soigner de son obsessionnel mal d' amour ...

Aliette Abecassis convoque la philo ( elle est agrégée ) dans son roman au ton léger pour introduire un peu de '' sagesse '' dans notre quotidien et l' on se prend rapidement au jeu, à s' interroger comme la narratrice sur les variations de l' amour dans nos sociétés, le sens des valeurs, le respect, la fidélité..., soit treize petites leçons de philo ( thérapie ), drôle, ludique et profond. Une petite question: peut-on être heureux sans amour ? Et aimer est-ce-philosopher ? Réponse en '' philothérapie ? Ajouté 22/01/2018 par Tamara

La nostalgie heureuse par Amélie Nothomb

Publication : Albin Michel . 1 vol. (151 p.) 20 x 13 cm

Première lecture de la prolifique '' Stakhanoviste '' Amélie Nothomb ( son 22 èm bouquin, un par an, de celle qui se dit '' enceinte de ses romans '' ), bien écrit, délicat, soigné, fignolé, poli, perlé, peaufiné....léché et ...sincère avec une pointe d' onirisme, quelques envolées lyriques et un soupçon d' humour et de philosophie. Un reportage sur l' auteur pour une chaîne de télévision a été le prétexte d' un récit autobiographique centré sur l' enfance japonaise - ce dont nous parle Amélie - retour aux sources à l' âge de la maturité après une longue absence où la plus people du monde littéraire se confrontant à ses souvenirs évoque des lieux choyés et des retrouvailles - Tokyo, Kyoto, Fukushima - sa seconde mère ( la nounou ), la maternelle et un amour de jeunesse. Au final du périple introspectif... aucune conclusion ! citant Flaubert , '' la bêtise serait de conclure '', sinon, sur les lieux, l' émotion et ce sentiment ( japonais ) d' une '' nostalgie heureuse '', de plénitude, sans regret ni tristesse. '' Les souvenirs sont bons '' et la récompense, inattendue, celle qu' espèrent les moines zen, d' avoir ressenti le vide, l' expérience d' une transe, tel un bon Kensho... qui n' est pas son premier...

'' Tout ce que l' on aime devient une fiction. La première des miennes fut le Japon. A l' âge de cinq ans, quand on m' en arracha, je commençais à me le raconter. Très vite, les lacunes de mon récit me gênèrent. Que pouvais-je dire du pays que j' avais cru connaître et qui, au fil des années, s' éloignait de mon corps et de ma tête ?... ''. Ajouté 20/01/2018 par Djamal

Paroles d'honneur par texte Leïla Slimani

Publication : Les Arènes . 1 vol. (105 p.) 28 x 20 cm

Paroles d’honneur nous emmène au Maroc, dans les décors soignés de Laetitia Coryn. Des femmes se confient à Leïla Slimani sur leur rapport au corps. Célibataires, adultères ou homosexuelles, toutes parlent sans tabou de leur expérience de la sexualité et de leurs tragédies intimes. Dans une société où l’islam est religion d’État, elles évoquent les difficultés rencontrées pour trouver leur place entre tradition et modernité. Face aux violences qu’on leur inflige, elles s’interrogent sur leurs droits. Des moments plus légers, comme ceux volés entre amies où la parole se libère, se mêlent à des scènes difficiles. Cette BD aux couleurs pastel aborde tous ces sujets complexes avec justesse. En nous informant sur les lois et sur leurs sanctions, Leïla Slimani nous offre une série de témoignages dignes et pudiques. Ils permettent de faire ressortir le désir de libération de ces femmes, qui passe avant tout par la parole. Ajouté 17/01/2018 par Lucile

Nos richesses par Kaouther Adimi

Publication : Seuil . 1 vol. (215 p.) 21 x 14 cm

En 1936, Edmond Charlot a vingt ans quand il ouvre sa librairie Les Vraies Richesses, à Alger. Dans son roman, Kaouther Adimi nous plonge avec intérêt dans la vie de ce libraire et éditeur grâce aux extraits de son journal intime. Inspiré d’événements réels, nous pouvons suivre jusqu’en 1961 sa passion pour la littérature. En 2017, Ryad quant à lui est un jeune étudiant engagé pour nettoyer la librairie juste après sa fermeture. Sa mission : repeindre le local pour en faire un commerce, puis rentrer à Paris. Pour lui, les livres n’ont pas d’importance. C’est sans compter sur Abdallah, un vieil homme, mémoire vivante du lieu, qui veille dessus… Cet aller-retour entre ces différentes époques permet à l’auteure d’écrire un livre prenant sur l’histoire de la librairie tout en la mêlant à celle de l’histoire de l’Algérie. Grâce à une compréhension d’Alger au quotidien, Kaouther Adimi nous offre un récit subtil et bien écrit.

Ajouté 17/01/2018 par Lucile

La double disparition par Nancy Springer

Publication : Nathan Jeunesse . 224 p. 21 x 14 cm

Ceux qui disent que Sherlock Holmes est le plus grand détective au monde ignorent les capacités de sa petite soeur, Enola. Ce prénom qui se lit '' Alone '' ( seule à l' envers ) lui a été donné par sa mère qui a mystérieusement disparu le jour de ses 14 ans. Holmes évidemment est convoqué. Au passage, monsieur voulait expédier sa cadette en pension pour devenir une petite lady. Et puis quoi encore ! C' est un personnage féminin fort, Elona, qui ne se laisse pas démonter, qui ira dans son coin, avec son sens de la débrouille, titiller ses neurones pour retrouver sa chère mère et nous plonger, en sa compagnie, dans les bas-fonds de Londres sous l' ambiance victorienne ...Un bon roman policier et féministe ! bientôt porté à l' écran.

Ajouté 17/01/2018 par Jassem

L'aube sera grandiose par Anne-Laure Bondoux

Publication : Gallimard-Jeunesse . 1 vol. (297 p.) 23 x 16 cm

Tatiana , romancière de polars à succès, entraîne de force sa fille de seize ans, Nine dans une cabane isolée au bord d’un lac. Tant pis pour le bal du lycée, cette nuit elle compte bien lui révéler toute la vérité sur sa famille. Réticente au début, Nine va suivre ce récit passionnant sur ses origines. Anne-Laure Bondoux parvient à nous tenir en haleine entre Flash-backs et révélations, il faudra toute une nuit pour lever le voile sur ce secret de famille. Un palpitant roman sur la relation mère-fille qui nous fait traverser la France des années 70 à nos jours. Une fois commencé vous ne le lâcherez plus... Ajouté 17/01/2018 par Laura

Paterson par Jim Jarmusch, réal.

Publication : Warner / Le Pacte . 1 DVD vidéo (1h 53 min) 24

Paterson, jeune chauffeur de bus, vit dans une ville du New Jersey qui porte le même nom que lui. Nous suivons sa routine quotidienne, trajet en bus, la bière en fin de journée, etc. Mais Paterson écrit de la poésie, nourrie de toutes les petites choses quotidiennes qu’il arrive à sublimer. Il partage sa vie avec l’exubérante Laura, amoureuse très créative (même en cuisine…) qui le pousse sans cesse à faire découvrir sa poésie. Jim Jarmush sait admirablement filmer les villes, par ses scènes contemplatives. il nous fait découvrir Paterson, berceau d’écrivains tel que William Carlos Williams ou encore Allen Ginsberg. Ce film est une belle déclaration d’amour à la poésie. Ajouté 17/01/2018 par Laura

Pas d'image disponible

Une histoire des loups par Emily Fridlund

Publication : Gallmeister . 1 vol. (304 p.) 21 x 15 cm

Madeline, une adolescente solitaire vit avec ses parents dans une ferme isolée au bord d’un lac dans le Minnesota. Une famille vient s’installer dans la maison en face, Madeline va alors éprouver une certaine fascination pour cette femme, son jeune enfant ainsi que son mari souvent absent. Assez vite nous apprendrons qu’un drame s’est produit mais il faudra attendre la fin du roman pour le découvrir. Un malaise plane tout le long du roman, au détour de chaque aventure quotidienne le danger est là. Le premier roman de cette jeune auteur nous décrit une nature sauvage, hostile habitée par des personnages solitaires, déçus et victimes des idéaux d’une vie communautaire. Ajouté 17/01/2018 par Laura

Construire un feu par Jack London

Publication : Phébus . 1 vol. (192 p.) 19 x 12 cm

Un orpailleur piégé par le grand froid tente de survivre dans des conditions extrêmes, accompagné d' un chien et d' une allumette : réussira-t-il à allumer ce feu qui le sauvera ? Un juge, après avoir condamné un assassin à s' embarquer sur un fleuve gelé avec peu de provisions dans un esquif de fortune, se retrouve à son tour embarqué, après une nuit d' ivrognerie, sur le même fleuve mortel. Un homme risque sa vie en acceptant de récupérer un sac à son associé dont il pense le contenu sûrement assez précieux pour un tel périple. Un autre qui n' a connu que la misère et la barbarie, parti de Pologne, traverse la Sibérie et ses camps pour achever son voyage parmi des chasseurs de phoques sanguinaires sur la côte de l' Alaska, confronté, épuisé, à une mort abjecte....Voilà une éloge du Grand Nord canadien par Jack London bien inspiré par ses aventures et sa ruée vers l' or du Klondike, la mémoire pleine de souvenirs épiques et de matière pour faire vivre des personnages tentant de survivre dans des situations extrêmes. Ceux-là iront jus qu' au bout d' eux-mêmes. Avec cette leçon que dans ces régions, vaut mieux être accompagné. Ajouté 16/01/2018 par Jassem

L'appel de la forêt par Jack London

Publication : Gallimard-Jeunesse . 191 p. 18 x 13 cm

C'est un récit d' aventure comme les affectionne Jack London qui très jeune a voulu faire fortune et gloire dans le Grand Nord, vers le Klondike, à la frontière de l' Alaska et du Canada, là ou on raconte que les '' rivières charrient tant de pépites d' or qu' il suffit de se baisser pour les ramasser ''. C' est un grand texte que j' ai relu, écouté aussi plus d' une fois depuis la primaire, qui résonne en nous, un grand classique de littérature jeunesse.

Le personnage central, Buck, est un chien-loup domestique dorloté et admiré par son maître, le juge Miller, dans son domaine de Californie, enlevé un jour pour être vendu comme chien de traîneau. Fini le petit confort de la demeure du juge, le soleil, la vie tranquille, civilisée. Le voilà comme son ( nouveau ) maître entraîné dans les épreuves de l' aventure de la ruée vers l' or du Klondike, parcourant les pistes du Grand Nord où il découvre la vie sauvage et la dure loi des hommes et des bêtes. La rude condition d' un chien de traîneau. La loi du gourdin et celle des crocs - les combats de chien, les rivalités - la loi du maître, du plus fort, la servitude. La cruauté, la maltraitance, la famine.

Progressivement, Buck redevient sauvage, sensible à l' appel de la forêt, ses instincts primitifs, ceux de sa race, lui reviennent. C' est son besoin c' est à-dire sa nature irrépressible de liberté qui s' affirme, loin de la société des hommes. Si l' histoire peut se lire très premier degré, on peut y voir une métaphore de la liberté ou à travers les rapports de force, de la sauvagerie du système capitaliste. Un grand roman d' aventure et d' apprentissage, magnifique et poignant qu' il m' arrive encore d' écouter.

Ajouté 16/01/2018 par Jassem

Le club des divorcés par Kazuo Kamimura

Publication : Kana . 1 vol. (504 p.) 21 x 15 cm

Histoire d' amour, de mariage et de divorce dans le Japon des années 70 par le '' peintre de la condition féminine '', Kazuo Kamimura ( auteur de LadySnowblood et d' une oeuvre culte au Japon ) avec une préface sur ce triptyque universel : pratiques, rapport au divorce, évolution depuis la fin du 19è siècle ( l' ère Meiji et l' ouverture à l' Occident ).Ton mélancolique, graphisme soigné, simple, proche de l' estampe japonaise. A travers l' histoire d ' une jeune femme de 25 ans, Yuko, gérante depuis son divorce d' un petit bar ( Le charmant '' Club des divorcés '' ) et mère d' une fille de trois ans, le manga dessine, en le sublimant, le portrait d' une jeune femme ballottée dans une société patriarcale par les aspirations et les pressions sociales de son temps, entre traditions et rêves de libertés et, en creux, celui d' une époque et des relations sociales qui la sous-tendent dans la ville de Tokyo en pleine expansion. Contexte, début 70, de vague féministe qui rejaillit dans l' univers du manga ( les femmes dessinent, héroïnes et lectrices : destin, états-d' âme, vie, joies, calvaire, tout y passe ), de protestation étudiante contre l' enseignement productiviste, de croissance économique et d' influence occidentale dans une société capitaliste fabriquée sur le modèle américain. Fauve d' Angoulême 2017. Prix du patrimoine. Par Kamimura, l' estampiste du manga. En deux tomes.

Ajouté 16/01/2018 par Djamal

Blue Jasmine par Woody Allen, réal. et scénariste

Publication : TF1 Vidéo . 1 DVD vidéo (1h 32 min) 24

Moments de solitude et déclassement sociale d' une bourgeoise New-Yorkaise, épouse précaire d' un homme d' affaires fortuné, trahie, ruinée, condamnée à San Francisco après avoir connu le luxe, à une existence '' bas-de-gamme '' chez sa soeur où elle tentera avec douleur de rebondir. Portrait tragi-comique d' une triste Jasmine, Kate Blanchet, très classe, bavarde comme Woody Hallen et pathétique dans ses scènes d' hystérie. Une histoire de rapport de classe et pour Woody, un pied de nez à la bourgeoisie new-yorkaise. Ajouté 16/01/2018 par Tamara

Pas d'image disponible