Recent comments Subscribe to recent comments

Lip, des héros ordinaires by Laurent Galandon, Damien Vidal

Publication: Dargaud . 1 vol. 25 x 18 cm

Témoignage d' une brûlante actualité, LIP est l' histoire d' un combat ( en 1973 ) et d' une expérience ouvrière : le mouvement le plus symbolique en matière d' auto-gestion, face à l' Etat et au patronat.

Pour lutter contre les combines d'une multinationale suisse ( s' approprier l' usine, stopper sa production de montres pour vendre les siennes ( en liquidant 1000 ouvriers ), à travers le réseau commercial et la marque LIP, des ouvriers récupèrent l' entreprise pour créer une coopérative '' insurrectionnelle ''. L' audace : on produit par soi-même, on vend et on se paye, sans patron !

La BD entremêle deux histoires : une expérience ouvrière s' affranchissant, dans une ambiance égalitaire, d' un patronat dispensable, et celle plus intime d' une jeune femme, Solange, qui , au contact du combat syndical, puise l' énergie pour s' émanciper de la tutelle du mari.

LIP est aussi le récit d' une lutte brève, d' un assassinat, au bénéfice d ' actionnaires, son expérience achevée deux ans plus tard par liquidation puis par le rachat de la marque en 1984. On pense ( 40 ans plus tard ) au combat de Fralib contre la multinationale Unilever ( et son projet identique de coopérative ) , aux ouvriers luttant contre les ravages du libéralisme économique. Concentration financière, paradis fiscaux et reféodalisation du système économique.

LIP, c' est enfin l' histoire d' un changement de société, le rêve d' un combat collectif contre bientôt ( et en contraste ) le modèle de réussite individuelle proposée ( ou imposée ( ? )) aux générations suivantes ( avec l' égoisme et l' indifférence ) sous le soleil du libéralisme triomphant. Une aventure d' héros ordinaires.

Added 20/03/2017 by Djamal

La banlieue du 20 heures by Helkarava

Publication: Casterman . 1 vol. (164 p.) 20 x 16 cm

Une démonstration sociologique sur la manipulation médiatique à travers l' adaptation d' une enquête menée en immersion au sein de la rédaction du JT de France 2, publiée en 2013 sous le titre '' La banlieue du 20 heures. Ethnographie de la production d' un lieu commun journalistique ''.

Comment un apprenti journaliste perd ses illusions sur l' information imposée par la direction dont il doit rendre compte, frustré par la difficulté à proposer un sujet . Comprend-il ainsi qu' il doit se '' braquer '' pour réussir ?

Comment l' information est fabriquée et maintenue sur des représentations stéréotypées et réductrices, en particulier sur le thème vendeur et stigmatisant de l' insécurité, qu' il faut imposer pour mieux vendre en prime time. La construction médiatique sur des thèmes obsessionnels véhiculés comme une incantation dis qualifiante liée à la politique sensationnaliste de la plupart des grands médias de l' audiovisuel.

Sujet ( pertinent ) proposé par notre comparse : '' La défiance des jeunes vis-vis des médias classiques. Pourquoi vont-ils sur des sites complotistes ? ''. Réaction surprise du chef des informations générales: '' Mouais, pas très clair, apprends à formuler Rémi. ''. Sujet imposé : l' insécurité : '' Tu vas en banlieue, interroge les habitants, les religieux, les caids...Pourquoi se sentent-ils en colère, frustrés ? ''. Réponse sur les lieux des interessés, d' une même voix : de quoi parlez- vous ? Ni frustration, ni tension, la tranquillité plutôt.. ''. Réaction de Rémi : '' sa tension, je ne vais pas l' inventer ! ''. Contre-réaction de la patronne : '' On change d' angle : sujet : les communautés restent soudées face à l' obscurantisme ''...Voilà pour l' orientation et l' obsession.

Nul besoin d' aller dans le 93 pour enquêter : nos journalistes ont leur source et leur contact dans l' Essonne pour parler du 93. Interrogeant le maire de Grigny, au sujet d' une vidéo montrant une baston de fille circulant sur le net, ( la sempiternelle obsession sécuritaire : '' Dénotez-vous une augmentation d' incidents à Grigny ? ), réaction sereine de l' élu : simplement quelques éléments perturbateurs mais '' avec de nouvelles coupes budgétaires imposées par le gouvernement, on va difficilement les contenir...''.

Puisque l' insécurité est vendeur, on va l' inventer et pour cela, il y a ce contact, ce fameux Othman que les journalistes connaissent bien. Othman sait faire jouer des connaissances des cités, des jeunes à la rescousse qui joueront les '' pyromanes '' devant les caméras pour faire la joie du 20 heures : attention ! quartiers '' sensibles '' ! , violence et insécurité ! ,'' territoires perdus ( ? ) de la république '' ! , on maintien la peur, on stigmatise...

Démonstration éloquente sur une manipulation révoltante, '' la banlieue du 20 heures '' est ainsi '' le reflet d' un système de représentations produites et reproduites dans le travail journalistique avec ses hiérarchies et ses contraintes ''. Quand la fin justifie les moyens, pour mieux vendre.

Added 20/03/2017 by Djamal

Evangile pour un gueux by Alexis Ragougneau

Publication: V. Hamy . 1 vol. (359 p.) 24

Au pays des sans-abris, sur les quais de seine, près de l' église Notre-Dame, à la veille de Noel, un homme dit un jour à Mouss : '' Moi, je suis Charlie '' et Mouss de répondre : '' Et moi, je suis Charclo et tout le monde s' en fou ! ... ''. Alors j' irai avec ma tribu d' éclopés et de cul de jattes dans l' église pour dire quelques vérités aux bigots et au monde, pour qu' ils m'entendent dire ce que nous sommes et ce que nous vivons, et si la police et les médias se manifestent, ce sera tant pis pour nous ou tant mieux pour nous...''

Quand il est repêché, plus tard, sur le fleuve, portant sur les mains des traces de stigmates, bien mort, la cause de l' alcool exclue, une enquête s' annonce, menée par le Quai des Orfèvres et la juge Kaufmann, avec le soutien du ( torturé ) père Kern, officiant ce jour et dépassé par le scandale provoqué par l' intrusion des parias.

Voilà un '' joyeux '' bordel installé dans l' édifice, lorsque la police intervient, puis les médias, puis autour, une foule se forme, de croyants et de non croyants, de pro et anti-occupation, de calmes et de nerveux, attentifs à la situation explosive et prête à en découdre...comme un concentré de la France d' aujourd' hui, la France multiFrance et bien agitée...

L' enquête démarre à Notre-Dame et ce n' est pas une noyade. Un meurtre peut-être, pour une intrusion dans l' espace sacrée ? Jusque là ? Des religieux contrariés, dans une église humaniste ou...intégriste ? Un évangile pour un gueux, un évangile pour Mouss, l' Evangile de Mouss, sur un titre singulier - pourquoi l' évangile et par qui ? - voilà un polar nerveux sur un rythme sacré . Added 19/03/2017 by Djamal

Fight club 2 by Chuck Palahniuk

Publication: Super 8 éditions . 1 vol. (270 p.) 27 x 18 cm

Après l' adaptation ciné du best seller, la suite des aventures de Tyler Durden, imaginée en format BD, intrigue reprise vingt ans plus tard sur des dessins inspirés des comics des années 80.

Un traitement contre la schizophrénie permet au narrateur de mener une paisible vie conjugale. Il a un enfant et une épouse nymphomane qui semble s' ennuyer du train train quotidien au point de vouloir ressusciter le monstre du '' projet chaos ''... Tyler Durden, toujours décidé à détruire le monde ?

Added 19/03/2017

Fight club by Chuck Palahniuk

Publication: Gallimard . 290 p. 24

'' Je feuilletais les catalogues, me demandant quel set de table pouvait me définir ''. '' Chaque soir, je mourrais et chaque soir, je renaissais ... ''. La vie ( du narrateur, schizophrène ) est une vie de merde ( la juge-t-il ainsi ), et il se console en allant voir plus malheureux que lui, jus qu' au jour où il croise Tylor Durden, vendeur de savon et...gourou anti-système charismatique à la tête d' une organisation secrète ayant pour projet de mettre le chaos.

Mais avant de tout faire sauter, on se détend : on créer le Fight Club, comme un défouloir, et on se met quelques beignes.

'' Tyler dit: les choses finissent toujours par te posséder. C' est seulement après avoir tout perdu que tu es libre de faire ce dont tu as envie. Le fight club t' offre cette liberté. Première règle du fight club: tu ne parles pas du fight club. Deuxième règle du fight club: tu ne parles pas du fight club. Tylor dit que chercher à s' améliorer, c' est rien que de la branlette. Tyler dit que l' autodestruction est sans doute la réponse...''

La réponse est la solution: la solution: retrouver la virilité et le libre arbitre face à l ' '' émasculation '' des masses et l' abrutissement suscités par la société de consommation . Consomme et ne pense pas ! On démonte tout par la violence et celle-ci sera initiatrice d' un projet terroriste...

C' est le '' projet chaos '' dans un roman culte, best seller nihiliste prônant une sorte de contre culture, anti capitaliste, masculiniste et survivaliste ,adapté au cinéma. Le film créa à sa sortie une sacré polémique et ne rencontra pas le succès escompté mais l' avenir rendra justice par la vente de millions de dvd et mine de rien... la société de consommation , en retour, aura encore gagné ... Added 19/03/2017 by Djamal

Lettre d'une inconnue by Stefan Zweig

Publication: Flammarion . 1 vol. (96 p.) 18 x 11 cm

Zweig et la passion sous la forme d' une missive, joyau parmi les grands textes de littérature amoureuse.

Dans un immeuble populaire de Vienne. '' Mon enfant est mort hier ... '', premières paroles et douleurs d' une jeune femme annonçant le projet de raconter sa vie comme le témoignage posthume d' une passion désintéressée pour un dandy viennois, écrivain célibataire. Il sera son divin et sa théologie.

Sous une forme anaphorique, la lettre est le tableau d' une monomanie amoureuse décrite à l' échelle d' une vie entière, sur un ton neutre, voir apaisé comme un contraste entre la passion éprouvée et le calme du ton.

'' Ma vie n' a vraiment commencée que le jour où je t' ai connue...Je ne vivais qu' en toi, je ne voyais de salut qu' en toi...chaque mot de toi était mon évangile et mon pater ... '' Brûlure sous testament d' une femme passionnée pour un homme à l ' extraordinaire faculté d' oubli, absent sublime par son inattention aux êtres.

'' Mon enfant est mort, notre enfant ...''. Dernière reprise anaphorique et fin de texte: Que lui restera-t- elle après l' avoir perdue ?

Added 16/03/2017 by Djamal

Chico & Rita by Fernando Trueba, Javier Mariscal, réal.

Publication: Universal / Studio 37 . 1 DVD vidéo (1h 30 mn) DVD vidéo

Belle et fidèle adaptation de la bande dessinée, la musique ( entêtante/ envoûtante ) et les rythmes afro-jazz et latinos en plus. Un joli voyage. Goya 2011, meilleur film d' animation. Added 14/03/2017 by Djamal

No cover image available

Chico & Rita by Javier Mariscal, Fernando Trueba

Publication: Denoël Graphic . 1 vol. (210 p.) 23 x 16 cm

Une belle évocation de la vie de Belo Valdés, pianiste cubain disparu en 2013, la nostalgie et le rythme sur des airs de salsa et de jazz afro-cubain. Chico se souvient de Cuba 1948 et de sa passion pour Rita - les jeux de l' amour et du hasard - chanteuse douée, rêvant de grandeur à Las Vegas, Hollywood et Paris. Séparation et retrouvailles, '' un demi-siècle de chagrins, de luttes et de triomphes '' en mode mélodrame hollywoodien sur de belles séquences musicales qui nous font rencontrer quelques monstres sacrés: Charlie Parker, Nat King Cole, Thélonious Monk, Dizzy Gillepsie...

'' Combien de temps pour oublier l' amour que je t' ai donné ? ''. Jeux de l' amour et du hasard entre deux passionnés. Added 14/03/2017 by Djamal

La métamorphose by Kafka

Publication: Flammarion . 156 p. 18 cm

Un petit employé de bureau inexplicablement métamorphosé en cancrelat ( géant ), dans sa petite chambre, subit le rejet et les assauts des membres de sa famille, père, mère, et plus tard la soeur, au départ plus indulgente.

Grégor Samsa a pourtant conservé son humanité, sous l' énorme carapace mais dépourvu de parole et méconnaissable, il est aussitôt banni, et violemment, comme un étranger, de manière crescendo.

Désormais reclus, lui qui subvenait aux besoins de sa famille ( de cloportes assistés ) et qui, étouffant dans sa condition médiocre de petit employé, rêvait d' une autre vie, sensible à la musique, devient à son tour, cloporte inutile, à l' image de son existence, comme à celle de ses cancrelats de parents.

Et sur ce portrait de cloportes, Grégor a perdu sa fonction d' utilité. D' où l' entreprise de liquidation: ses '' assistés '' de parents auraient pu comprendre sa métamorphose comme un refus de continuer cette vie terne, le signe d'une frustration, le désir d' un rêve ( peut-être irréalisable ) d une existence plus épanouissante. Le rêve de musicien ou d' artiste, moins conventionnel ou conformiste qu' employé de bureau.

La métamorphose, c'est trois cloportes médiocres vivant aux crochets d' un homme empli d' humanité et de sensibilité. Le conformisme et l' ennui contre le rêve et l' imagination.Une invitation à la tolérance, à l' ouverture, à la singularité, à l' altérité. Sur un mode fantastique... ancré dans le réel. Added 14/03/2017

Lord of war by Andrew Niccol, réal.

Publication: M6 Vidéo . DVD zone 2 (120mn) 24

C' est l ' histoire d' un trafiquant d' armes, décrit comme un simple commerçant new-yorkais - ni ordure ou ( salopard de ) dealer - mais un individu drôle plûtot, voir sympathique et absolument amoral, à l' image du film : éprouvant et terrifiant. Début années 80.

Vendre des armes est plus rentable que le restaurant familial : reconversion. Si vous appréciez les grands cyniques, en voici un joli modèle à la conscience nette: Yuri Orlov . Il ne tue pas, il vend . Aux dictateurs qui paient cash : tanks, mines antipersonnel, kalachnikovs, caisses de munitions, hélicoptères high-tech...Exportés par avion en Afrique, par cargos au Moyen- Orient ou par semi-remorques en Europe de l' Est, la conscience toujours nette. La mort, pour notre comparse, est un business d' enfer !

Et dans cette '' comédie '' noire, d' aspect documentaire ( avec voix off explicative ), Yuri, '' Grand seigneur de guerre '', se pose souvent cette question essentielle : '' s' il existe sur Terre, une arme pour 12 habitants, comment faire pour en vendre ( et le maximum ) aux onze restants ? ''. Business de la guerre et capitalisme.

Added 14/03/2017 by Djamal

No cover image available

Les Habitants by Raymond Depardon, réal.

Publication: Arte Editions . 1 DVD vidéo (1h 24 min) 24

Discussions souvent plates, sans interêt, banales avec parfois quelques temps fort, mais les choses sont dites sincèrement, sans réserve, de manière décompléxée, dans l' espace d' une caravane, comme un huis-clos où la caméra est oubliée.

Des Français parlent, de toute la France, une France occultée d' invisibles, de petites gens, comme une photographie en couleur, ni triste, ni misérabiliste avec l' idée de la caravane, caméra et micro intégrés pour donner la parole et écouter.

C'est la France '' multiFrance '' de ses gens en souffrance qui finalement se ressemblent beaucoup - parlant de solitude et de misère sociale, de colère et de galère, frustrations, comme celle de femmes seules séparées, la France précaire, de précarité croissante comme institutionnalisée.

Ni caméra cachée, ni interrogatoire, simplement un micro pour écouter les façons de parler de ces habitants des petites villes que la caravane découvre, avec beaucoup de tendresse. Added 14/03/2017 by Djamal

No cover image available

Martiens, go home ! by Fredric Brown

Publication: Gallimard . 1 vol. (224 p.) 18 x 11 cm

Un auteur de science-fiction en panne d' inspiration invoque sa muse depuis son âtre plantée en plein désert et voit surgir peu après, au seuil de sa piaule paumée, un petit bonhomme vert,du genre taquin et narquois...

Un puis cent puis mille puis dix et cent de mille, le million bientôt jus qu' au milliard de Martiens prise de tête, débarquent puis s' installent, hâbleurs fastidieux, mal embouchés, sans savoir vivre, ni politesse, ni courtoisie, de belle familiarité et bien dégueulasses.

Leur projet ou dessein: emmerder joyeusement les humains en révélant tous les secrets et en '' chantant '' toutes les vérités. Ajouter du bordel au bazar pour compliquer la vie des hommes. Alors comment se débarasser de ces '' pouilleux '' ?

Roman SF à découvrir et savourer, un bijou d' humour et d' invention. Thank you les Martiens ! Added 14/03/2017 by Tamara

Take Shelter by Jeff Nichols, réal.

Publication: Aventi . 2 DVD vidéo zone 2 (2h00 + 52 min) DVD vidéo

Un homme, modeste ouvrier et père de famille, dans une histoire ancrée dans l' Amérique rurale, progressivement absorbé par des visions de tornades menaçantes, sent l' imminence d'un danger et, pour protéger sa famille, entreprend de construire un abri souterrain.

Quel sens donné à ces visions cauchemardesques ? Réel ou hallucinations ? Métaphore de la peur du chômage et de la crise ? Peur de l' extérieur ou peur de lui même ? Michael Shannon en père protecteur, est aussi inquiétant ( son épouse affolée et dépassée ) que bouleversant.

Le film ( mélange de drame, de thriller conjugal et de film catastrophe ) qui a reçu le Grand prix de la Semaine de la critique à Cannes en 2011, semble s' inspirer d un classique de science-fiction : '' Rencontre du troisième type '' avec des tornades à la place d' extraterrestre.

Le réalisateur Jeff Nichols est aussi l' auteur de deux très bons films : '' Shotguns Stories '' et '' Mud ''. A découvrir.

Added 13/03/2017 by Tamara

No cover image available

Fantastic Mr. Fox by Wes Anderson, réal., scénario

Publication: Twentieth century Fox [éd.] | Fox Pathé Europa [distrib.] . 1 DVD vidéo monoface double couche zone 2 (1 h 28 min) 24

Fantastique Maître Renard est un voleur de volailles qui sait user de ruse pour narguer les trois fermiers dominant la vallée,aussi laids que teigneux. Il vit avec madame et ses quatre renardeaux dans le bois surplombant la vallée. Famille d' espiègles, affamés et acculés par les terrifiants.

L' histoire est adaptée en joli conte animé sur un mode anthropomorphique via la technique du stop motion ( les figurines sont filmées image par image ) sur le ton de l' humour et de la mélancolie.

Le réalisateur filme un renard dandy, vêtu de velours côtelé et de langage soutenu qui apprend aussi à accepter sa condition de paterfamilias : vie de famille et complexes familiaux avec dialogues étincelants et les Beach Boys pour la bande-son.

C' est drôle, énergique et vivant, anthropomorphique et chic. Pour petits et grands. Adaptation d' un conte de Roald Dahl.

Added 13/03/2017 by Jassem

No cover image available

Crimson Peak by Guillermo del Toro, réal.

Publication: Universal . 1 DVD vidéo (1h 54 min) 24

Si vous aimez les ambiances gothiques. Dans l' Amérique bourgeoise de la fin du XIX è siècle, une jeune romancière, malgré les conseils de sa défunte mère et pourvu du don de communiquer avec les âmes des défunts, accepte de s' installer dans un étrange manoir. Papa s' était opposé à un mariage avec un lord anglais doublé d' un inventeur fauché.

Ambiance Edgar Poe. Décors hallucinants avec personnages inquiétants dans un film ( dans le genre ) excellent, réalisé par un '' maître du gothique '', auteur de Hellboy et du Labyrinthe de Pan.

Sur des terres imbibées de sang, dans une demeure peuplée de corbeaux - cliché - on trouve une agitée de belle-soeur, des caves pleines de cuves rouges, une étrange machine à vapeur dévorant les capitaux , quelques secrets terrifiants et une bonne dose de délire. Genre '' gothico-fantastique ''.

Henry James + Stephen King + Tim Burton = un petit bijou signé Guillermo del Toro.

Added 13/03/2017 by Djamal

No cover image available

A coucher dehors by scénario Aurélien Ducoudray

Publication: Bamboo . 1 vol. (48 p.) 31 x 24 cm

'' Celui qui diffère de moi, loin de me léser, m' enrichit '' ( Antoine de Saint-Exupéry )

Voici une sympathique et touchante histoire sur le thème de la différence à travers la rencontre et les aventures de deux lascars : un SDF et un trisomique passionné qui, se prenant pour l' astronaute Gagarine, rêve de voyage vers les étoiles : l' oncle ( Amédé ) et son neveu ( Nicolas ). L' éclopé, héritier, après le décès d' une tante, migre de son toit-de-sous-les-ponts vers le confort d'un pavillon de banlieue ( qui rapidement suscite les convoitises ), sous la condition, cependant, de se muer en tuteur légal du jeunot : soit une épreuve riche d' enseignements lorsque le '' vieux '' engage la recherche du seul ( et bonhomme ) cosmonaute trisomique du monde, prêt à toucher les étoiles... Avec ses rêves, ses joies et peines, finalement, dans une espèce de '' normalité '' ( si on considère que la normalité existe, mais qu' est-ce que la norme et la normalité ? ).

Dans une aventure en deux volumes pour contribuer à faire évoluer le regard porté sur les personnes en situation de handicap.

Added 11/03/2017 by Djamal

L'été Diabolik by scénario Thierry Smolderen

Publication: Dargaud . 1 vol. (160 p.) 29 x 21 cm

Lors d' un été riche en découverte - sexe, alcool et drogues - à la suite de la disparition mystérieuse de son père, un adolescent de 15 ans se retrouve embarqué dans une incroyable affaire d' espionnage et rapidement, son monde chavire ...Eté 1967, un récit initiatique bascule dans l' étrange...

Les auteurs se sont amusés à explorer l' univers des sixties. Le graphisme superbe de leur album emprunte les couleurs flashy du pop art et l' esthétisme des fumetti ( les bandes dessinées italiennes des années 1960 ) tandis que le scénario puise dans la littérature et le cinéma d' espionnage et policier alors en vogue.

L' été diabolik et ...acidulé,est un album riche de références et sa lecture très agréable. Added 07/03/2017 by Lucie

Jane Eyre by Charlotte Brontë

Publication: Gallimard-Jeunesse . 1 vol. (408 p.) 18 x 13 cm

Excellent roman. J'ai beaucoup apprécié l'histoire et les personnages. Je recommande. Added 27/02/2017 by Anissa

L'archipel du Goulag by Alexandre Soljénitsyne

Publication: Points . 1 vol. (910 p.) 19 x 13 cm

Malgré l'épaisseur du volume, je n'ai pas été déçue. C'est un ouvrage qui étonnement trouverait bien sa place parmi les dystopie, seul hic, ce n'est pas une fiction mais bien la réalité historique. L'auteur nous livre, sans détour, l'univers carcéral des Goulags soviétiques des années 20 à 60 mais pas que. C'est beaucoup de lui même qui transparait dans son écrit et un peu de centaines de milliers de victimes des camps. Le devoir de souvenir apparaît naturellement dès les premières lignes et fait de cet ouvrage un témoignage poignant mais tristement nécessaire. Added 27/02/2017 by Anissa

L'été Diabolik by scénario Thierry Smolderen

Publication: Dargaud . 1 vol. (160 p.) 29 x 21 cm

Un roman noir, psychédélique et '' flashydélique '' ( intrigue en 1967, un ado et son père ) qui vaut le détour pour ses couleurs. Prix BD Fnac 2017. Added 25/02/2017 by Djamal

Zita by Sylvie Fontaine

Publication: La Boîte à bulles . 1 vol. (144 p.) 27 x 19 cm

Jolie BD d' art ( sous influence picturale et littéraire ) qui célèbre la femme et rêve d' émancipation à travers les voyages ( en '' Zitanie et '' Féminie '' ) d' un personnage hors-normes, ivre de vie et de liberté : Zita.

Née sur une île-jardin magnifique avec ce pouvoir de changer de forme, de transplaner de lieu en lieu comme d' époque, l' humanité l' attire sans pouvoir s' y mélanger, soumise au respect de règles avec cette tentation de la transgression : '' Je ne dois rien changer à l' ordre des choses chez les humains. L' ordre des choses ! Quand on voit le bordel que c' est !... ''.

'' Anarchique '' ( et libertaire ), férue de savoir, à l'étroit du monde des humains et débordant du cadre parfois, exubérante- nue et sans complexe, Zita voyage à différentes époques, pour évoquer une condition sous domination masculine, dans un récit humaniste empreint de fantaisie avec une dose de surréalisme et un soupçon de cubisme.

Derrière l' évocation des '' femmes '' - comme un concentré de tous les types ou formes de féminité - Zita rêve surtout de les voir émanciper ( de la violence ) de la domination masculine, des diktats imposés dans nos sociétés modernes : lutte contre le sexisme et la misogynie et toutes les formes d' inégalités , culte de l' apparence et du jeunisme, performance à tout prix, hypervalorisation / sexualisation du corps féminin selon les normes esthétiques occidentales..

Zita est interessante aussi comme un souhait de parité dans le monde très masculin de la BD , en résonance avec le tollé provoqué par l' absence de femmes parmi les nommés pour le Grand Prix du Festival d' Angoûleme 2016. Aucune ne figurait dans la liste des 30 personnes retenues. Réponse de l' intéressé : '' Le Festival aime les femmes....mais ne peut pas refaire l' histoire de la Bande Dessinée...''. Très peu d' auteurs femmes sont reconnues dans la BDsphère. Une,la seule, Florence Cestac, fut distinguée par le Grand Prix en 2000 et selon l' ACBD ( Association des critiques et journalistes de bandes déssinées ), elles représentent environ 12 % des professionnels.

Planches superbes, l' auteur, Sylvie Fontaine est diplômée des Arts Décoratifs de Paris. On peut prendre le temps ( pour les amateurs ) de '' contempler '' l' originalité de l' oeuvre : souci des formes, travail sur les métamorphoses, originalité du graphisme, choix des couleurs,... Parole de Zita, érudite et voyageuse sur son bel objet d' art : '' La Bible véhicule la curieuse idée que l' homme engendre la femme...Quand chacun sait pertinemment que c' est le corps féminin qui engendre l' humanité ! ''. Ce qui revient à rappeler à l' homme en toute femme le ventre qui l' a porté. Célébration de la femme et rêves de parité.

Added 20/02/2017 by Djamal

Le Loup de Wall Street by Martin Scorsese, réal.

Publication: Seven 7 / Metropolitan . 1 DVD vidéo, 2h52 20

Un Loup fascinant, vermine en '' intra-veineuse '' grimpe. C' est l'' ascension d' un col blanc et son ambition démesurée ( avec pour inspiration, les mémoires d' un trader qui, après avoir expié ses fautes, continua de s' enrichir à coup de conférences et d' ouvrages à succès ).

Femmes, drogues, alcool, puis femmes puis drogues puis alcool puis femmes puis....Spéculation en puissance d' '' ordures magnifiques '', de salauds, pervers-bouffons pathétiques ( et nouveaux riches aussi ) reniflant le c... de putes avant de ramper en vermines imbibés de coque, en pitres lamentables de la haute finance, jus qu' à leur bling-bling caisse de sport.

Aucune sympathie pour ces vulgaires indicibles, loin des portraits de mafieux qui pouvaient susciter l' empathie. Ici, une '' confrérie '' délinquante de toxico-financiers avides d' avidité et précipitant le monde dans le gouffre. Quand elle s' enrichit de ses fautes passés ( expiées ) a coup de conférences et d' ouvrages autobiographiques, elle montre, derrière la chute d' un homme, les travers d' un système ( ou la faillite d' une civilisation ).

Added 16/02/2017

No cover image available

Ma part de Gaulois by Magyd Cherfi

Publication: Actes Sud . 1 vol. (258 p.) 22 x 12 cm

Ce roman autobiographique raconte l' année du passage du baccalauréat d' un jeune adolescent des cités de la banlieue toulousaine. Année 1981. Les personnages sont hauts en couleur, parfois à la limite de la caricature, exemple de la mère de l' auteur ou de '' Momo '' le caïd de la cité, l' histoire fluide et de lecture agréable.

L' auteur, Magyd Cherfi est représenté ou défini comme un héros ( ou presque ), en quête de son identité culturelle entre France et Maghreb et dont le salut viendra de la rencontre avec de jeunes français autant que de la musique rock ( Cherfi devenu chanteur à force d' écrire des textes ).

L' ouvrage accorde une place importante à l' enseignement ( l' école ) comme vecteur d' intégration et '' passeur '' de l' identité culturelle . Il raconte comment la langue ( comme une arme, une revanche sur la misère de ses parents qui n' ont pu l' apprendre ) l' a aidée a apprivoiser la cité, ses bandes et ses lois. Comment l' école républicaine lui a permis de sortir de la cité.

Magyd Cherfi finira par accepter les deux cultures qui ne s' opposeront plus mais se complèteront .Deux bémols cependant sur l' ouvrage: le premier, sur les pensées parfois très '' philosophiques '' de l' auteur, que je trouve très mûres pour son âge ( il est alors très jeune ) si ces pensées sont vraies . Le second sur la vie dans la cité qui me donne parfois l' impression de ressembler à une caricature de reportages tv M6.

Devenir cinéaste était le rêve de ce gamin originaire de la petite Kabylie qui s' est improvisé écrivain public dans sa cité . Magyd Cherfi est devenu parolier et chanteur du groupe ( '' citoyen-républicain '' ) Zebda et au jour d' hui écrivain. Ce parcours valait peut-être bien une autobiographie.

Added 16/02/2017 by Lucie

10 contes de Chine by Guillaume Olive

Publication: Flammarion . 1 vol. (122 p.) 18 x 14 cm

La Chine après le Mali pour continuer de rêver et de voyager. Des personnages légendaires sont exposés dans ce livre à travers dix contes, autour d' éléments fondateurs de l' imaginaire chinois, avec pour chacun une petite introduction pour éclairer un peu sur cette culture et son histoire. La légende du fleuve jaune, l' invention de l' écriture chinoise, la fée des bambous, les esprits de la porte, les douze signes du zodiaque, la légende de Mulan la guerrière...On voyage et c' est une belle ballade en Chine traditionnelle.

Added 13/02/2017 by Jassem

Moriba Yassa, le paresseux by N'Tji Idriss Mariko

Publication: L'Harmattan . 61 p. 22 x 14 cm

Un petit voyage au Mali à travers des contes universelles avec leur dose d' humour et de sagesse, toujours formateurs. Ces contes collectés et traduits en français répondent aussi à l' invitation du sage ( et grand écrivain ) Amadou Hampâté Ba qui avait lancé l' alerte il y a plusieurs décennies pour sauver ce qui pouvait l' être du patrimoine oral africain, face à la menace de disparition pesant sur les oeuvres de l' oralité, dans un monde envahi par l' écriture. Added 13/02/2017 by Jassem

Fatima by Philippe Faucon, réal.

Publication: Pyramide Vidéo . 1 DVD vidéo (1h 19 min) 24

'' Lalla Fatima '' ( Lalla comme formule de respect pour dire '' Madame'' ) est une '' grande dame '' et il faut la voir, digne, parfois perdue dans ses songes à préparer ses petits plats dans son appartement d' HLM quand elle rêve de voir sa fille aînée faire médecine. La cadette, en ado rebelle, lui reproche comme une honte de ne pas maîtriser la langue de Molière et c' est le projet de cette marocaine divorcée et '' recalée '' d' intégration par la langue.

Laborieuse et mère courage, elle se saigne pour ses filles en faisant les ménages et après un accident, s' applique à traduire dans un carnet ses états d' âmes, en arabe, comme ses frustrations qu'elle ne peut exprimer en français.

Portrait d'une invisible '' remarquable '', d' une femme rêvant d' émancipation par l' éducation, Fatima est un '' petit '' film mais puissant ( et brillant ) au service des personnages et du récit comme une chronique aussi sur la France d' au jourd' hui.

Librement adapté du récit autobiographique de Fatima Elayoubi: '' prière à la lune '' et multi- récompensé, dont césars 2016 : meilleur film , meilleur jeune espoir féminin ( Zita Hanrot , la fille aînée ), meilleure adaptation, meilleur scénario...Lalla Fatima : respect ... Added 13/02/2017 by Djamal

No cover image available

Le Jour où la Terre s'arrêta by Robert Wise, réal.

Publication: 20th Century Fox . 1 DVD vidéo (1h 28 min) 24

Une série B et un classique sympathique de science-fiction, début années 50, avec le charme du bricolage et comme on n' en fait plus. On y trouve des soucoupes volantes, des petits hommes verts ( ressemblant aux humains - manque d' imagination par anthropomorphisme ? ), des étranges planètes et des envahisseurs menaçants ( comme souvent ).

Par Robert Wise, futur réalisateur de '' West Side Story '', l ' histoire de la venue sur Terre d' un alien nommé Klaatu, porteur d' un message de paix devant s' établir entre les hommes, écologiste aussi par invitation à stopper la prolifération nucléaire.

Fameuse réplique du '' visiteur '' qui peut faire rire : '' Klaatu barada nikto ! ''. De l' imagination en veux-tu en voilà. On imagine un '' niktou '' plutôt qu' un '' nikto '' et on obtient une comédie de science-fiction car '' Klaatu barada niktou ''. Attention danger : Martiens comiques !

Résultat réussi: ce classique a inspiré de nombreux films avec son message toujours actuel et beaucoup de charme. N' oubliez pas la formule des petits hommes verts écolo: '' Klaatu barada nikto... '' et pas autre chose... Added 13/02/2017 by Djamal

No cover image available

L'Exercice de l'Etat by Pierre Schoeller, réal.et scénario

Publication: TF1 / Diaphana . 1 DVD vidéo (1h 50 mn) DVD vidéo

L' exercice de l' Etat, c' est l ' Etat ( ce '' monstre froid '' ) qui, vorace, force ceux qui le servent au désaveu et à la compromission. Le ministre des transports ( personnage principal du film ), centriste dans un gouvernement de droite libérale, doit ou devrait '' se braquer '' devant Bercy et son projet de privatisation des gares auquel il ne croit pas, dans ce portrait des luttes intestines entre ministères et d' un Etat - machine à broyer.

L' exercice de l ' Etat, c' est l' odyssée - thriller et le chemin de croix d' un ministre bien tendu ( et fragile ) dans un monde étatique complexe qui montre aussi l' inféodation ou la perte de pouvoir des politiques face à la domination croissante de l' économie.

Très bon film et Ministre: une vie de chien. Added 12/02/2017 by Lucie

No cover image available

Le Prénom by Alexandre de La Patellière, Matthieu Delaporte, réal.et scéanrio

Publication: Pathé . 1 DVD vidéo (1h 49 min) DVD vidéo

Toute vérité n' est pas toujours bonne à dire. C' est une des leçons à tirer de cette comédie '' formidable '' qui à connu un joli succès dans les salles . Le film est l' adaptation d' une pièce de théâtre des mêmes réalisateurs et jouée par les mêmes comédiens. Les dialogues sont efficaces et imparables avec une bonne dose de rires et de larmes.

C' est l' histoire de Vincent, invité chez sa soeur et son beau-frère où il retrouve un ami d' enfance, de Vincent qui va plomber l' ambiance des lieux ( plus éruption volcanique familiale ) en révélant le prénom ( et quelle '' redoutable '' prénom ! ) qu' il a choisi pour son petit garçon. Alors c' est drôle, très drôle et incisif. Vincent , sa famille et son prénom '' formidable ''. Added 11/02/2017 by Tamara

No cover image available

L'été Diabolik by scénario Thierry Smolderen

Publication: Dargaud . 1 vol. (160 p.) 29 x 21 cm

Un adolescent de 15 ans, Antoine Lafarge, profite de ses vacances d' été riche d' expériences qui font la joie de son âge et de l' époque : nous sommes en 1967 .Filles, alcool et un peu de drogue jus qu' à la disparition mystérieuse de son père. Le malaise s' installe et l ' enfant se retrouve embarqué dans une incroyable affaire d' espionnage...

L' intrigue est brillamment menée et baignée des couleurs très pop ( comme le montre le paysage côtier ornant la couverture ) des années 1960. Diabolik m' a séduite, Diabolik ou l' été très psyché et flashy de tous les dangers. Added 11/02/2017 by Tamara

Her by Spike Jonze, réal.

Publication: Wild Side . 1 DVD vidéo (2h 01 min) 24

Dans une grande ville proche d' au jour d' hui et hyper-connectée, la romance virtuelle entre un homme fraîchement séparée et '' une machine '', un logiciel informatique, la voix féminine d' un système d' exploitation . Un film original et inventif, drôle et mélancolique . Added 11/02/2017 by Tamara

No cover image available

Je vous aime by présentées par Irène Frain

Publication: EJL . 93 p. 21 cm

Déclarations d' amour, mots d' amour, lettres d' amour et gestes d' amour ... de plumes illustres, Heloïse et Abelard, Voltaire, Sade, Lamartine, Hugo, Balzac, Baudelaire, Bernhardt et d' autres enflammés sous emprise comme invitation à dire '' je t' aime ''.

Lettres exaltées, lettres passionnées, lyriques ou ...guindées, '' tendres, taquines, soupçonneuses ou enflammées '', amants épistolaires qui ne se rencontreront jamais, passion heureuse ou passion malheureuse, drame amoureux et brûlures d' amour, amours fou, amours fracassées ou amours torturés...

Passions amoureuses, épistolaires, lettres d' amour - passion du verbe, anthologie d' un joli florilège pour dire '' je vous aime '' de mille et une façons '' je vous aime '', de mille visages '' je vous aime '' ou d' un seul '' je vous aime '', '' je vous aime '' et ses plus belles lettres d' amour.

Added 11/02/2017 by Djamal

Paroles de joie by recueillies et présentées par Michel Piquemal

Publication: Albin Michel . 1 vol. 22 x 13 cm

Joli bouquin avec chouettes illustrations. Un livre, à mon avis, si je fais attention aux noms des auteurs ( dont philosophes comme Sénèque, Weil...) comme au contenu, destiné davantage à une section adulte. Paroles de joie et paroles d' un collégien.

Moi qui suis un petit lunaire joyeux, je ne peux m' empêcher, lorsque j' entends et comprends '' joie '', d' entendre aussi , par opposition, '' tristesse''. Et voilà un petit soupçon de philosophie : joie et tristesse ne s' excluent pas forcément. J' ai bien lu ( et relu ) dans le silence de la nuit ( propice à la reflexion et à la méditation ).

Ces '' philosophes '' ( ou '' sages '' ? on pourrait ajouter pour certains, des professionnels de la philosophie ) semblent vouloir nous apprendre la joie et ( ou comment l' être ), ou nous dire qu' il faut l' être mais sont-ils vraiment indispensables si, à mon niveau, je sais comment et pourquoi être joyeux ? Et par ailleurs, sont-ils vraiment joyeux ces auteurs au moment où ils écrivent leurs pensées ?

La tristesse ne pourrait- elle contenir un peu de '' joie '' si elle me fait prendre conscience de '' ma tristesse '' qui serait une tristesse '' triste '' parce que vaine, improductive ? pour devenir ou '' aller '' vers la joie ou plus de joie ? Et si je suis triste parfois comme parfois ( et souvent en vérité du fait de mon caractère ) je suis joyeux, ne faut-il pas respecter la tristesse , légitime, ( comme aimer ou apprécier ma joie ) parce qu' elle fait partie de la vie et que c' est humain aussi que d' être triste ou mélancolique ?

Peut-on demander ou exiger d' un '' triste '' d' être un '' joyeux '' ? et donc, ces paroles de joie sont-elles à relativiser ? Car si je souhaite être ou vivre comme un mélancolique ou un '' triste '' ( c' est-à-dire avec un tel caractère ), n' est-ce pas aussi ma '' liberté '' que de l' être ? Et à cet instant, ne deviens-je pas une espèce de '' libertaire '' ( c' est-à-dire un individu affranchi ou '' dégagé '' de toutes ces paroles et donc un '' philosophe '' aussi ) pour penser par moi-même plutôt que de m' '' enivrer '' de ces '' sagesses '' ?

Les '' philosophes '' philosophent, parlent de '' joie '' et d' autres choses, je comprends, c' est leur raison d' être aussi, mais dans la vie ( et la nôtre aussi de '' petits collégiens '' ), on fait comme on peux et avec ce que l' on a ( et là , du coup, c' est '' Paroles de Vieux '' ou '' Paroles de '' Sages '' ) : à chacun son '' capital '' de départ comme à chacun son caractère. Nous sommes tous '' inégaux '' et tous '' singuliers ''. Un jour pour la joie et un autre pour la tristesse, ce qui , de la joie et de la tristesse, ne fera pas de jaloux !

Voilà, pour dire aussi ( ma jolie petite faconde, n' est-ce -pas ?) que nous sommes tous un peu ou beaucoup, joyeusement ou...tristement '' philosophes '' . Ne croyez-vous pas? Ainsi soit-il ; Amen...

J' avais oublié cette petite '' formule '' de Montaigne : '' La journée où nous ne rions pas est une journée de perdue ''. A méditer...joyeusement ou ... tristement ! Added 09/02/2017 by Jassem

Paroles de joie by recueillies et présentées par Michel Piquemal

Publication: Albin Michel . 1 vol. 22 x 13 cm

Après l' amour et la mort, la joie. Jolie collection, bien illustrée, un plaisir de lire avec ...beaucoup de joie, pour ado, curieux et ...anxieux mais pas que. Promenade agréable conduisant à la joie par la pensée, à savourer, avec citations de philosophes : Alain, Sénèque, Bergson, Weil ), d' écrivains ( André Gide, Julien Green...), de poètes et de mystiques...

Une invitation à la joie et au bonheur. S' il est poli d' être gai, alors soyons gai pour être poli. Pour beaucoup, la joie ( le bonheur aussi ) est confondue à la possession d'objets, satisfaction illusoire. La joie est ainsi souvent objectivée alors que cette '' paix durable '' est contenue en nous, comme chagrin et joie dépendent plus de ce que nous sommes ( notre vie intérieure ) que de ce qui nous arrive. Voilà pourquoi on trouve des gens heureux et joyeux dans des lieux de '' pauvreté ''.

Notre civilisation a besoin de joie, cette joie sereine de vivre et le simple fait ou l' émerveillement d' exister devrait nous emplir de joie. ( les mystiques chrétiens parleraient de béatitude ).

Parmi les définitions et propositions multiples de la joie : elle est ( '' extrême orientale '' ) en tout et il suffit de savoir l' extraire ( Confucius ).Elle est ( pour Weil ) notre évasion hors du temps. Pour Voltaire, jouez avec la vie et que chacun fasse ses bulles de savon. Pour Gide, une obligation morale à répandre le bonheur autour de soi, se résoudre à être heureux tandis que la trouver dans celle de l' autre est le secret du bonheur. Et la joie des mystiques ( soufis ) du '' maître '' Hafez, sagesse magnifique: '' Prends la vie comme tu prends cette coupe, le sourire aux lèvres, même si ton coeur saigne. Ne gémis pas comme un luth et cache tes blessures ''

On pourrait convoquer la tristesse pour parler de la joie. Il est juste de dire qu' il est triste d' être triste et la tristesse est peut-être un signe de pauvreté d' âme. On aime rien, même pas soi-même et tout devient laid. On est médiocre et tout devient médiocre. Voilà pour la tristesse, diminution d' être alors que la joie comme le rappelle Spinoza est une augmentation d' être.

Tristesse '' du second degré '', qui n' est pas triste, tristesse active qui ne subit pas, belle et humaine et de l' ordre de la pensée, parce qu' elle sait pourquoi elle est triste. Ce n' est parce que l' on est triste que l' on est triste puisque de grandes tristesses peuvent confiner au sublime. Celles qui consistent à être sans joie dans un monde sans joie, afin de dire à tous combien il peut être ( triste et ) grave de vivre dans un monde sans joie. Profondes tristesses qui nous parlent de joie, qui nous font penser et nous élèvent.

Enfin, dans un monde qui souffre de tragédies nombreuses, de même qu' il n' est pas immoral d' être heureux ( combien de gens le bonheur a-t-il rendu intelligent même s' il est vrai qu' il a rendu certains idiots car c' est bien la médiocrité que l' on tente de rendre heureuse avec ce bonheur comme '' avoir '' et non comme '' être '' ), n' est-il pas irresponsable ou inepte de ne pas être joyeux et un devoir même envers les autres que d' être heureux ?

Car est-ce par ce que le monde sera pauvre et triste qu' il y aura moins de pauvreté et de tristesse sur terre ?

Alors '' exister ( et vivre ) et rien d' autre, cela suffit ! Respirer suffit ! Joie, Joie ! Joie partout ! '' affirme avec enthousiasme le poète Walt Whitman. Pourquoi ne pas tenter de suivre son chemin de vie ? Added 06/02/2017 by Djamal

Le livre des épitaphes | suivi de Supplément au voyage de Ferran au pays des épitaphes by Pierre Ferran | Yves Frémion

Publication: Horay . 132 p. 16 x 16 cm

Après l' amour, la mort. Cachée au sens littéral du terme dans nos sociétés '' modernes '' qui aseptisent le quotidien. La mort '' de-meure '' un sujet tabou, ne pas l' exhiber, c' est ne pas l' affronter.

Une série '' anti-conformiste '' ou '' amorale '' bien nommée '' Six feet under '' ( 2001 ), raconte le quotidien d' une famille dysfonctionnelle , gérant par le fils cadet leur société de pompes funèbres après le décès du pater-propriétaire, '' charcuté '' sur la route ,dans son corbillard, par un autocar. Le fils côtoie ( sereinement ) la mort chaque jour ( c' est son job ); nos sociétés la range dans les tiroirs. De quoi avons-nous peur ?

Par contraste, au Mexique, pour citer un exemple, le rapport à la mort est '' surprenant '', joyeux et serein. Leur '' fête des morts '' ( La fiesta de los muertos - deux jours, 1-2 Novembre ) est l' occasion pour les familles de se retrouver pour ... se moquer de la mort qui n' est qu' un passage vers la vie.

Ici,la mort n'est pas dans nos principes d' éducation et lors qu' elle apparait, c'est pour être romancée, '' légendaire, historique ou anecdotique ''.

Le livre. On peut le lire comme une anthologie, un concentré multiforme d' épitaphes qui, toutes, tranchent sur la médiocrité et la banalité de formules monotones peuplant au jour d' hui les nécropoles du monde ( les entreprises funéraires possédant, pour faire face à la demande, un stock répertorié et tarifé de plaques gravées ). Abominables-baroques, effrontés-cruelles, métaphysiques-frondeuses, impudentes-irrévérencieuses ou perfides-spirituelles..spontanées, originales ou courageuses et souvent insolites ( et célèbres parfois ) et qui rarement nous laisse de marbre. Epitaphe, Né du désir irréductible d' échapper au néant. '' Quand la réalité dépasse l' affliction ''.

Groucho Marx : '' J' aurais pu vivre plus longtemps, mais maintenant c' est trop tard ''.

Humour noir: '' Passants !...A bientôt ! ''

Colbert : '' Ci-gît l' auteur de tous impôts dont à présent la France abonde. Ne priez point pour son repos puis qu' il l' ôtait à tout le monde ''.

Allais Alphonse : '' Ci-gît Allais sans retour ''.

Anonyme: '' Ma femme, je t' attends...'' 5 janvier 1843. '' Mon ami, me voici !... 5 décembre 1877...

Added 05/02/2017

Les amours insolentes by Loustal & Benacquista

Publication: Casterman . 1 vol. (142 p.) 25 x 17 cm

'' Je t' aime ''. Je t' aime, moi non plus, comme je t' aime d' un amour mélancolique, comme je t' aime en mystique bien-élevé, sans souffrance, pour ne pas souffrir, ataraxique, comme je t' aime d' un amour ( il) limité, comme je t' aime d' un petit amour, triste-petit-bourgeois, comme je t' aime d' un amour... '' anar '', de mille amours, éruptif-volcanique touchant le ciel, intestinal-passionné et cyclonique-cyclonal et vaste-surdimensionné !, comme je t' aime de ne pas savoir pourquoi ni comment je t' aime, comme je t' aime et te déteste autant que tu m' aimes et me déteste aussi, comme je t' aime comme tu ne m' aimes pas , comme je t' aime pour toutes les femmes que je n' ai pas connues et pour toutes celles que je n' aime pas, comme je t' aime d' un amour expansif comme extensif comme un symbolisme de la croix, de toutes les possibilités amoureuses, verticales et horizontales - expansives, je t' aime comme je peux, amour courtois, amour passion ou amour lointain, amour tendresse, amour de jeunesse ou amour de vieillesse, je t' aime comme je peux - je t' aime et comme je t' aime tout simplement - je t' aime, de tous les visages de l' amour ou d' un seul-je t' aime...

Voici quelques variations sur le couple et les mystères de l' amour, 17, sur des amours insolentes défiant l' érosion, attractions fusionnelles, épreuves surmontées et compromis pour durer, les liens souterrains reliant deux êtres.

C' est bonheur d' aimer et tristesse d' aimer. C' est mourir d' aimer et vivre d' aimer. '' Il n' y a pas d' amour heureux '' dit le poète. Tristesse d' aimer et bonheur d' aimer...mais comme les poètes le savent depuis longtemps , depuis des siècles déjà, '' sans amour on n' est rien du tout '' et... '' sans amour on n' est rien du tout '', chantait Edith Piaf... Added 03/02/2017

Le Horla by Guillaume Sorel

Publication: Rue de Sèvres . 1 vol. (64 p.) 32 x 24 cm

Quand la BD adapte des classiques de littérature, excellents pour un public de collégiens mais pas que. Qu' est- ce que Le Horla ? Les nerfs à vif d' un narrateur possédé par une indéfinissable et surnaturelle entité - ce bien nommé inquiétant - qui s' installe confortablement, dans le cerveau d' un homme, prend ses aises de nouveau propriétaire et le contrôle tout simplement, dans un conte fantastique où le surnaturel s' invite au réel pour s' amuser avec notre angoisse, la partager ou la provoquer. Par '' Maux-Passant '' sous emprise, conteur halluciné et ( génial ) hallucinant.

Added 01/02/2017 by Djamal

Paroles de voyageurs by éd. Christian Robin

Publication: Albin Michel . 64 p. 22 x 13 cm

'' Il n' y a d' homme complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie ''. ( Alphonse de Lamartine ).

'' Se vider, se désemparer et une fois vide et nu, s' emplir de saveurs et de savoirs nouveaux. Se sentir proche des Lointains et consanguins des Différents. Se sentir chez soi dans la coquille des autres. Comme un bernard-l' hermite. Mais un bernard -l' hermite planétaire. ( Jacques Lacarrière ).

C' est un joli petit livre pour rêver de voyage, illustré de dessins , '' amis des paroles '' et compagnons de voyage, qu' on relit sans se lasser comme un livre de chevet, pour sortir de sa '' geôle '' et l' esprit vagabonder.

Paroles de sagesse et de bon sens - '' Il n' y a qu' une espèce valide de voyage qui est la marche vers les hommes '' -, paroles de voyage et de conscience , de conscience vers l' Humain, pour se lier au monde et se sentir universel ou '' Univers-terre '', Enfants de la Terre.

'' Et vous dis qu' ils ont encore une autre coutume, telle comme vous dirai. Car sachez que le roi et ses barons ainsi que les autres gens s' asseyent par terre. Quand on leur demandait pourquoi ils font ainsi et ne s' asseyent pas plus honorablement, ils dirent que s' asseoir par terre est une assez honorable chose, parce que nous fûmes faits de terre et qu'à la terre devons retourner; on ne pourrait donc trop honorer la terre, et nul ne doit la déprécier ''. ( Marco Polo )

On prend le temps de lire pour oublier le temps ( qui passe ) et le monde qui passe , on rêve, on imagine, on se perd pour '' voyager '' et se dégager '' des entraves '' dont la vie moderne et la faiblesse de notre coeur, sous pretexte de liberté, ont chargé notre geste , s' armer du bâton et de la besace symboliques, et s' en aller '' ( Isabelle Eberhardt ). Car c' est aussi un droit ( que peu d' intellectuels revendiquent ) que celui à l'errance et au vagabondage.

'' Je sais une tristesse à l' odeur d' ananas qui vaut mieux qu' un bonheur ignorant les voyages '' ( Jules Supervielle ).

Added 30/01/2017 by Djamal

Les Amants passagers by Pedro Almodóvar, réal. et scénariste

Publication: Pathé . 1 DVD vidéo (1h27 min) 24

Comédie déjantée, baroque, flamboyante et ... provocatrice insolente exaltant le kitch avec ses couleurs outrancières et qui célèbre la tolérance, l' ouverture et l' altérité.

Pendant une heure et demi, un avion tourne en rond au- dessus de Tolède, dans l' attente qu' une porte de secours se libère. A l' intérieur, l' angoisse s' installe - au secours ! - on sent la '' fin '' venir et ... on se lâche, loin du cinéma hollywoodien, détourné. Alors ça '' pète '' et on se libère...

Les passagers de la classe affaires s' étalent sur leurs soucis et cerise sur le gâteau, pour compagnie, une voyante vierge '' intéréssée '' et des stewards - pervers, joyeusement gays qui sniffent, picolent et dansent - chorégraphie à voir, en couleur.

Et c' est parti pour la fiesta, olé-olé, on '' s' envoie en l' air '' ( on s' envole dans les airs plutôt ) et c' est l 'Espagne d' aujourd' hui aussi avec un visage pâle et tous ces problèmes.

Almodovar jubile, s' éclate, s' amuse et nous avec et dans tout ce ''bazar '', cette exagération ( des émotions ) et ce mélange de mélodrame et de drôlerie, c' est pour nous dire aussi que le jeu ( mensonge inclus ) est le masque nous laissant un libre-accès au pire et au meilleur en nous. Autrement dit, nous serions plus authentique dans le '' jeu '' pour ressembler à ce que l' on a rêvé d' être.

Voilà un crédo exubérant et humain qui caractérise les films d' Almodovar.

Added 30/01/2017 by Djamal

No cover image available

Edward aux mains d'argent by Tim Burton, réal., idée orig.

Publication: [Fox vidéo [éd.]] | [PFC Vidéo [distrib.]] . 1 DVD vidéo zone 2 (1 h 43 min) 24

Histoire d' un '' marginal '', '' monstre d' amour '' inachevé par son maître ( il lui manque des mains d' humain et à la place des '' mains - ciseaux ) et doux rêveur qui, après avoir été '' découvert '' dans son manoir, découvre à son tour le '' triste '' monde, y verse sa gentillesse et sa sensibilité , attentionné sublime, tombe amoureux d'une délicieuse jeune fille ( il aurait pu s' '' élever amoureux '' pour éviter les blessures, contemplatif de loin , en béatitude ou ataraxique ), se fait mal, lui qui n' est que blessures, en la blessant avec ses '' monstrueuses '' et ... merveilleuses mains ...ciseaux, pour finir ermite, de nouveau de retour dans son âtre, en poète rêveur et reclus dans son château, monstre d' amour, et singulier, loin des médiocrités et du conformisme. Added 30/01/2017 by Djamal

No cover image available

Big Eyes by Tim Burton, réal.

Publication: Studio Canal . 1 DVD (1h 42 min) 24

Un escroc de '' petit peintre '', fin années 50, s' approprie avec brio et une incroyable désinvolture ( c' est avoir du bagout ), l' oeuvre de sa timorée de femme, spécialisée dans la représentation d ' enfants tristes aux yeux superbement démesurés. Il faut les voir ces '' monstres '' sur ces toiles et ces yeux fascinants se promenant dans une grande surface sous le regard stupéfié de la dupée. Dans une tragi-comédie soignée où Christophe Waltz le '' Pervers '', mari-cabotin en puissance et docteur en sournoiserie, '' assassine '' magistralement sa bien -aimée qui saura ( après résurrection ) se ressaisir, mais un peu lisse peut-être si l' on pense à Ed Wood, biographie en noir et blanc du réalisateur de science - fiction - années 50 - considéré comme le plus mauvais de tous les temps, et vénéré aujourd' hui par des milliers d' amateurs de bizarre et de fantastique. Added 26/01/2017 by Djamal

No cover image available

ˆLa ‰légèreté by Catherine Meurisse

Publication: Dargaud . 1 vol. (136 p.) 28 x 21 cm

Cette bande dessinée retrace l'année qui a suivi l'attentat contre Charlie Hebdo auquel Catherine Meurisse a échappé. Pour apprendre à se reconstruire, l'auteure doit déterminer ce qui lui est désormais le plus précieux. Dans son cas, l'apaisement viendra grâce à sa quête de la beauté. Dans l'art principalement. Le lecteur sillonnera au gré des œuvres d'art, la villa Médicis et le Louvre. D'effondrée, l'auteure bascule peu à peu dans la légèreté, d'où la citation en exergue de Nietzsche "Nous avons l'art pour ne pas mourir de la vérité". Plus qu'un livre cathartique, cette bande dessinée est un hymne à la vie, aux goûts des émotions, à notre soif de culture. "Le cri" de Munch du début s'étouffe au fil de l'album pour laisser place à une douce quiétude. Added 20/01/2017 by Marie

La dame de pique | suivi de Récits de feu Ivan Petrovitch Belkine by Pouchkine

Publication: LGF . 1 vol. (190 p.) 18 x 11 cm

Super, comme toujours. Pouchkine et son art de mener l'intrigue avec ses descriptions profondes et son goût pour les jeux du destin. A lire au chaud avec un bon thé. Added 18/01/2017 by Anissa

La fille du capitaine by Pouchkine

Publication: LGF . 1 vol. (222 p.) 18 x 11 cm

Très beau roman. On le lit facilement et on s'attache rapidement aux personnages. L'intrigue est bonne et entrainante.

Added 18/01/2017 by Anissa

Freedom Hospital by Hamid Sulaiman

Publication: Ed. çà et là | Arte Editions . 1 vol. (283 p.) 24 x 17 cm

Je n'ai vraiment pas apprécié. A tel point que je n'ai pas pu finir la lecture. Je l'ai trouvé plein de stéréotypes bidons, lent et sans intérêt. C'est vraiment dommage car tout aurait pu faire de ce romain un succès. Le sujet, un puit intarissable de choses à dire, le lieu, une mine d'or (son histoire, son patrimoine, ses vestiges qui avant 2011 foisonnaient à chaque ruelle, maisons, mosquées, écoles, jardins et aujourd'hui ne sont plus que ruine, la mise à nu totale d'un peuple entier aux yeux du monde, leur détresse, leur faiblesse, leur sentiment. Je n'y ai pas trouvé cette sincère détresse dans lequel se trouve les Syriens mais au contraire ça sonnait comme un faux témoignage ou du moins un témoignage à côté de la plaque. Il est clair qu'on ne pas tout dire, mais quand on dit mal mieux vaut se taire. Added 18/01/2017 by Anissa

Oeuvre poétique by Léopold Sédar Senghor

Publication: Seuil . 429 p. 18 x 11 cm

Je pense que la poésie n'a vraiment de charme que lorsqu'elle est lue de manière vivante. Lire des poèmes, les uns après les autres n'est pas agréable du tout, selon moi. Je n'ai lu que quelques poèmes que j'ai pour la plupart apprécié mais toujours avec un manque. Added 18/01/2017 by Anissa

En attendant Godot by Samuel Beckett

Publication: Minuit . 164 p. 24

En attendant Godot, voilà une pièce de théâtre que je conseillerai à toute personne qui se questionnerai sur qu'est ce que perdre son temps. Non pas que je ne l'ai pas apprécié ou que je l'a trouvé sans intérêt. Non, non, mais ne serait-ce pas là le but de cette pièce? Se questionner sur le temps qui passe, l'utile et l'inutile, l'humain et l'inhumain, l'action et l'inaction ? Concrètement, ces deux personnages ne perdent-ils pas leur temps à attendre? Et qu'est qui les oblige à attendre ? Et à revenir inlassablement le lendemain? N'y a t-il rien d'autres à faire, à penser, à découvrir ? Est-ce vivable, supportable ? Même si, à de rares occasions, les personnages se mettent à penser, élèvent le niveau du débat, il n'en reste pas moins le cadre mort et lugubre dans lequel ils se trouvent, nous arrachant de la pensée à la réalité, de la conscience à l'aliénation. On a l'impression d'être au bout du gouffre. Heureusement, la pièce s'achève sur un verbe d'action : "Allons-y", l'espoir n'est donc pas mort. Peut être ne reviendront-il pas le lendemain pour attendre encore et encore mais qu'il seront, ailleurs, occupés à agir.

Added 18/01/2017 by Anissa

S'enfuir by Guy Delisle

Publication: Dargaud . 1 vol. (428 p.) 24 x 18 cm

J'ai beaucoup apprécié la lecture de cette BD, que je conseillerai sans hésitation : facile à lire, agréable et une intrigue bien menée. Lire cette BD c’est un peu comme se mettre à la place de cet otage qui attend désespérément un moyen de se tirer d'affaire mais en étant bien installé au chaud dans son petit coin lecture. Les illustrations sont sympathiques, pertinentes et bien agencées ce qui n'est pas négligeable pour le genre (roman graphique). C'est d'ailleurs ce petit plus auquel on a droit en lisant ce genre de livre : l'image au service du texte, le texte au service de l'image; le tout avec une pincée d'humour. Parfait. Added 18/01/2017 by Anissa

Mal de pierres by Milena Agus

Publication: L. Levi . 123 p. 21 x 14 cm

Cheveux épais et noirs, yeux intenses, superbe et... malade d' amour, malade dialysée. Elle souffre de '' su mali de is pèrdas, sa minor casa, poita su prus mali fiara in sa conca '', '' pas de calculs rénaux - disent les mauvaises langues - son moindre mal, mais d' un mal pire, dans la tête ''. Une folle.

Ses parents voulaient l' interner en psychiatrie. '' Tout le monde, au village désignait sa rue par l' endroit où vie la folle ( d' amour ), repliée dans son monde de la lune parce qu' il lui manquait la chose principale '', ce qu'elle nomme dans ses prières à Jésus: '' la chose principale ''.

Dans la Sardaigne saignée par la Guerre de 40, la '' folle d' amour '', d' un amour absolu, suprême touchant le ciel, toujours '' seule '' à 30 ans, accepte sous pression familiale et sociale - elle ne l' aimera jamais - un mari , ouvrier, digne et silencieux.

Portrait d' une rebelle des étoiles , passionnée hors-norme , '' cousine '' de la '' belle amoureuse '' et fracassée d' une Vie de Maupassant '' , intenable trop grande dans son petit monde et '' bovarienne '' en puissance, brûlant du feu allumé en elle. Et Marion Cotillard aussi - version ciné - sublime.

Et c' est lors d' une cure thermale sur le Continent, pour soigner des calculs rénaux son '' mal de pierres '', qu'' elle '' touche ( enfin ) le ciel '' par la rencontre d' un beau ( et mal en point ) ténébreux lieutenant, musicien aussi, rescapé de la guerre...

Elle a rêvé en romantique et désormais dans le réel, en Romantiques - enfin l' épanouissement - par le triomphe de la Passion, racontant son histoire ( mais quelle vérité ? ) quelques décennies plus tard à sa petite fille.

C'est l' histoire d' une '' folle d' amour '' , en puissance, d'une femme nommée '' Désir '', pleurant sur sa vague des passions , indéfinissable état , ses états d' âmes - pleurant d' être incomprise comme pleurant d' amour...que les Romantiques, aspirant vers le haut et bien exaltés, peuvent comprendre et aimer sans souci...

Adapté au cinéma par Nicole Garcia avec Marion Cotillard et Louis Garrel.

Added 13/01/2017 by Djamal

Justine ou Les malheurs de la vertu by marquis de Sade

Publication: Archipoche . 1 vol. (388 p.) 16 x 10 cm

Une jeune ingénue du nom de Justine, contrainte de quitter son couvent, et sa soeur, se retrouvent face à la réalité de la vie. Le Marquis de Sade, par le biais de cette adolescente à la naïveté déconcertante, amène le lecteur à des réflexions pertinentes sur la morale, l' éthique et les dogmes religieux.

En effet, de péripéties en péripéties, Justine subit de plein fouet la providence qui, contre toute attente, ne la félicite pas, ni pour sa bonté, ni pour sa foi inconditionnelle.

Datant du XVIIè siècle, Justine ou les malheurs de la vertu, est un roman intemporel. Néanmoins, si les thèmes soulevés par le roman sont perspicaces et intéressants, les moyens pour les exécuter deviennent vite redondants. Ainsi, le lecteur devra s' accrocher pour aboutir à une fin inattendue et surprenante. Added 12/01/2017 by Tamara