Commentaires récents S'abonner aux commentaires récents

Blancanieves par Pablo Berger, réal.

Publication : FTD . 1 DVD vidéo, 1h41min, noir et blanc DVD vidéo

Blanche-Neige et les 7 Toreros, en Espagne. Une jeune fille maltraitée par sa belle mère fuit cette misère et dans son chemin rencontre une singulière troupe ambulante de Toreros de petite taille qui, touchée par sa '' grâce '', l' adopte sous le délicat surnom de '' Blancanieves ''. Années 1920 dans le Sud espagnol, le début d' une aventure...

Dans un voyage dans le temps, dans un beau film en noir et blanc, comme un hommage au cinéma muet , revisitant le conte universel de Blanche-Neige, au sourire supérieur et adolescente, plus forte et courageuse en, valeur ajoutée, Torero, et du courage ainsi, en faut-il pour l' être.

Dans un conte respecté avec ses retournements plus contemporains, dans un film qui ne parle pas, et brille, en noir et blanc, par son silence ,comme une entreprise courageuse et un pari risqué relevant presque de la folie, pari risqué mais réussi, pour produire cette perle visuelle.

Film étrange, bizarre atypique, original et ambitieux. Le cinéma auquel hommage est rendu, muet de la fin des années 20, possédait un langage visuel sophistiqué et le film restitue bien cette ambiance. Le cinéma étant aussi une histoire racontée en images sans avoir recours au dialogue, on peut ainsi montrer qu' un sourire, un regard ou une intuition peuvent en dire autant sinon davantage qu' une longue réplique.

C' est enfin et aussi offrir du rêve aux gens, en spectateurs-cinéphiles de singularité, des productions nouvelles sortant des sentiers battus.

Film multi récompensé : 10 Goyas 2013.

Ajouté 07/01/2017 par Djamal

Pas d'image disponible

Comment Wang-Fô fut sauvé par Marguerite Yourcenar

Publication : Gallimard-Jeunesse . 1 disque compact audio (00:30) 24

Une belle histoire passionnément contée - moment d' évasion et beau voyage - sur le pouvoir de l' art, poétique et merveilleuse, d' un peintre chinois nommé Wang- Fô et de son disciple Ling, en quête de nouveaux paysages à travers le royaume et dont les toiles furent si belles qu' on les disait magiques. Merveilleuse et inquiétante histoire lorsque l' empereur, un jour, convoque le maître vieux Wang-Fô et le menace d' un terrible châtiment.... Ajouté 05/01/2017 par Jassem

L'Etrange Noël de Monsieur Jack par Henry Selick, réal.

Publication : Disney Pixar (Buena Vista) . 1 DVD vidéo zone 2 (1h15 min) 24

Le mélancolique squelette Jack s' épuise à préparer chaque année la fête d' Halloween, depuis des siècles, s'ennuie ferme et décide de prendre la place du Père Noel, sous le regard attendri et émerveillé de Tim Burton, dans un mélange d' étrange, de macabre et de fantaisie. Dans un très beau film d' animation exaltant la bonté et la beauté des monstres. Ajouté 04/01/2017 par Jassem

Pas d'image disponible

Edward aux mains d'argent par Tim Burton, réal., idée orig.

Publication : [Fox vidéo [éd.]] | [PFC Vidéo [distrib.]] . 1 DVD vidéo zone 2 (1 h 43 min) 24

C' est un joli conte de fée, décalé, étrange et touchant.

Edward ressemble à son créateur, un homme ( jeune ) avec d' énormes ciseaux à la place des mains. Il vit seul et caché, dans un château abandonné dominant une banlieue pavillonnaire aux maisons semblables sur ton pastel.

Lors qu' il est '' découvert '' par une dame du milieu, Edward découvre à son tour le monde réel, adopté par la populace grâce à son talent de nettoyer et toiletter les chiens, coiffer magnifiquement les dames et tailler en virtuose les haies. Mais tout se complique quand il tombe amoureux d' une jeune fille...

Le film est étrange et merveilleux, excentrique, dans un monde imaginaire où survit un Edward prisonnier d' un corps inachevé. Singulier dans son être dans un environnement conformiste et qui réalise, visage pâle et couturé et de belle gentilesse, que les gestes les plus tendres de ses mains-ciseaux peuvent aussi blesser.

Magnifique et triste, magnifiquement triste.

Ajouté 04/01/2017 par Jassem

Pas d'image disponible

Le passe-muraille par Marcel Aymé

Publication : Gallimard-Jeunesse . 87 p. 18 x 13 cm

Pas d' amis et pas d' emploi, le cheveu rare et un triste emploi de comptable dans une compagnie d' assurance. Vie terne, emploi terne et tristesse terne, emmitouflé de vide...terne, vie réglée comme du papier à musique...terne. Bonhomme...terne Emile Dutilleul '' Terne '', 46 ans-Terne. Mais voilà '' terne '' surgir de nulle part '' terne '', une dame superbe, nouvelle stagiaire débarquée ! A cet instant, coïncidence ?, notre comparse...TERNE ! découvre le pouvoir '' joyeux '' de passer à travers les murs '' joyeux '', comme une revanche joyeusement '' libertaire '' d' un invisible sur la tristesse- terne d' une existence-terne.

Et puisque je joue d' un peu de guitare et étudie la musique au collège, j' image accompagner le sympathique Dutilleul dans ses promenades, d' un air '' gymnopédique '' du lunaire Erik Satie , les douces ballades mélancoliques sur les trois '' hypnotiques '' Gymnopédies . Ajouté 04/01/2017 par Jassem

Chanson douce par Leïla Slimani

Publication : Gallimard . 1 vol. (226 p.) 21 x 14 cm

L' inconfort de vivre et la timidité de respirer. Lutter contre les circonstances de la vie ou la certitude inutile de se battre ?

Louise, nourrice infanticide, petite '' poupée '' agréable et bien '' perlée '', excelle à l' obéissance, invisible indispensable - seule au monde et absente au monde - basculant dans la folie meurtrière et exécutant des les premières pages deux enfants de '' bobos ''.

Pour elle, il n' existe que deux saisons: l' automne et l' hiver, déjà rongée par l' asservissement familial et marital, par la servitude et par l' ennui.

Comme une vengeance ( de classe ) meurtrière, '' Chanson douce '' raconte l' humiliation dans un appartement de bobos de notre siècle. Subalterne sous les regards de supérieurs, la bonne veut être '' adoptée '' pour se sentir vivre, comme une égale plutôt que mal être.

La '' mère - bobo '' voulait reprendre son activité d' avocate, le mari '' requin '' de studio, au départ réservé sur l' emploi d' une nounou, la découvre rapidement douée, perle précieuse et poupée '' bien- aimée '', semblable à une chanson douce pour tous les services rendus . Puis s' installe la funèbre mélodie d' une perverse intrusive dans un thriller terrorisant, en apnée dans le mental et la trajectoire ( glaçante ) d' une femme perdue, '' ogresse au visage d' ange '', folle parmi '' les compagnons en folie '', parleurs , solitaires, déments et clochards....Comme un roman sur la misère humaine.

Prix Goncourt 2016.

Ajouté 03/01/2017 par Djamal

La déconfiture par Pascal Rabaté

Publication : Futuropolis . 1 vol. (93 p.) 30 x 22 cm

Courage, courage, Fuyons ! La débâcle de 1940 jetant sur les routes des millions de réfugiés, sous la mitraille des Stukas.

Le soldat Videgrain - instit dans le civil - erre sur les routes dévastées, avec sa compagnie. Il doit veiller sur les dépouilles de ses camarades en attendant la Croix-Rouge, avant de rejoindre sa compagnie et sur les chemins puants et '' hallucinants '' jonchés de cadavres - humains et animaux livrés à eux-mêmes, campagne '' insolite '' où les hommes ne moissonnent plus le blé et n' enterrent plus les morts - chaleur de 40 et société déréglée où les pages de Hugo servent à se torcher le cul - notre soldat ( d' allure détachée ) ne rêve que d' une chose, retrouver sa bien-aimée, loin de cette foutu guerre.

Dessins sobres, à l' encre de Chine et dialogues '' Audiard ''.

Les dernières pages montrent une armée en déroute, conduite par un colonel préférant se suicider ( par conviction ) plutôt que de se rendre, régiment encerclé par la toute puissante et hallucinante Wermarcht , sous captagon et psychotropes, amphétamines psychotoniques et psychoanaleptiques. Dunkerque est tombée et les '' Allemands '' aux portes de Paris ''.

Enfin pour l' anecdote, en lien avec cette débâcle qui montre bien le rapport de force entre les deux armées, entre les deux Guerres, De Gaulle avait transmis un rapport à sa hiérarchie militaire, expliquant l' interêt de développer l' utilisation de chars d' assaut et donc sa fabrication. Il ne fut pas écouté. Hitler devenu chancelier en 1933, applique les conseils de Gaulle en développant des compagnies de chars d' assaut, ce qui lui permettra de réaliser sa '' Blitzkrieg '', sa '' Guerre Eclair ''.

Si l' on ajoute l' erreur de l ' inutile Ligne Maginot - l' armée française convaincue du passage de la Wermarcht sur cette ligne - on voit bien l' impréparation d' une armée française à la guerre, qui l' entame en 1938 alors qu' Hitler fut prêt dès 1933, une fois élu chancelier...

Ajouté 28/12/2016 par Djamal

Carnage par Roman Polanski, réal.

Publication : Wild Side . 1 DVD vidéo, 080 mn, couleur DVD vidéo

Restons dans le domaine du sadisme, dans ce huis-clos jouissif où deux couples s' étripent '' joyeusement ''. Film européen de Roman Polanski ( 2011 ) avec Jodie Foster, John C. Reilly, le '' Grand '' Christophe Waltz - voir sa belle prestation dans '' Inglorious Bastards '' de Tarantino - et la jolie petite-bourgeoise Kate Winslet qui ne tient pas l' alcool.

Deux enfants se sont battus dans un jardin, fils de Longstreet et fils de Cowan. Les premiers, parents contrariés reçoivent les seconds...parents contrariés. Visite de courtoisie; n' oublions pas qu' ils doivent montrer l' exemple et que cette bande de contrariés doit rester courtoise.

Et pourquoi donc convenances et bienséances ? L' explication vire au cauchemar , critiques insupportables - '' touche pas à mon mioche ou sinon... '' Les membres dérivent pour exploser en plein vol ...sans une goutte de sang ! mais avec un peu d' alcool , pour accélérer.

Réalisation subtile de Polanski ( qui rit tandis qu' on jubile ), adaptant la pièce de théâtre de Raza Yasmina, '' le Dieu du carnage ''. Et pourquoi donc les parents devraient-ils montrer l' exemple ? Ajouté 28/12/2016 par Djamal

Pas d'image disponible

Whiplash par Damien Chazelle, réal.

Publication : TF1 / Ad Vitam . 1 DVD vidéo (2h 20 min) 24

Si vous aimez la musique en général, le jazz en particulier et...les relations sado-masochistes. Le marquis de Sade aurait apprécié...Le sujet du film : l'art ou l' obsession ( américaine ) de la réussite ? Les deux peut-être, à travers ce duel - vrai combat de boxe - entre un jeune batteur ( du genre surdoué ) et son '' sur-pervers '' de professeur , obnubilé par la performance qu' il célèbre en cerbère.

Le film - son originalité - est réalisé comme un sport de combat, fascinant. Paroles de l' auteur, Damien Chazelle, lui-même batteur qui s' est inspiré d' une expérience personnelle: '' Il y a eu beaucoup de films sur la musique mais sur la peur, la brutalité physique qu' elle peut engendrer, je n' en avais jamais vu ''.

Chaque plan, mené à la baguette sur un rythme crescendo, est un '' whiplash '', un coup de fouet ! Marquis de Sade admire le duo '' sanglant '' et monstrueux entre un maître et son serviteur ou comment atteindre l'excellence par l' oppression...Dans un thriller musical bien pervers... Ajouté 28/12/2016 par Tamara

Pas d'image disponible

ˆL'‰enfant de Noé par Éric-Emmanuel Schmitt

Publication : Magnard . 1 vol. (136 p.) 18 x 13 cm

Un enfant juif ,né avant la Seconde Guerre Mondiale, va vivre une histoire tragique et bouleversante. Victime d' une rafle, séparé de ses parents, il découvre la barbarie et l' amitié des hommes.

Le père Pons le sauve en le cachant dans un internat et durant son séjour, Joseph voit dans sa situation, matière à réflexion comme '' la menace de destruction d' une civilisation et sa sauvegarde possible '', ou la force de l' amitié.

Le récit à la première personne rend le texte plus vivant et plus touchant avec ce sentiment que l' histoire racontée est réelle et les émotions ressenties plus fortes. On est touché ainsi à la lecture des aventures de Joseph en imaginant qu' elles ont vraiment été vécues. Ajouté 27/12/2016 par Jassem

Les Neiges du Kilimandjaro par Robert Guédiguian, réal. et scénario

Publication : TF1 / Diaphana . 1 DVD vidéo (1h47 min) DVD vidéo

Adaptation d' un poème de Victor Hugo : '' Les pauvres gens '', dans un quartier marseillais entre précaires et '' petites gens '' en zone pavillonnaire, entre précaires et chômeurs.

Un couple heureux fête sa retraite: lui, Michel, ex ( et fier ) délégué syndical sur un chantier naval. Avec elle, trente ans d' amour et de combats politiques et syndicaux et pour '' récompense '' autour du barbecue, le luxe d' un voyage offert par les amis en Tanzanie

La conscience de classe a-t-elle disparu ? si l' on se penche sur le geste d' un jeune ouvrier qui, ayant perdu son poste sur un chantier naval à la suite d' un tirage au sort voulu par la CGT, décide de dérober l' argent des retraités après les avoir agressés dans leur demeure.

Indulgence et empathie des '' combattants '': si le film semble déplorer la fin de la conscience de classe, il invite cependant à la conscience et l' intelligence de rester humain, de ne pas négliger pour ne pas se négliger et reprendre en main la solidarité par l' individu.

La conscience et le pardon jus qu' au sommet des '' Neiges du Kilimandjaro ''. Bien élevés. Ajouté 26/12/2016 par Djamal

Pas d'image disponible

Noël, quel bonheur ! par sous la direction de Vincent Jaury

Publication : Armand Colin . 1 vol. (171 p.) 18 x 14 cm

Le rouge ! Couleur de l' amour, de la gloire et de la beauté ! Couleur aussi de l' orgueil, de la violence et de la luxure...

Noel, quel bonheur ! bien qu' on enregistre toujours ce jour un nombre important de suicides : la petite bûche à partager en famille autour d' un petit sapin joyeusement décoré, les cadeaux- gadgets technologiques fabriqués par des petits Chinois pour le rire des enfants d' ici qui feront écho aux grimaces et aux larmes des enfants de Chine ...L' amour en partage autour d' un bon petit repas sur lequel on n' oublie jamais l' assiette du pauvre...

Noel, quel bonheur ! à la lecture de ces 13 ! nouvelles affreusement croustillantes , rouges passion, couleur par excellence mais couleur aussi de l' ambivalence : histoires d' amour triste ( amours napolitaines ), petite passion libertaire ou conte de luxure ( vers les animaux ), institution à fuir ( Précis de recomposition , La joie, celle au cinéma, d'un jeune avec un inconnu, jus qu' au suicide). Enfance, famille, crise, solitude et règlements de compte en bout de table, au moment de la dinde, après discussions fastidieuses, atmosphère de délabrement et unité familiale proche du moisi... Comme si certains semblaient vouloir dire : '' Ô, Nôtre Père ( Noel ) qui êtes au Ciel, surtout Restez-y ! ''.

Quand '' l' alacrité du soir de Noel se mue en cauchemar et devient, après avoir été ce bonheur de l' enfance - le temps de l' enchantement - avant la chute dans la société adulte de l' asservissement ,'' une nuit stupide de gaieté imbécile '' ( Maupassant ).

Noel ? Quel Bonheur !...Même si on enregistre un nombre important de suicides...13 ! nouvelles, joyeusement et affreusement croustillantes...

Ajouté 23/12/2016 par Djamal

Journal d'une femme de chambre par Benoît Jacquot, réal.

Publication : AB Vidéo . 1 DVD vidéo (1h 35 min) 24

'' Oui Madame, bien Madame, comme il vous plaira Madame... Madame est -elle bien servie ?... Madame et sa face de Marbre, patronne aimable comme une cerbère... Dans une demeure bourgeoise de Normandie, après de bons services à Paris, la belle et rebelle Célestine continue de subir l' exploitation magistrale, états-d' âmes et frustrations consignées sur un journal, tous les travers observés dans son étouffoir de pièces basses et d' épuisants escaliers - infiniment - pour satisfaire les lubies de Madame, les obsessions lubriques et fétichistes de Monsieur tandis que le charme criminel d' un ( antisémite ) domestique jardinier, lui fait parfois oublier son calvaire. L' exploitation infernale annonciatrice de revanche et de crimes comme celui des soeurs Papin .

Une nouvelle adaptation - jolie version féministe - après celles de Renoir et de Bunuel, du romancier ( anarchiste ) Octave Mirbeau , polémiste virulent hostile aux institutions, au patronat et aux '' grotesques foireux des bourgeois '' qu' il observa depuis la Commune de Paris ( 1871 ).

Enfin, Léa Seydoux et son regard mélancolique, belle et ( touchante ) '' céleste '' tristesse intérieure... Ajouté 23/12/2016 par Djamal

Pas d'image disponible

Petite fleur par Sha-Bai

Publication : Ed. de l'Aube . 144 p. 19 x 13 cm

Une jolie histoire, touchante, marquée par la Chine et ses clandestins, qui triment en France, Ba, Ma et Petite-Fleur, père, mère et fille, dans un petit restaurant grouillant de vie, le père dans ses refrains romantiques, Ma qui s' enfuira avec un homme, et Petite-fleur, qui tombe amoureuse . La crainte surtout d' un contrôle de police qui les condamnerait . Le temps comme deux jours : la patience pour un jour défavorable, la saveur pour un jour heureux, espérant un avenir meilleur quand tout rentrera dans l' ordre.

Portrait de petites gens, de ceux qui nous servent aussi , et leçon de vie pour aimer la vie et ne pas oublier ceux de peu, ceux qui souffrent aussi , comme les gens de rien.. Comme Petite Fleur... Ajouté 05/12/2016 par Djamal

Wonder par scénario François Bégaudeau

Publication : Delcourt . 1 vol. (139 p.) 27 x 20 cm

Slogans de Mai 68 : '' Le patron, c' est vous '', '' Soyez réalistes, demandez l' impossible '', '' Ne cherche pas, trouve ! '', '' Prenez vos désirs pour des réalités '', '' L' imagination prend le pouvoir '', '' Qui parle ment, qui parlement '', '' Rêve général ! '' , '' On achète ton bonheur, alors vole-le ! ''...

Mai 68 : la France est en grève, au point mort. A paris, les serveurs se désaltèrent, les ouvriers ne touchent plus terre et les paysans brassent de l'air...Une jeune ouvrière, Renée, petite main des usines de pile Wonder, trime dans un triste quotidien, trime en pleine manifestation, emportée bientôt par les vagues de revendications où étudiants et ouvriers font face au patronat et la jeune femme , intégrant un petit cercle cossu d' étudiants, avec ses règles et ses codes, qui la baptisent '' Wonder '', voit l' opportunité de s' émanciper progressivement. Quand elle rêve de justice, lorsqu' elle décide, libertaire, de prendre en main son destin, alors s' installent des couleurs où domine le rouge passionné de la révolte chassant le noir d' une existence subie.

Portrait d' une combattante sur un graphisme épuré qui retranscrit délicieusement cette période agitée. Wonder ... Wonderful !

Découvert dans le film '' Reprise '', d' Hervé Le Roux, ce court-métrage d' école de l' IDHEC a inspiré la rêverie qui a débouché sur l' histoire de Wonder. Un rêve de Liberté... Ajouté 05/12/2016 par Djamal

Un tout petit bout d'elles par scénario Zidrou & Raphaël Beuchot

Publication : Le Lombard . 1 vol. (91 p.) 27 x 21 cm

Toutes les 4 minutes dans le monde, une fillette subit '' le petit bout d' elle ''. 200 millions de femmes sont actuellement victimes du '' petit bout d'elle '' ( 500 000 en Europe, 50 000 en France ). Environ 2 millions de fillettes risquent de subir '' le petit bout d' elles ''...

Ce livre est le témoignage ( avec en postface, un dossier documentaire ), dans un monde de domination et de violence masculine, de crimes sexuels sur mineures. Pratiques ancestrales, antérieures aux religions monothéistes ( dans les cultures animistes, en Egypte Pharaonique...jusqu' en France à la fin du XIXè siècle, pour lutter contre l' onanisme et l' hystérie ), définies comme une relation d' appropriation de l' homme sur la femme.

Une violence excercée aussi au nom de la tradition patriarcale par des femmes sur des femmes qui la perpétuent en participant à la mutilation ( pour faire '' un bon mariage '', améliorant ainsi le plaisir sexuel masculin ! ) , expression aussi de la violence féminine dans un monde dominé par les hommes.

En matière d' excision, si le combat mené par des lois subit des résistances ( poids des traditions, caractère '' culturel '' de l' excision, complicité des familles... ), il n' y a rien, en France, à justifier, rien à relativiser dans un pays où on ne mutile pas à vif des enfants.

Pour celles aussi qui ont la malchance de naître dans des ailleurs plus hostiles... Ajouté 05/12/2016 par Djamal

Le Horla par Guy de Maupassant

Publication : Gallimard-Jeunesse . 123 p. 18 x 13 cm

'' Figurez-vous un homme qui dort, qu' on assassine, et qui se réveille avec un couteau dans le poumon, et qui râle couvert de sang, et qui ne peut plus respirer, et qui va mourir, et qui ne comprend pas - voilà ''

Deux histoires, dans le Horla, tranchent par leur côté surnaturel: Le Horla et L' auberge.

Un homme traduit dans son journal l' expérience hallucinante d' une présence mystérieuse, un être surnaturel venu de l' espace insondable auquel il donne le nom de Horla et qui s' emparant de lui, lui impose sa volonté avant d' absorber toute son énergie vitale.

A ses interrogations, la science s'avère incapable de répondre.La terreur va crescendo, les doutes s' installent, pétrifiantes, et la folie s' invite...

Brusquement, le manuscrit contenant cette étrange confession s' interrompt comme si le protagoniste avait sombré dans la folie, et c' est comme un effet de miroir de la triste fin de Maupassant...Magnifique et génial conteur, victime lui même d' hallucinations.

On retrouve ce thème de la terreur sur le plan du surnaturel dans '' L' auberge ''. Ulrich, jeune montagnard suisse, passe l' hiver dans une grande auberge de la haute-montagne comme gardien. Au cours d' une partie de chasse, son camarade Gaspard disparaît et Ulrich se sent soudain persécuté par son âme avant de sombrer dans la folie...

Des histoires de cauchemars et d' angoisse comme thème fantastique récurent du XIXè siècle. La fin de ce siècle n' a plus peur des fantômes ni des démons.'' Le mal est intériorisé dans l' homme qui devient la source même de ses peurs ''. Cette angoisse est aussi celle induite par le progrès: conquêtes, inventions, techniques, expansion de l' industrie et du commerce..: l' Europe a changé et certains pressentent de nouveaux conflits et , en effet , la Première Guerre Mondiale éclate en 1914.... Ajouté 05/12/2016 par Djamal

Contes noirs par Guy de Maupassant

Publication : Librio . 1 vol. (90 p.) 20 x 13 cm

Au bord d' une rivière '' fraîche et sautillante '', une fillette sur la mousse, violée, étranglée. Le facteur du village découvre le cadavre lors de sa promenade matinale et reconnait aussitôt la Petite Roque : '' Quel gredin a bien pu faire un pareil coup dans ce pays-ci ? Qui sait ? Tout le monde est capable de ça. Tout le monde en particulier et personne en général '' Peut-être celui qu' on n' oserait jamais soupçonner ....

Voici des histoires de folie chez Maupassant qui frappent où elle veut et quand elle veut ( Fou ? ) comme celle qui , par cette folie, pousse une malheureuse servante à l' infanticide ( Rosalie Prudent ). Des histoires qui racontent ce qu' il y a de plus perturbé chez l' homme comme la peur de la nuit ( La Nuit ) ou le désordre psychologique ( Suicides ).

Sept nouvelles envoûtantes et immersives, entre nuit et lumière, sur lesquelles '' plane l' ombre effrayante de la Mort '' par un Maître dans l' art du récit.

Ajouté 24/11/2016 par Jassem

Contes de la bécasse par Guy de Maupassant

Publication : Le livre de poche jeunesse . 1 vol. (189 p.) 18 x 13 cm

Ces contes du '' Mauvais Passant '' de Maupassant décrivent les hantises habituelles du conteur, ses démons grotesques et tragiques : la mort, l' amour, le sexe, la guerre ( de 1870 ) et la veulerie humaine. Peinture du petit peuple de Normandie, parfois joyeuse ( Ce cochon de Morin, La farce Normande, la très belle histoire d' amour de la Rempailleuse ), le plus souvent pessimiste, pitoyable ou cruel , avec ses paysans trousseurs de filles ou les désirs lubriques de quincaillers de province assoiffés de chair. '' Férocité, vanité, avidité, ingratitude, sauvagerie...l' inventaire est âpre. ''

Les contes de la bécasse sont aussi un adieu à la vie de l' auteur, rongé par la maladie et les premières hallucinations ( vers 1885- mort à 43 ans ), dominé par ses monstres, comme en témoignent La peur, La folle et Saint- Antoine qui conte la double mort hallucinante d' un soldat Allemand et le double meurtre du fermier Antoine, pétri de haine envers ce soldat.

Ajouté 23/11/2016 par Jassem

Le Horla par Guy de Maupassant

Publication : Gallimard-Jeunesse . 123 p. 18 x 13 cm

Maupassant victime d' hallucinations au soir de sa vie, malaises nerveux , qui produit alors des oeuvres fantastiques dont les poignantes Horla, Lui, Qui sait ? et la Chevelure, du fantastique ancré dans le réel , avant de sombrer dans la folie, pour finir interner dans une clinique.

'' D' où viennent ces influences mystérieuses qui changent en découragement notre bonheur et notre confiance en détresse ? On dirait que l' air, l' air invisible est plein d' inconnaissables Puissances, dont nous subissons les voisinages mystérieux ''. Voilà un homme rongé par une présence invisible et redoutable qu' il nomme Horla et qui progressivement va le projeter dans la folie...

Une sélection de nouvelles fantastiques à lire dans le silence de la nuit, dans un coin légèrement éclairé pour se laisser imprégner des ambiances et pénétrer dans les recoins les plus obscurs de l' âme humaine. Ajouté 23/11/2016 par Jassem

ˆL'‰anniversaire de Kim Jong-Il par scénario Aurélien Ducoudray

Publication : Delcourt . 1 vol. (141 p.) 26 x 20 cm

L' amère description des conditions de vie de 24 millions de Nord-Coréens. Sous étroite surveillance.

Jung Sang est un petit garçon de 8 ans vivant dans un des derniers bastion du communisme, né comme son '' Père '', le grand leader Kim Jong -Il, '' le commandant invaincu à la liberté de fer '', un 16 février. Il est le chef des jeunesses patriotiques, un enfant heureux dont les parents travaillent ( deux galériens ) et dont la vie, la sienne, son bonheur valent moins que la patrie. En Corée du Nord, c' est le Parti d' abord, la famille après et son insouciance lui fait oublier les interdits, les privations comme les exécutions publiques ( organiseés en spectacle familial ! ).

L' enfant est insouciant jus qu' à la révélation d' un secret paternel qui, l' expédiant avec sa famille dans un camp de concentration, le rend subitement adulte, en découvrant l' horreur du régime...

L' idée pertinente de la BD basée sur des témoignages: raconter une société ultra-fermée sous le regard d' un enfant , sur des tons pastels comme pour adoucir la violence d' un système pétri d' absurde. Et lorsque l' enfant survit dans la noirceur du camp et découvre le réel, les pages deviennent sombres et colorées uniquement de tâches de sang.

Une histoire de survie dans un des régimes les plus opaques au monde. Ajouté 21/11/2016 par Tamara

Vivez mieux et plus longtemps par Michel Cymes

Publication : Stock . 1 vol. (271 p.) 24 x 15 cm

Des recettes et des conseils pratiques déjà entendues - penser à celles de nos grands-mères - avec la science du médecin et son sens de la dérision. Un manuel d' art décontracté de prendre soin de soi, qui parle d' alimentation équilibrée ( chapitre 1 ), d' habitudes néfastes ou bonnes pour la santé ( chapitre 2 ), et de conseils au sportif ( et sportive ) qui sommeille en nous ( dernier chapitre ).

'' Personne n' échappe à son patrimoine génétique, n' échappe non plus à son éducation. Mais nous sommes tous responsables de ce que nous décidons de faire, de l' un comme de l' autre... Pour passer d' une existence gâchée par les nouvelles habitudes à une existence magnifiée par les bonnes...''. Ajouté 21/11/2016 par Lucie

ˆLa ‰légèreté par Catherine Meurisse

Publication : Dargaud . 1 vol. (136 p.) 28 x 21 cm

Choisir entre les mots ou la mort, le suicide ou l'art, l' art comme catharsis au ravage causé par le drame de Charlie. Le suicide lui fait les yeux doux, à cette miraculée, mais l' injonction faite par Luz après l' attentat - Vous êtes Charlie ? Prouvez-le, en dessin, en images, en texte...- l' incite à reprendre le crayon.

Lorsque les repères s' effondrent, elle prône le '' salut '' dans ce monde transformé en bateau ivre, pour respirer de nouveau et lorsque l' émotion devant la beauté répare, pour ne pas mourir de la vérité.

Un monde s' autorise à trouver obscènes les dessins de Charlie qui s' inscrivent dans une tradition du pamphlet et du blasphème depuis plusieurs siècles déjà en France. Pour éveiller les esprits, interroger toujours les consciences et les élever. Contre tous les abus, ceux des pouvoirs, les excès et les extrêmes, dans un souci humaniste.

Pourtant, les télévisions font merveilleusement bien tourner le malheur du monde en boucle, avec une sorte de délectation morbide et curieusement, ce monde dénonçant Charlie ne semble pas s' en offusquer... Ajouté 21/11/2016 par Lucie

Mr. Smith au sénat par Frank Capra, réal.

Publication : [Gaumont Columbia Tristar home vidéo [éd.]] | [Gaumont Columbia Tristar home vidéo [distrib.]] . 1 DVD vidéo monoface zone 2 (2 h 05 min) 24

Du Capra à 100% : drôle, généreux, populaire et bon enfant : classique parmi les classiques du cinéma politique hollywoodien.

L' histoire: un brave gars de la campagne est nommé au Sénat, naïf au point d' être manipulé par ses patrons pour couvrir leurs sales histoires. Notre comparse, exaspéré, finit par se rebeller, fait sauter la marmite et capture la parole au Sénat pour fustiger la corruption, idéaliser le système démocratique américain, exalter le sentiment patriotique et lever les consciences. Un lumineux très élevé...

Le film, à sa sortie, connut un succès si immense que le comité de censure Hayes émit des restrictions à la lecture du scénario puis qu' il n' existe pas de politiciens corrompus aux Etats-Unis ! Projection interdite en Allemagne, Italie, Espagne et URSS avant la France.

Traiter de sujets '' de gauche '' était possible encore en 1939, sous Roosevelt et, quelques années plus tard ( règne MacCarthy ) le réalisateur fut questionné sur ( l' intolérable ) influence communiste ( '' New-York-Miami '', '' l' extravagant Mr Deeds '', '' les Horizons perdus'' ) . Parole de Capra qui s' est fait le chantre de la compassion en vertu chrétienne plutôt que de la lutte comme arme politique: '' S' il y a du rouge dans mes films , ce fut à cause de mes scénaristes ''.

Enfin, James Stewart dans l' un de ses plus grands et magnifiques rôles. Du grand art. Ajouté 21/11/2016 par Lucie

Pas d'image disponible

La Loi du marché par Stéphane Brizé, réal.

Publication : TF1 / Diaphana . 1 DVD vidéo (1h 28 min) 24

Le personnage de la Loi du marché ( magistral Vincent Lindon ), précaire vigile d' une grande surface condamné à surveiller et dénoncer ou... démissionner, qui contemple la misère de petites gens qui lui ressemblent et le renvoient à sa propre condition, ressemble à celui, féminin et d' un autre temps, d' Une Vie de Maupassant ( adapté au cinéma par le même réalisateur ). Une femme assoiffée de passion absolu ( comme la passionnée de Mal de Pierres de Milena Agus ) mais confrontée à la médiocrité d' un petit-mari mesquin, pingre, volage et violent, comme à celle de la brutalité humaine.

Ces personnages deviennent presque hors-normes ( s' ils ne le sont pas déjà ) lors qu' ils parlent de la fin des illusions, c'est -à-dire ce moment de notre monde qui est celui de la fin des illusions.

Deux personnages trop grands pour leur époque ayant une très haute idée de l' homme ( et de la femme ) et qui, confrontés à la brutalité du monde, accède à la désillusion. Ajouté 21/11/2016 par Lucie

Pas d'image disponible

Dheepan par Jacques Audiard, réal.

Publication : TF1 / UGC . 1 DVD vidéo (1h 55 min) 24

Derrière un titre mystérieux, l' histoire d' un homme fuyant le Sri Lanka en pleine guerre civile avec une femme et une fille - pour se faire passer pour une famille - pour faciliter l' exil avant d' échouer dans une banlieue française, pour décrocher un emploi de gardien dans une cité gangrenée par les trafics et sa loi des caïds...

Ainsi Dheepan ( et son interprétation hors-norme ) passe d' une guerre à une autre... dans un film français parlant Tamoul ! Destin épique et angoissé d' invisibles et portrait d' immigrés qui apprendront à s' aimer , dans un film noir, comme une chronique réaliste. D' une misère à une autre ...Celle de parias. Ajouté 21/11/2016 par Lucie

Pas d'image disponible

Réparer les vivants par Maylis de Kerangal

Publication : Verticales-Phase deux . 1 vol. (280 p.) 21 x 14 cm

Chaque fois qu' ils surfent, Simon et ses copains ressentent le '' vertige horizontal '', mais de retour d' une session d' enfer, leur van percute un poteau et Simon, en état de mort cérébrale, est maintenu dans un coma artificiel. Le roman se tisse autour d' un enjeu, celui de la transplantation cardiaque, il est le récit d' une transplantation. Broyés par la douleur, les parents de Simon sont convoqués à son chevet par le médecin urgentiste et l' infirmier coordinateur des prélèvements d' organes...

Roman poignant, profondément .L' écriture de Maylis de Kerangal avec son rythme et son style, nous immerge dans la conscience des personnages, depuis le banal du quotidien jusqu'aux aspirations les plus nobles.

Adapté au cinéma et en salle actuellement . ( réalisé par Katell Quillévéré avec Tahar Rahim et Emmanuelle Seigner ). Ajouté 21/11/2016 par Lucie

Trois jours et une vie par Pierre Lemaitre

Publication : Albin Michel . 1 vol. (278 p.) 21 x 14 cm

Comment vivre l' après quand très jeune on a commis un meurtre ? Question de l' aveu: dire ou fuir ? Sur les pages moites d' un roman d' atmosphère, une histoire brillamment menée, stressante et immersive, sur les ravages de la culpabilité. Dans une bourgade de province touchée par la crise, le petit Rémi, six ans, a disparu dans les bois rouges de Breval. Son camarade, Antoine, tendu comme une tragédie, cache un secret. L' enquête, plombée par une tempête, ne mène à rien et nous suivons, en empathie, l'enfant jus qu' à l' âge adulte, imprégnés de l' ambiance des lieux, dans une histoire glaçante et haletante au final inattendu. Sur les bois rouges de Breval, un glaive,trois jours et une interminable nuit...

Par l' auteur d' '' Au revoir la- haut '', adapté au cinéma ( Albert Dupontel ), Goncourt 2013. Ajouté 19/11/2016 par Djamal

ˆL'‰anniversaire de Kim Jong-Il par scénario Aurélien Ducoudray

Publication : Delcourt . 1 vol. (141 p.) 26 x 20 cm

L' enfer du décor Nord-Coréen par les yeux d'un petit garçon, pour montrer l' horreur d' un régime, dans la grande, riche et glorieuse République Populaire Socialiste - dernier bastion stalinien - dans un genre graphique presque naïf, naïf- pastel, aussi naïf que son personnage principal : Jun Sang, 8 ans. Chef des jeunesses patriotiques de son quartier, admiratif devant Dieu le Père Kim Jong -Il et rêvant plus tard de s' engager dans l' armée révolutionnaire.

Cette image idéalisée du régime, malgré les privations de nourriture et de liberté, se fracasse lorsque ses parents décident de fuir en Chine pour finir enfermés, dans l' enfer organisé d' un camp de travail, avec la faim et le froid et son cortège de maladie. Là, il réalise, l' idéologie meurtrière sur une '' indicible ''propagande, les coulisses d' un décor ubuesque et mensonger fixé par un Etat mégalomane et tyrannique.

Lecture à double niveau et album coup de poing fondé sur des témoignages de réfugiés.

Ajouté 18/11/2016 par Djamal

S'enfuir par Guy Delisle

Publication : Dargaud . 1 vol. (428 p.) 24 x 18 cm

Seul au monde, otage en Tchétchénie. Dans '' s' enfuir, récit d' un otage '', Guy Delise ( Chroniques de Jérusalem ), raconte en BD les 111 jours de captivité de Christophe André, membre d' une ONG médicale dans le Caucase du Nord, en 1997.

Calvaire d' un captif. Une immersion en 428 pages - 111 jours et des kilos en moins - dans laquelle le temps s' écoule, sans limite, avec lenteur, pour traduire la répétition anxiogène de jours identiques et pour résister et supporter, l' imagination comme exutoire, pour éviter la folie.

Un rêve de liberté mis en case et 15 années pour réaliser cette BD.

'' Etre otage, c' est pire qu' être en prison. En prison, tu sais pourquoi tu es là et à quelle date tu vas sortir. Quand tu es otage, tu n' as même pas ce genre de repères. Tu n' as rien ''. Ajouté 18/11/2016 par Djamal

Mad Men par Phil Abraham, Tim Hunter, Lesli Linka Glatter, Andrew Bernstein, Alan Taylor, réal.

Publication : Seven 7 / Metropolitan . 4 DVD vidéo (13 x 47min) DVD vidéo

Sujet de la série : la FEMME , célébrée sur le portrait de l' Amérique des années 60, sur l' histoire d' un directeur d' une agence de pub New-Yorkaise - grand séducteur charismatique, admiré et respecté, et ... bien installé sur une fêlure ; un secret de Draper sur une série existentielle lente et presque vide, comme un ennui semblable à la vie, un ennui sur un spleen et un spleen sans suspense. Célébration de la femme dans un monde d' hommes pathétiques. Ajouté 16/11/2016 par Djamal

Pas d'image disponible

Sur Ecoute

Publication : Warner Home Video . 5 DVD vidéo zone 2 (13x 55 min) DVD vidéo

Superbe série noire sur des histoires de trafic et de ruse , la drogue comme décor dans Baltimore shootée par la crise et déglinguée , avec une ambition littéraire de grand art shakespearien et Machiavel aussi sur un jeu d' échec.

Ajouté 16/11/2016 par Djamal

Pas d'image disponible

True Detective par Cary Fukunaga, réal.

Publication : Warner / HBO . 3 DVD vidéo, 7h20min, couleur DVD vidéo

Deux torturés ( acteurs impeccables ) reprennent une enquête vieille de 17 ans et portent sur un piédestal, une série magistrale sur un meurtre à la mise en scène théâtrale, de rituels occultes. Un sociable rongé par ses démons et une hypersensible '' sépulture '' perclue de souffrance après un drame ( Rust Cohle ) et qui chaque jour semble replonger dans une douleur de vivre, proche de la folie.

Sur les marais moites et les visages poisseux de la Louisiane truffée de symboles, peuplés de pédophiles et de tarés consanguins, Rust Cohle , sur une vaste zone '' hallucinogène '' - qui n' oublie jamais son enquête - s' imprègne de ce qu' il voit et ressent , et, valeur ajoutée à la série , en nihiliste hypersensible dans un verre à moitié vide, nous gratifie de pessimistes certitudes ( et illusoires ) métaphysiques comme de sombres théories, sur ses errances introspectives. Lunaire.

'' Je crois que la conscience humaine est un faux pas tragique de l' évolution... Peut-être que la seule chose digne à faire pour notre espèce, c' est de renoncer à nôtre instinct, d' arrêter de nous reproduire et de nous diriger comme frères et soeurs, main dans la main, vers nôtre extinction, la renonciation ultime de ce jeu de dupes '';... '' Le temps est un cercle plat et tout ce que nous avons fait, tout ce que nous ferons, nous allons le faire et le refaire sans fin... ''

Dense et tortueux, l' âme d' un flic, profonde et habitée, comme un Schopenhauer dans les Bayous...Contemplatif dans les Bayous. Ajouté 16/11/2016 par Djamal

Pas d'image disponible

ˆLa ‰cavale du Dr Destouches par texte de Christophe Malavoy

Publication : Futuropolis . 1 vol. (93 p.) 34 x 24 cm

Adaptation de la trilogie allemande : d' un château l' autre, Nord et Rigodon.

En 1944, après le débarquement allié, Louis Ferdinand Céline, son épouse et son chat fuient Paris bombardé pour le Danemark et sur le chemin, effectue une halte à Sigmaringen - repère de collabos situé près de la frontière suisse. L' ermite malade sur son lit raconte sa cavale quasi surréaliste dans les rencontres et les situations dans une BD restituant avec justesse le ton et l' atmosphère célinienne : fantasmagorie de visions et de cauchemars, personnages grotesques et pathétiques ( proches parfois de la caricature ) pour souligner son dégoût de l' humanité, sa vérité qu' il savait en médecin observer, et langage '' anar '', parlé, cru et fleuri .

Le réalisateur- acteur Christophe Malavoy, admirateur de l' écrivain, accompagné de deux maîtres de l' animation ( qui ont fait Arts Déco - les planches sont superbes ), donne un portrait complexe de Céline au- delà du pamphlétaire controversé, notoirement antisémite : collabo germanophobe et j ' m' en fichiste effronté conchiant sur les honneurs , imprécateur mesquin et atrabilaire prêt à toutes les compromissions et médecin misanthrope des pauvres n' aimant pas la souffrance des autres, soignant sans rechigner la misère humaine.

Une phrase enfin dans sa relation à sa mère qu' il aimait beaucoup sans pouvoir la supporter, souligne toute sa déception d' une humanité veule : '' Ma mère, elle a tout fait pour que je vive, c' est naître qu' il n' aurait pas fallu ! ''

Ajouté 14/11/2016 par Djamal

Journal d'une femme de chambre par Benoît Jacquot, réal.

Publication : AB Vidéo . 1 DVD vidéo (1h 35 min) 20

'' Oui Madame, bien Madame, comme il vous plaira Madame...J' espère que Madame est bien servie ?... Madame et sa face de marbre, patronne aimable comme une cerbère...Dans une demeure bourgeoise de Normandie, après de bons services à Paris, la belle et rebelle Célestine continue de subir l' exploitation infernale, frustrations et états-d' âmes qu' elle consigne sur un journal, tous les travers observés dans son étouffoir de pièces basses et d' escaliers épuisants à n' en plus finir pour satisfaire les lubies de Madame, les obsessions lubriques et fétichistes de Monsieur tandis que le charme criminel d ' un domestique jardinier lui fait parfois oublier son calvaire. L' exploitation infernale annonciateurs de revanche et de crimes comme celui des soeurs Papin .

Une nouvelle adaptation - jolie version féministe - après celles de Renoir et de Bunuel, du romancier ( anarchiste ) Octave Mirbeau qui fut un polémiste virulent, hostile aux institutions, au patronat et aux '' grotesques foireux des bourgeois '' qu il observa depuis la Commune.

Enfin,Léa Seydoux et son regard mélancolique, belle et céleste tristesse intérieur. Touchant.

Ajouté 14/11/2016

Pas d'image disponible

Ni Dieu ni maître par Locatelli Kournwsky & Le Roy

Publication : Casterman . 1 vol. (208 p.) 28 x 20 cm

L ' histoire d' un révolté intransigeant ( 1805-1881), qui fut de toutes les luttes et révoltes du XIXè siècle, à l' exception de celle de la Commune de Paris ( 1871), contre son gré, pour avoir été en prison. Il y passa 33 années ( 43 en ajoutant l' exil et la résidence forcée ) ce qui lui valut le surnom d' '' Enfermé ''.

Orateur de talent influent et grand activiste, la pensée politique de l' auteur du célèbre '' Ni Dieu ni Maître '' se résume à l' éthique du '' Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu' on te fît '', et un communisme de décisions librement consenties où la lumière ne jaillit que de la discussion.

Son cri, son endurance et sa sincérité sont une leçon aux portes de nos démocraties estropiées de petite intensité comme de nos alternances de façades.

'' J' avais dix-sept-ans lorsque j' ai appris à haïr cette société...''. Voilà comment ce révolté en puissance , révolté des étoiles, débute le récit de son '' enfermement '' auprès d' un journaliste venu l' interroger dans sa geôle , en 1877. Ajouté 14/11/2016 par Djamal

Alexandre Jacob par Vincent Henry, Gaël Henry

Publication : Ed. Sarbacane . 1 vol. (156 p.) 30 x 22 cm

Jamais deux sans trois. Marius Alexandre Jacob, par son geste et sa parole, en adéquation, est la parfaite traduction de l' éthique anarchiste : la soif de liberté dans un monde solidaire, de justice, d' équité, de culture et du refus de l' autorité. Un comportement altruiste, humaniste pour certains, un révolté contre l' organisation de la société bourgeoise.

Comme figure de l' individualisme anarchiste, l ' homme est un '' amoureux '' de la liberté, hostile à l' autorité - ces quelques privilégiés puissants contre la liberté de tous et l' égalité sociale. Il est contre l' exploitation de l' homme par l' homme et au nom de la liberté, rejette l' Etat , l' ennemi de l' homme, comme étant la forme la plus dangereuse de l' autorité, qui cherche par sa censure, sa surveillance et sa police, à dominer, subordonner, et assujettir à la chose générale.

Au nom de la liberté, il ne peut exister de société libre sans homme libre : '' n' appartiens à personne ! '' '' Ni Dieu, ni maître, et mieux d' être ! '' et toute l' action des anarchistes n' a visé qu' à dégager les hommes de toutes les contraintes de la société qui les font vivre comme esclaves.

Au nom de la liberté ( et rien d' humain sans liberté ), Marius Jacob montre par son geste, son altruisme ( qui unit les individus ) , l' entraide ( comme une garantie contre la lutte entre les individus ) , en vertu d' équité et d' humanité, la possibilité d' édifier une société sans autorité, sans Etat , sans oppression, de manière organisée et vivante. Le rêve d ' un ordre naturel en contraste avec l' ordre artificiel imposé par les pouvoirs. Un humanisme, l' anarchisme, c' est-à-dire le plus haut degré de liberté et d' ordre auquel l' humanité puisse parvenir.

Le Journal d' un humaniste cambrioleur, flamboyant libertaire, éternel révolté, anarchiste '' au point de traverser toujours dans les clous pour ne pas avoir à discuter avec la maréchaussée '', et plaçant l' homme, les valeurs humaines et la culture sur un piédestal.

Marius Jacob finira au bagne - vingt années de bagne- et après ses mémoires, suicidé ( 1954). L' anarchisme est aussi la formulation politique du désespoir... Un état d' âme. '' Divine anarchie, adorable anarchie, tu n' es pas un système, un parti, une référence, mais un état d' âme.Tu es la seule invention de l' homme, et sa solitude et ce qui lui reste de liberté. Tu es l' avoine du poète... '' ( Léo Ferré ).

La flamme libertaire !

Ajouté 12/11/2016

Alexandre Jacob par Vincent Henry, Gaël Henry

Publication : Ed. Sarbacane . 1 vol. (156 p.) 30 x 22 cm

''Je suis anarchiste parce que je suis essentiellement individualiste et altruiste, révolté parce que, ayant au coeur l' amour profond et sincère de l' amitié, toute iniquité me révolte ''.

Au début du XXè siècle, un anarchiste marseillais, Marius Jacob, rendu célèbre pour ses cambriolages, s' est définit comme un simple révolté soucieux de liberté et de justice contre l' Etat bourgeois et toute forme d' autorité.

La BD - noir et blanc documentée avec en post-face un dossier éclairant le contexte et le personnage - montre deux caractères essentiels : une figure de l' individualisme anarchiste et le portrait d' un révolté soucieux de justice.

Une figure de l' individualisme anarchiste par l' exaltation du '' moi '', le moi s' élevant contre tout, tout ce qui limite l' épanouissement du moi : la religion, l' Etat. '' Pour moi, il n' y a rien au-dessus du Moi ''. Ne rien faire pour l' amour de Dieu ou des hommes, seulement pour l' amour de soi. Il est proche du théoricien Stirner ( 1806-1856 ) qui se distingue des autres penseurs anarchistes par cette '' apologie de l' égoïsme '' qu' il n' opposait pas au mutuellisme ou l' associationnisme, aspirant même à la constitution d' '' associations égoïstes ''.

Il est ainsi en révolte contre L'Etat, la société et toute forme de pouvoir et d' autorité paralysant l' activité libre, comme il rejette la révolution qui a pour but une nouvelle organisation, lui opposant la révolte permettant aux individus de s' organiser eux-mêmes contre tout ordre établi .

Marius Jacob soucieux de justice rêve aussi d' un peuple éduqué - la culture sur un piédestal - contre l' Etat bourgeois qu'il renverserait et , en partisan de l' illégalisme adepte de la reprise individuelle, proclame au nom de l' équité le droit au vol puisque '' ceux qui produisent tout ont rien et ceux qui produisent rien ont tout '' : reprendre aux bourgeois ce qu' ils ont volé.

Cet illégalisme était plus une affaire de tempérament , controversé dans le milieu comme le fut la vague d' attentats anarchistes dans les années 1880, parce que n' ayant aucun effet éducatif ou d' affranchissement sur les '' masses laborieuses ''.

Lorsque naît le syndicalisme révolutionnaire et la CGT en 1895 pour améliorer le sort des travailleurs et poser les bases d' une société future, les anarchistes, après la vague d' attentats réprouvées, se rapprochent du monde ouvrier pour être avec le peuple, loin des actes isolés. Le syndicat, vêtu d' un esprit de révolte avec ses bourses du travail - lieux ouverts aux ouvriers comme '' universités '' pour instruire pour révolter - peut devenir pour les anarchistes , un lieu de résistance pour préparer la révolte libertaire.

Enfin, certains désapprouvèrent l' investissement des syndicats, leur reprochant les compromissions, souvent, avec le capitalisme, et lorsqu' une figure de l' anarchisme, Sébastien Faure, demande à Marius Jacob ce qu' il pense de la CGT, la réponse est cinglante : '' Oh moi, comme vous ! Que se battre pour l' amélioration des conditions de vie, c' est petit-bourgeois. C' est accepter le principe de l' exploitation de l' homme par l'homme ! Ce n' est pas ça qui fera se soulever le peuple... Au contraire...'' Histoire de révolte, de liberté, de justice et de culture ... sur un piédestal.

Ajouté 10/11/2016 par Djamal

Alexandre Jacob par Vincent Henry, Gaël Henry

Publication : Ed. Sarbacane . 1 vol. (156 p.) 30 x 22 cm

Une célébration de l' anarchisme à travers la figure d' un militant , gentleman cambrioleur de la Belle Epoque : Marius Alexandre Jacob, '' Arsène Lupin '' marginal et '' magnifique '' rêvant de '' peuple '' et de conscience ( et jamais de pouvoir ) , de soulèvement contre l' Etat bourgeois par la culture et l' éducation. '' Ni Dieu ni Maître '' , '' Ni Maître ni Dieu ''. L' individualiste anarchiste, figure de '' l' Illégalisme '' , proclamait son '' droit au vol considéré comme une reprise ( individuelle ) aux bourgeois de leur richesse mal acquise , récupérant aussi par le vol à ceux qu' il qualifiait de '' parasites sociaux '' ( prêtres, militaires et juges ) pour redistribuer en vertu d' équité.

La Bd éclaire le contexte, au début du XXè siècle. Après l 'assassinat du Président Carnot et le terrorisme anarchiste ( la parole ne suffisant plus, une minorité passe à l' acte, condamnée par la majorité militante ), l ' adoption par l' Etat des '' Lois Scélérates '' ( 1894 ) ont contraint les anarchistes à faire '' profil bas '' puisque crier '' ni Dieu ni Maître '' pouvait attirer des ennuis. Lors que l' individualiste Marius Jacob est invité comme tout anarchiste à militer dans les rangs syndicaux pour organiser le combat ( l' anarcho-syndicalisme ), lors que les anarchistes se concentrent en syndicat et bourses du travail aux côtés des ouvriers pour en faire des lieux de réflexion et de combat ( 1906 ) , c' est pour eux l' opportunité d' apprendre à la '' masse '' la signification réelle de l' anarchisme en révélant aux syndiqués ce que peut devenir cette organisation corporative, révolutionnaire, dont ils n' avaient eu jus qu' alors qu' une étroite conception.

Dans cette histoire, celle de Marius Jacob se résume au combat d'un homme libre, un altruiste révolté, avide de justice, de liberté... et de culture...sur un piédestal. Ajouté 07/11/2016 par Tamara

Les choses par Georges Pérec

Publication : Pocket . 1 vol. (157 p.) 18 x 11 cm

Un couple de petits-bourgeois tend dans ses aspirations vers la bourgeoisie, dans leur rêve d' ascension et de bonheur, depuis leur minuscule appartement du Quartier Latin, et semblent obnubilés par le démon de la possession, comme un fantasme de fortune et de rêves chimériques... L' histoire et la radiographie d' un couple dans les années 60, dans une société commençant à inonder ses gadgets de consommation pour offrir un bonheur quantifiable. Les mirages de la grande machine publicitaire.

Le bonheur n' est-il réel que par rapport aux choses ? L' asservissement aux choses dans l' enfer urbain ? Ce qui pèse sur les conduites et fausse les aspirations : l' argent et le capital ? Démonstration marxiste et dénonciation d' une société mercantile ? Au pays d' abondance, de '' rêveries d' alcôves voluptueuses '', des histoires de misères et de vanités. Ajouté 07/11/2016 par Lucie

Camille, mon envolée par Sophie Daull

Publication : P. Rey . 1 vol. (185 p.) 22 x 15 cm

Comment vivre l' après et dire l' indicible après le décès ? Camille, 16 ans, terrassée par une fièvre foudroyante. Sa mère, comédienne, écrit la douleur comme le cri d' une résistante, l' avant puis l' après- décès, l' absence - la consolation des ado affligés, les conflits et les rires... puis la vie, après, et la force de continuer dans un récit proche d' un guide de survie . Ni larmoyant, ni impudique mais poignant et beau. .

Ajouté 07/11/2016 par Lucie

Contes de fées à l'usage des moyennes personnes par Boris Vian

Publication : LGF . 125 p. 18 x 11 cm

'' Il était une fois un prince beau comme le jour. Il vivait entre son chien et son cheval, à l' orée d' un bois, dans un théâtre aux murs gris et au toit mauve... et qui trouvant sa vie amère, partit à l' aventure avec son palefroi à la recherche de sucre... ''. Et voilà une drôle d' histoire écrite à l' origine pour distraire une malade, absurde avec ses personnages loufoques gesticulant dans un monde fantastique, sans temps mort ( mais il faut rester perché- accroché- attentif pour ne pas se perdre ! ), complètement dispensable, mais un vrai petit régal de conte très spécial, remarquable d' imagination où des princesses et des sorcières croisent des chinois, '' enveloppés '' de calembours et de blagounettes - '' la faim justifiant les moyens ''- tout en simplicité , la simplicité n' étant pas un gros mot en littérature puis qu' elle peut faire des merveilles ! Un conte de fait supportable - pas très long - format cours - pour personnes petites, moyennes et grand format avec excellent chapitre 3... sans intérêt... Ajouté 03/11/2016 par Jassem

Zaï zaï zaï zaï par un roadmovie de Fabcaro

Publication : 6 pieds sous terre . 1 vol. (80 p.) 28 x 21 cm

Un dessinateur de bande- dessinée poursuivi par la police pour avoir oublié sa carte de magasin à la caisse ! Il l' a laissée dans un pantalon, chez lui et c' est une faute grave que de ne pas avoir ses papiers à la caisse! Les politiques dénoncent , les médias y mettent leur petite sauce et la population s' occupe comme elle peut en '' discutaillant '' sur ce sujet devenu national ! : sûrement un étranger en situation irrégulière. Ces dessinateurs ne sont pas comme nous, d' une autre culture, d' une autre espèce ! Il faut s' en méfier ...Et c' est farfelu, surréaliste, drolatique et bien perché ! Et Zaï Zaï Zaï pose des questions sur notre '' drôle '' de monde . Brillant ! Ajouté 02/11/2016 par Jassem

Les Héritiers par Marie-Castille Mention-Schaar, réal.

Publication : TF1 / Diaphana . 1 DVD vidéo (1h 45 min) 24

Le film commence dans les couloirs d' un lycée, avec une fille voilée, étonnée qu' on lui refuse de lui donner son diplôme du bac tant qu'elle gardera son voile dans l' établissement et nous voilà plongés au coeur du sujet du film : comment vivre ensemble ? Réponse d' une professeur d' histoire qui propose à sa classe de 2de de participer à un concours sur la résistance et la déportation . Pour les élèves, c'est une révélation...

Un beau film basé sur une histoire vrai qui donne de l' espoir. Ajouté 02/11/2016 par Lucie

Pas d'image disponible

Baïnes par France Cavalié

Publication : R. Laffont . 1 vol. (219 p.) 22 x 14 cm

Des beaux mots et de terrible maux dans ce livre sur la douleur d' aimer un homme qui fait du mal.

Rose vit avec ses jumeaux et Oleg qu' elle vient d' épouser, à Biarritz, pour le meilleur et surtout pour le pire, dans une histoire de femme battue, histoire poignante sur la violence conjugale et la peur qui l' accompagne. Elle tente de survivre à cette douleur d' aimer cet homme dans un combat secret et devra, pour s' échapper, accepter de prendre le large, faire comme les baïnes, ces trous dans la mer où le courant s' engouffre si violemment qu' on ne peut lutter contre lui. Une souffrance sous l' emprise de l' amour dont on ressort bien rincé avec une furieuse envie de vivre. Ajouté 02/11/2016 par Lucie

ˆLa ‰légèreté par Catherine Meurisse

Publication : Dargaud . 1 vol. (136 p.) 28 x 21 cm

Que reste-t-il après le drame de Charlie pour l' auteur de la légèreté, miraculeusement échappée ? Des petites stratégies de survie pour retrouver la légèreté perdue, '' l' indispensable légèreté de l' être '', l' art pour renaître, ses larmes avec celles des statues et les oeuvres qu' elle fait parler pour sortir du cauchemar - traumatisme et romantisme - l' art, l' amitié et la culture pour s' extraire d' un '' sépulcre '' , l' art , d' un hiver agité, et l' art encore et l' art toujours pour ne pas mourir de la vérité. Ajouté 02/11/2016 par Djamal

Tanguy par Etienne Chatiliez, réal.

Publication : TF1 Vidéo . 1 DVD vidéo (1h 48 min) 24

L' insupportable et brillant Tanguy aime tant ses parents si généreux, si ouverts et de si grande intelligence qu' il a fait le choix de continuer de vivre dans le confortable cocon familial avec la ferme intention de s'y cramponner, pétrifié comme le jour assis sur sa semaine ! La vilaine bête ! Fiston, à 28 ans, il est peut-être tant de partir ...Pensent-ils. Nôtre diplômé de Sciences- Po, enseignant doctorant sur l' émergence du concept de subjectivité en Chine ancienne ne se doute pas du ras-le-bol de papa- maman qui ne manqueront pas d' imagination pour s' en débarasser...Histoire de '' respirer '', dans une comédie culte sur un phénomène de société, de ces jeunes adultes '' Tanguy '' vivant longtemps sous le toit des parents. Ajouté 01/11/2016 par Djamal

Pas d'image disponible

The Grand Budapest Hotel par Wes Anderson, réal.

Publication : 20th Century Fox . 1 DVD vidéo (1h 35 min) DVD vidéo

Un amour du cinéma. A la fin des années 30 en Europe de l' Est, le concierge d' un palace prend sous son aile un jeune groom, Zéro Moustafa tandis que la mort d' une richissime cliente est l' occasion de petites aventures derrière un tableau volé et nous voilà embarqués sur une petite perle visuelle et poétique de loufoque comédie à l' ancienne menée sur un rythme de feuilleton d' aventures avec un soupçon de mélancolie. Voyage sur le Grand Onirique Budapest Hôtel. Ajouté 01/11/2016 par Djamal

Pas d'image disponible

Le bleu est une couleur chaude par Julie Maroh

Publication : Glénat . 1 vol. (160 p.) 32 x 23 cm

Eruptive et volcanique, hors-norme dans un monde normé, sous des regards inquisiteurs contrariés, une histoire d' amour saphique et douloureuse dans une prison d' amour et sa belle geôlière.

Adaptée au cinéma sous le titre de '' La vie d' Adèle '' ( 2013 ). Ajouté 01/11/2016 par Djamal

Bouffon par scénario Zidrou

Publication : Dargaud . 1 vol. 32 x 24 cm

Un cruel conte de fée au Moyen- Age, qui naît dans un château, dans la merde des geôles, s'élève dans la lumière pour finir dans la solitude. Une belle et un '' monstre '' dans les entrailles de l' âme humaine. Dans la demeure d' un comte ... cruel, une superbe fillette et un difforme au regard d' infinie tendresse, rejeton d'une fille des geôles, recluse et joujou sexuel de la garnison, surgissent d' un ventre au même moment. L' âme sensible, Bouffon, devient celui de la belle, et s' énamoure d'elle dans une histoire fantastique et...intestine, tragique de violence et de folie humaine. Ajouté 01/11/2016 par Djamal