Recent comments Subscribe to recent comments

Chicagoland by scénario Fabrice Colin

Publication: Delcourt . 1 vol. (128 p.) 27 x 20 cm

'' J' ai commencé à repenser à une chose que mon père m' avait dite un jour. Les menteurs ne changent jamais leur histoire . Ils se la répètent, se la repassent encore et encore. Ils l' apprennent par coeur et la recrachent comme des perroquets sans en changer un traître mot. Les gens honnêtes ne font pas ça. Ils sont vagues, indécis. Ils doutent de leur mémoire. Lewis Woodroffe n' avait jamais eu le moindre doute... pas une seule fois... ''.

Atmosphère lourde pour un mystère non élucidé. Autour de l' inspecteur Maguire , à l'aquarelle et dans l' ambiance enfumée de polar des années 50, à Chicago, trois témoins racontent un meurtre, trois regards ...et le plaisir de se faire raconter trois fois la même histoire : les doutes d 'un flic, la soeur de la victime pétrie de haine et l' assassin ( présumé ) - Lewis Woodroff - et sa version des faits. Coupable ou non ? L' enquête est menée de main de maître par un maître du polar, James Ellroy dans un récit tendu adaptée d' un recueil de nouvelles . Une plongée immersive dans une histoire jouant sur les faux-semblants ''. Surprenant jusqu' au bout. Added 17/09/2016 by Djamal

La stratégie Ender by Orson Scott Card

Publication: J'ai lu . 382 p. 18 x 11 cm

Un roman de science-fiction pour jeunes ( ado plutôt ), bien écrit, prenant avec une fin inattendue ( très surprenante ). A conseiller aux passionnés de Star-Wars ... Added 10/09/2016 by Tamara

L'apprenti assassin by Robin Hobb

Publication: Pygmalion . 411 p. 24 cm

Une saga que j' ai dévoré : 13 volumes sans longueurs ni lourdeurs pourtant. L' intrigue est pleine de rebondissements , les personnages complexes et en constante évolution mais surtout très attachants. Une lecture passionnante, immersive et addictive, invitation à l' évasion comme au voyage. Merci à l' auteur pour ce chef-d' oeuvre : une bouffée d' oxygène . Avec impatience, j' attends le tome 4 de la suite de cette saga : '' le fou et l' assassin ''.

A lire impérativement pour tous les amateurs de saga !!! Added 10/09/2016 by Tamara

Selma by Ava DuVernay, réal.

Publication: Pathé . 1 DVD vidéo (2h 10 min) 24

Un biopic sur Martin Luther King ( sobrement incarné par l' acteur David Oyewelo ) qui évite de raconter l' histoire d' une vie pour se concentrer sur le combat d'un homme ( avec ses doutes et sa fragilité ) pour le droit de vote des Noirs, dans une petite ville du Sud ségrégationniste. A Selma. Loin de l' icône stéréotypée des manuels d' histoire et du tribun '' flamboyant '' et rêveur du célèbre discours de Washington. Dans ce film à hauteur d' homme qui évite les pièges de l' hagiographie, un pasteur dans les coulisses de l' action politique et militante prépare une longue et périlleuse procession jusqu ' à Montgomery, capitale de l' Alabama pour protester contre l' interdiction faite aux Noirs de voter, bien que toute discrimination, en théorie, soit déclarée illégale. Film conventionnel mais la portée pédagogique de cette reconstitution en fait un bon petit cours d' histoire.

Un ( petit Oscar ) de la meilleure chanson originale 2015.

Added 08/09/2016 by Djamal

No cover image available

Territoires by Olivier Norek

Publication: Pocket . 1 vol. (376 p.) 18 x 11 cm

L'auteur est un officier de police judiciaire en Seine-Saint-Denis qui a pris une disponibilité pour écrire des romans policiers. Dans celui-ci, il nous dévoile comment des élus achètent la paix sociale dans les quartiers (et leur réélection) en payant des dealers avec des emplois fictifs et des logements. Heureusement que c'est une oeuvre de fiction ! Added 08/09/2016 by Pierre

Death note by scénario Tsugumi Ohba

Publication: Kana . 214 p. 18 x 12 cm

Un classique. Pour amateurs du genre. SF, Horrifique. Added 07/09/2016 by Djamal

Un maillot pour l'Algérie by scénario Galic, Kris | dossier et entretien avec Rachid Mekhloufi

Publication: Dupuis . 1 vol. (136 p.) 31 x 24 cm

Quand des footballeurs deviennent des symboles de la lutte pour l' indépendance. Lorsque le 1er Novembre 1954, une série d' attentats coordonnés par le FLN sur le territoire algérien annonce le début de la guerre d' indépendance, en métropole, l' Etat et la presse ( censurée ) parlent d ' '' évènements '' et minimisent pour rassurer l' opinion. Ce silence incite le FLN à imaginer - idée judicieuse - un affrontement médiatique par le sport et le sport le plus populaire : le football qui fait vibrer l' Algérie coloniale . Former une équipe '' militante '' pour entrer dans l' Histoire et dire au monde qu' un peuple en Afrique du Nord lutte pour la liberté. Une arme politique.

En 1958, la première équipe '' militante '' est montée clandestinement , à la veille du mondial en Suède . Les meilleurs joueurs évoluant dans le championnat national ( comme le stéphanois Mekhloufi ) plaquent l' équipe de France pour épouser le mouvement et débarquent à Tunis, au Qg du FLN. Le onze clandestin réalise une tournée mondiale, au Proche-Orient d' abord puis dans les pays de l' Est : l' occasion d' exhiber le drapeau et de chanter l' hymne national...

Les auteurs, Kris et Bertrand Galic, spécialiste des relations foot-politique prennent à bras-le-corps cette histoire méconnue qui donne au sport une belle dimension quand il sait fédérer et transcender. Un beau livre au graphisme soigné avec en postface un éclairage illustré sur le contexte, les grands moments de cette histoire franco-algérienne et le parcours de grands joueurs.

Added 06/09/2016 by Djamal

Catharsis by Luz

Publication: Futuropolis . 1 vol. (125 p.) 28 x 20 cm

Après le drame de Charlie Hebdo en janvier 2015, le dessinateur Luz ( miraculeusement échappé - il était en retard le jour de son anniversaire ) raconte en une trentaine de séquences le traumatisme et le quotidien d'un homme dévasté . Une reconstruction par le dessin - l' inspiration revient lentement - son art auquel il adresse un immense merci , pour retrouver goût à la vie et la force de communiquer. Déclaration d' amour à la vie ( et à l' amour comme exutoire - celle pour sa femme qui le retient à la vie ) avec intelligence et humour : lorsque deux silhouettes noires de tueurs deviennent danseurs d' une danse funèbre puis amoureuse et joyeuse avant de redevenir tueurs . Quand il '' croque '' les complotistes ou le ridicule d' intégristes ( la séquence ou Luz fait passer le test de Rorschach, un '' lugubre '' lui demande : Rorschach ? c' est pas un nom juif ? .

L' album est dédié '' à ceux qui sont partis , pour ceux qui restent ''

'' C' était un regard d' actualité. J' avais la nécéssité de regarder ce qu' il se passait à l' intérieur de ma tête et aussi de parler de manière universelle de ce qu' est le traumatisme ''. Added 03/09/2016 by Djamal

Mustang by Deniz Gamze Ergüven, réal.

Publication: TF1 / Ad Vitam . 1 DVD vidéo (1h33 min) 24

Les aventures tragi-comiques de cinq soeurs ( 11-17 ans) privées de liberté. Cinq mustangs et leur belle crinière, dans un village de Turquie, petite constellation d' étoiles, lumineuses, polissonnes et caustiques envoient ballader tous les carcans ( ou presque ), lors qu' elles finissent prisonnières dans la demeure familiale pour avoir, un jour d' été, batifolé à la plage avec des camarades de classe : petite récréation sympathique et innocente : un '' crime familial '' ! Séquestrées, on pense à les marier, on les prépare à la servilité de femmes au foyer mais défiant le patriarcat, elles rusent et contournent les interdits, les oppressions , familiale et traditionnelle, les diktats, les mariages arrangés, et, fougueuses et fugueuses, font bloc contre l' infortune. Elles courent alors d'une course folle vers un avenir meilleur, indomptables amazones célèbrant la féminité, la liberté et le rire comme politesse du désespoir et l' éducation comme moyen d' émancipation. Conte cruel mais irradié par l'esprit joyeusement rebelle et solaire des belles et sauvages orchidées. Touchantes.

Premier long métrage de la réalisatrice franco-turque . 2 Césars 2016 ( scénario original et premier oeuvre ) et nomination Oscar du meilleur film étranger.

Added 02/09/2016 by Djamal

No cover image available

Mon Roi by Maïwenn, réal.

Publication: Studio Canal . 1 DVD vidéo (2 h) 24

La belle et la bête dans les feux de l' amour entre ruptures et réconciliations. Récit d' un amour passé, flamboyante histoire d' amour, toxique et tranchante entre une quadra fraîchement divorcée, en quête de stabilité et son '' monarque '' absolu , son astre divin : son Giorgio - Cassel , '' salop '' de Roi, pervers et manipulateur. Electron libre séducteur, ogre cabotin et ... volage. Des histoires d' amour qui finissent en flamme....'' Je t' aime..., moi non plus '' .

Added 01/09/2016 by Djamal

No cover image available

Macaroni ! by scénario Vincent Zabus

Publication: Dupuis . 1 vol. (144 p.) 31 x 24 cm

Une touchante histoire sur l' immigration italienne en Belgique à travers la rencontre initiatique entre un enfant et son grand- père. Added 31/08/2016 by Djamal

ˆLa ‰dangereuse by Loubna Abidar, Marion Van Renterghem

Publication: Stock . 1 vol. (189 p.) 22 x 14 cm

'' Chez nous, le mot '' pute '' signifie que tu es libre. Tu fumes une cigarette, tu es une pute. Tu es une femme forte, tu ne dépends pas d' un homme, tu es une pute... Je suis donc la reine des putes! Ces femmes - là font peur aux hommes . C' est pour ça que j' ai appelé ce livre '' La dangereuse ''. Trop libre, trop femme, trop franche, trop pute. Loubna Abidar rêvait de devenir actrice ( une '' pute '' dans le jargon familial ), captivée dès l' âge de 5 ans par les danseuses des films de Youssef Chahine. Ironie du sort lorsque '' Much loved '' de Nabil Ayouch présenté à Cannes l' an passé la révèle au monde en héroïne d'une chronique du quotidien des prostituées de Marrakech. Triste vérité d' un film évoquant tout ce qu' un pays peut cacher ( évidemment inélégant pour l' image ) : l' homosexualité, le business de la nuit, la protection accordée aux riches saoudiens, la pédophilie, la corruption des flics ... Et cette scène d' amour qui la condamne.

L' Etat la menace pour outrages aux valeurs morales et à la femme marocaine, lynchée par les médias, lynchée par l' opinion publique ( sous influence ), lâchée par une majorité d' artistes . On lui invente un passé de scandales et de trahison, des liens avec le Mossad, et '' cerise sur le gâteau '' une agression à l'arme blanche à Casablanca en novembre 2015 la force à l'exil. Le calvaire d' une femme incarnant le mal dans une société structurée par '' le machisme institutionnel '' et la religion ( mais qui ne parle pas du '' machisme '' des femmes et de leur responsabilité lors qu' elles éduquent leurs fils comme de petits empereurs ).

Son autobiographie issue d' une série d' entretiens menés par Marion Van Renterghem , grand reporter au Monde, retrace le parcours et l'enfer intime d' une jeune vie chaotique - de l'enfance dans un quartier populaire de Marrakech à l' exil forcé : le malheur de naître fille d' un père berbère et d' une mère arabe - comme une honte sociale, sa première '' révolution '' à 14 ans lorsqu'elle met dehors un père violent , son expérience des quartiers populaires, le sens de la débrouille , les premières scènes, ses rencontres jusqu' à la polémique. Et l' accession aussi à la dignité par le combat politique : engagement associatif , organisation de soutien aux pauvres... Etre une actrice reconnue n' est pas un objectif mais le moyen d' exposer la réalité de la condition féminine au Maroc ( et dans le monde arabo-musulman ) : celle, par exemple, d' adolescentes des villages marocains, destinées au mariage, victimes de viols familiaux. La parole franche et pleine de colère ( et de couleurs ) d' une militante prônant l' émancipation féminine en donnant aux femmes - dans son combat pour les libertés individuelles - le courage de rêver et de parler. Pour casser le cadre, libérer la parole ( et le langage ) et disposer de leur corps. Abidar '' La dangereuse '' dénonçant le machisme, la misogynie ambiante dans des régions travaillées par les extrémismes obsédés par le contrôle : politique, social et sexuel, par le contrôle du corps féminin. Des corps et des vies '' piétinées '' sous le prétexte de mieux les préserver. Témoignage militant.

'' Ce n' est pas l' argent ni les hommes qui font une bonne vie. C' est d' être une femme indépendante. Il faut apprendre et ce n' est jamais trop tard '' .

Added 23/07/2016 by Djamal

ˆLe ‰feu sur la montagne by Edward Abbey

Publication: Gallmeister . 1 vol. (211 p.) 21 x 14 cm

Tous les étés, Billy quitte la ville pour rejoindre le ranch de son grand-père dans le Nouveau-Mexique. Mais cette année sera la dernière fois, l'armée veut réquisitionner la propriété. L'adolescent va se ranger du côté de son grand-père, qui s'oppose par les armes au Gouvernement. Added 19/07/2016 by Pierre

Alger la Noire by adaptation et dessin Jacques Ferrandez

Publication: Casterman . 1 vol. (132 p.) 26 x 19 cm

Oraison pour un Amour Secret. Janvier 1962. L' Algérie sera bientôt indépendante et les pieds-noirs en marche pour l' exil. Le pays est plongé dans une guerre fratricide et une haine définitive entre communauté . Alger la Blanche est devenue Alger la Noire. Au bord de la Guerre civile entre partisans de l' Algérie française et loyalistes.

Janvier 62. Deux cadavres nus sont retrouvés sur une plage. Une fille de la bourgeoisie et un étudiant en médecine qui ont sympathisé sur les bancs de la fac. Elle est française, il est arabe. Emasculé et gravées sur son dos les trois lettres de l 'OAS .L' inspecteur Martinez doit enquêter sur ce double meurtre qui ressemble à un crime de guerre mis en scène par l' organisation.

Une enquête, un légionnaire, des prostitués, des rebondissements, la peur et l' horreur, les bombes, le FLN et l' OAS dans Alger la Noire . Alger la Dépressive . On plonge dans une ambiance et la fin d' une époque. On y trouve les codes du genre, la petite enquête dans la grande Histoire et un commissaire déterminé à la résoudre. Le rythme est haletant et le sexe dans cette ambiance semblable à une bouée de sauvetage.

Adaptation du roman paru en 2006 ( l' auteur est psychiatre et cinéaste ), interdit en Algérie plusieurs années . '' Mon intention était d' écrire un bon polar, comme les Américains qui traitent de l' intériorité des personnages tout en respectant mon regard d' enfant, et cela a permis à des gens de lire sur une période qu' ils connaissaient très mal '' explique l' auteur Maurice Attia.

Added 15/07/2016 by Djamal

La Loi du marché by Stéphane Brizé, réal.

Publication: TF1 / Diaphana . 1 DVD vidéo (1h 28 min) 24

Jus qu' où peut-on aller pour garder son emploi ? Un quinquagénaire au chômage accepte un poste de vigile dans une grande surface mais rapidement confronté à un dilemme : la direction l' oblige, pour faciliter les licenciements, à surveiller et dénoncer ses collègues. Comment supporter cette pression ? Accepter la brutalité d' un système ou se révolter ? La loi du marché veut s' imposer quand il faut interpeller ceux que les caméras repèrent : des clients pour un vol de steaks ou un chargeur de téléphone, des employés '' coupables '' de n' avoir pas détruit des bons d' achat. Fautes graves aux yeux des puissants. Voilà dans la grande surface, comme miroir des injustices, des petites gens qui lui ressemblent et dont il observe les misères. La loi du marché est tranchante et face à elle, ceux qui tentent de résister, des victimes de la violence sociale ordinaire, isolées et en quête de dignité. Dans un film en plans séquences avec des silences de mort, magistral et militant.

Si le monde de la Loi du marché est sinistre, le film ne l' est pas. Le réalisateur oppose un regard tendre et compassionnel sur les victimes de la violence sociale et offre à Vincent Lindon un rôle superbe qui lui a valu le prix d' interprétation à Cannes en 2015 . Jouer avec des comédiens amateurs interprétants un rôle qui est ou a été le leur, donne au film plus d' authenticité et un aspect documentaire comme l' illustre la superbe scène d' ouverture qui affronte Lindon le vigile à un conseiller pôle emploi. Added 15/07/2016 by Djamal

No cover image available

Timbuktu by Abderrahmane Sissako, réal.

Publication: FTD . 1 DVD vidéo (1h 32 min) 24

Une famille touareg - Kidane, sa femme et sa fille - mène une vie paisible sur les dunes proches de Tombouctou , un temps préservée de l' horreur du régime de terreur installée dans la '' Perle du désert '' par des djihadistes : un tribunal permanent aussi monstrueux qu' absurde et ridicule. De la quiétude du désert à la justice des extrémistes lorsqu' un accident va condamner Kidane...et montrer l' intransigeance pathétique des bourreaux.

La force de cette tragédie ( 7 césars en 2015) qui en fait une leçon de cinéma : sa dénonciation du fanatisme par le ridicule et le burlesque pour exprimer l' immensité de leur bêtise crasse. L' absurde et le grotesque de leurs diktats. La scène de la poissonnière obligée de porter des gants ( en plus de la burqa ) pour vendre son poisson sous un soleil de plomb est des plus drôles. De cette manière, le réalisateur montre rarement les terroristes sous un jour effrayant, préférant les démasquer comme des crétins ratés et d' incultes hypocrites. Contre ces funèbres, son film est une résistance à l' horreur par les armes de l' humour, par la beauté, l' harmonie et la poésie : le calme des dunes, le chant clandestin d'une femme sensuelle, la séquence du meurtre, filmé au loin, dans un crépuscule de beauté... ou ce prodigieux match de foot sans ballon qui exalte la résistance à l' interdit par l' imagination. L' art comme moyen de résistance à la barbarie. Une leçon de cinéma. Added 05/07/2016 by Djamal

No cover image available

Cher pays de notre enfance by scénario d'Etienne Davodeau, Benoît Collombat

Publication: Futuropolis . 1 vol. (217 p.) 28 x 20 cm

C'est la démocratie qui est mise à sac dans cet ouvrage instructif et dense sous la forme d'une contre-enquête sur les dessous et les dérives de la Ve République, avec en arrière-plan le rôle actif et toxique joué par le SAC ( la milice du parti gaulliste) qui sert de fil directeur à la BD. Une enquête sur Les '' Années de plomb '' à la française mise en image de manière sobre et réaliste. Les reporters, le dessinateur Etienne Davodeau et le journaliste Benoit Collombat ( auteur de livres-enquête dont '' un homme à abattre, contre-enquête sur la mort de Robert Boulin '' ) s' interressent aux années 70 et voyagent ici à travers la France pour mieux comprendre cette histoire occultée, récoltant les souvenirs des protagonistes qui ont accepté de témoigner : députés, journalistes, magistrats, syndicalistes, policiers, malfrats repentis. Interviews et lectures d' archives du SAC pour élucider les '' affaires '' qui ont secoué cette période ( sous Pompidou et Giscard ), en particulier les assassinats jamais vraiment élucidés du Juge Renaud ( en 1975 - premier haut magistrat tué depuis la Libération qui voulait prouver que le hold-up de Stasbourg par le fameux gang des Lyonnais avait servi à remplir les caisses du parti gaulliste ) et du ministre du Travail Robert Boulin ( étrangement suicidé en 1979), victimes les plus connues et très gênantes pour le pouvoir en place.

L ' action du Sac ( et son histoire indissociable du gaullisme ) est au centre de la BD, Service d' Action Civique ( qui n' avait rien de civique ), crée par des fidèles de De Gaulle, dont ils expliquent le fonctionnement et les méthodes souvent brutales. L' histoire du SAC est une histoire de violence légitimée pendant la Résistance. A l 'origine, une simple association crée en 1960 pour défendre la pensée et l' action du général devenue mafieuse au nom de '' l' idéal gaulliste'. Sorte de nébuleuse mafio-politique. Une organisation parallèle au pouvoir fonctionnant comme un service d' ordre. Un Etat dans l'Etat avec ses truands, ses anciens d' Algérie, ses collabos de 39-45 et pas mal de flics. Des truands dont certains avaient rendu ''de grands services '' pendant la guerre d'Algérie ( le maintien d' ordre pour éviter un nouveau coup d' Etat après le putsch de 58 et une guerre civile ). Certains, protégés par leur carte du SAC - tricolore - traquent des opposants et assassinent en toute impunité. Exactions peu connues ( jusqu' à la tuerie d' Oriol en 1981 qui conduira à sa dissolution l' année suivante ) et peu relayées par une presse aux ordres ou quand elle ne l' est pas, mise au pas manu militari.

Les auteurs montrent comment le SAC et ses relais puissants parasitent la politique française, influence la justice et le monde du syndicalisme ( sa peur du '' péril rouge '', ses liens avec les syndicats patronaux pour contrer l' influence des syndicats CGT - CFDT jugés trop gauchistes et éviter un nouveau Mai 68 ) jusqu' aux relations avec ses anciennes colonies ( La Françafrique ). Le SAC, c'est aussi les braquages de banques ( celui du gang des Lyonnais ) pour financer des campagnes électorales. La loi sur le financement électoral n' existait pas encore et l' argent se prenait là où il se trouvait.

Quand nos reporters reviennent sur la mort mystérieuse de Boulin, c' est pour insister sur la menace qu' il représentait : ses dossiers : '' L' argent noir de la Françafrique, Elf, le Gabon, les mallettes de billets entre Libreville et Paris, les réseaux Foccart ( le monsieur Afrique du Gaullisme qui a dirigé le SAC ) au service de Jacques Chirac , pour qui Boulin ( proche de Giscard ) premier ministrable devient soudain très dangereux ''. Chirac qui fonde en 76 le RPR, '' machine de guerre '' destinée à reconquérir le pouvoir avec le soutien du SAC, et rêve de la présidence contribuera ( à l' aide du SAC ) à la défaite de Giscard en 81. Les auteurs auraient voulu interroger Charles Pasqua : refus poli de ce dernier, mort depuis avec ses secrets .

L' enquête a été relancé en juin 2015 mais il faudra attendre 2058 pour accéder à une vérité classée et bloquée dans les archives. Et juger les acteurs '' d' une histoire d' une singulière violence française, qui fut légitimée pendant la résistance à l' occupation nazie, recyclée de façon douloureuse pendant la guerre d' Algérie, puis complètement dévoyée par le SAC lors de ces années de plomb '' . Une histoire contemporaine de ce cher pays de notre enfance.

Enfin, la postface signée Roberto Scarpinato, procureur général de Palerme, dresse un parallèle interressant entre les turpitudes des mafias italiennes et françaises et les liens entre le pouvoir politique et les organisations criminelles d' où qu'elles viennent. Cher pays de mon enfance : une BD de référence. Added 02/07/2016 by Djamal

One-punch man by manga Yusuke Murata

Publication: Kurokawa . 1 vol. (189 p.) 18 x 12 cm

Manga décalé et drôle au graphisme soigné. Très léger. Une caricature de super-héros. Added 30/06/2016 by Djamal

ˆLe ‰Français by Julien Suaudeau

Publication: R. Laffont . 1 vol. (210 p.) 22 x 14 cm

Dans " Dawa '', roman '' prémonitoire '' paru en 2014, Julien Suaudeau racontait six attentats islamistes dans Paris, un vendredi 13. Son deuxième roman ( bien anxiogène ) imagine l' itinéraire terrifiant et la longue confession d' un jeune Normand enrôlé chez les djihadistes en Syrie. Récit dédié - ils sont nombreux- '' à ceux qui crèvent ''. Qui crèvent d' ennui aussi. Sous le ciel d' Evreux, ville natale et pluvieuse de l' auteur. Comment un jeune homme ordinaire, sympathique et sentimental devient un salaud ( et un monstre ) par incapacité de se révolter contre les circonstances ?

Son profil : 21 ans, un job de manutentionnaire, une petite amie, un beau-père alcoolique et violent qui le tabasse sous les yeux d' une mère souffrante et précaire qui laisse faire. Un père absent, indifférent. Dégoût d' une condition et l' ennui. Il se jure de ne pas croupir ici et n' hésite pas quand on lui propose un travail de maintenance dans l' informatique. Dans un cybercafé, à Bamako, au Mali . Il comprend vite que les ordinateurs sont utilisés par une filiale djihadiste et Bamako n 'est qu' une simple escale avant la Turquie, la Syrie et le '' Djihad ''. L' homme en quête de sens pour oublier le sentiment de n' être rien, en quête d' exutoire ( qui aurait pû être l' amour, le suicide ... ) voulait de l' action ou une dose de sensations fortes ? Il est servi. Passage d' un vide ( à Evreux ) à un autre ( en Syrie ) pour se sentir exister, devenir plus grand.

La lecture de ce livre sert bien une formule de l' auteur : le '' Djihad '' est l' opium des losers. Il tente de nous faire comprendre cette métamorphose, son histoire, avec une fine psychologie . L' homme est décrit comme un pauvre diable paumé, sans idéologie ( le grand vide ) ni inclination religieuse ( un cas extrême ? ), avec de l' esprit critique. Il n' est pas la victime d' une mécanique qui le dépasse, ni un dupe ( il se rend compte, tardivement, de ce qu' il fait ) mais un homme qui, par désespoir ( ou par lâcheté ? - l' incapacité ou le refus de se révolter contre les circonstances de sa vie ? ) accepte de se laisser duper pour devenir ce monstre. La succession de petites déroutes dont la somme peut faire de grands désastres. Complexité et mystère (?) du passage à l' acte. La '' radicalisation '' qui devrait se raconter avec prudence.

Dernières lignes du roman comme une invitation à la réflexion : '' Ceux que je hais, ce sont tous ceux qui croient qu' on peut vivre comme nous vivons. Ceux qui vivent aussi mal que nous mais qui se sont résignés, aussi, parce qu' ils se disent que c'est normal. Est-ce que tu as accepté la défaite, papa ? Est-ce que tu as baissé les bras ? Est-ce que tu trembles avec eux parce qu' ils t' ont raconté que les barbares sont à votre porte ?... Vous attendez les barbares ? Nous arrivons. Vous nous regardez avec horreur et vous vous demandez comment vous défendre. Vous avez la bouche pleine de vos grands principes, vos belles valeurs ...Mais vous n' avez pas compris, il n' y a pas de barbares. Nous sommes vous. Moi, le Français, tous ceux dont vous avez fait des coupeurs de gorge et des buveurs de sang plutôt que de nous donner une place en France...Vous ne pouvez pas nous faire la guerre: nous sommes vous. Nous sommes la mauvaise herbe, la grande maladie...Je sais que vous essaierez encore de me briser. C' est trop tard, vous m' avez déjà tout pris: l' amour, la beauté des lendemains, vous avez tout fracassé. Vous pensez que vous m' avez pris même ce qui fait de moi un danger. Mais je vous dis : je suis là. Est-ce que tu m' entends, Papa ? Je suis là. Je ne suis pas une petite chose et je vous arracherais le coeur de mes mains si elles étaient libres ''.

Added 30/06/2016 by Djamal

Soleil de nuit by Jo Nesbo

Publication: Gallimard . 1 vol. (218 p.) 23 x 16 cm

Un roman bref, sec et violent . Soleil de nuit est une plongée dans l' intimité et l' esprit d' un criminel en fuite. Fin des années 70, loin d' Oslo au Finmark, à l' extrême nord de la Norvège , au pays des Sames où le soleil ne se couche jamais. Un homme est en fuite. Jon Hansen. L' homme de main du plus gros trafiquant de drogue déguisé en respectable marchand de poisson, chargé de recouvrer les dettes, a trahi le Pêcheur en tapant dans la caisse. Il a pensé au traitement de la dernière chance pour sauver sa petite fille d' une leucémie. Mais peut-on trahir impunément les trafiquants et se planquer au bout du monde? Le '' pêcheur ne cesse jamais de chercher ses débiteurs avant d' avoir vu leur cadavre '' et '' rien n'est pire qu' une balle dont on ne sait pas quand elle va arriver ''. Voilà un polar existentialiste sur la solitude d' un homme pourchassé, malmené par la vie et qui ne croit plus en rien. La fin d' une route. Jusqu' à la rencontre d' une femme, Léa, la fille d' un pasteur dans ce village refuge peuplé de bigots Protestants, comme un champs du possible et un autre chemin ...

Le polar ici est comme un prétexte au travail d' introspection du personnage, philosophe, ses états d' âmes, existentialiste. Il est social aussi quand il commente la société scandinave : la vie d'une communauté religieuse rigoriste ( sorte de Amisch de la Norvège ) avec sa violence et ses petits trafics et les discriminations dont sont victimes les populations Sames du Nord de la Norvège. Mélodrame enfin quand le fugitif s' amourache de cette femme '' sur-croyante ''. '' ll n' était personne que j' aurai préféré assis au rang devant moi ...La fille aux cheveux noir corbeau, à la lueur bleue dans le regard et au dos cambré. Qui parlait lentement, pensivement, mais sans détours inutiles. La femme qui vous voyait comme celui que vous étiez et l' acceptait. M' acceptait moi, rien que ça... ''. Polar sentimental et mélancolique dans un style fluide toujours et léger. Added 24/06/2016 by Djamal

ˆL'‰intérêt de l'enfant by Ian McEwan

Publication: Gallimard . 1 vol. (231 p.) 21 x 15 cm

'' Aucun adolescent n' est une île '' et pour Fiona Maye, la juge aux affaires familiales ( qui traverse une crise conjugale ) , l' interêt de l' enfant ( elle n' en a pas ) est au centre de ses préoccupations. Elle doit statuer sur le dossier délicat d' un adolescent leucémique proche de sa 18 èm année et en danger de mort par son refus obstiné de toute transfusion sanguine. En bon Témoin de Jehovah. Sa religion l' interdit, encouragé par ses parents. Fiona doit trancher entre l' éthique et les convictions de la famille. La médecine ou la foi. Quand elle se rend à l' hôpital pour voir ce malade ( avec sa compassion et sa rationnalité ), c' est pour découvrir un garçon brillant, sensible, poète et musicien. Une rencontre qui modifiera les deux êtres en profondeur...

A travers la confrontation, dans ce texte grave, entre l' institution judiciaire et les convictions religieuses ( et parallèlement concentré sur les pensées de la juge - émotions, doutes, hésitations qui se greffent à l' ennui conjugal ) Ian McEwan pose la question du rôle de la justice face à la religion et celle de la conscience et de la responsabilité : où commence et s' arrête la responsabilité vis-à-vis de l'autre?.

Added 23/06/2016 by Djamal

La voiture d'Intisar by scénario Pedro Riera

Publication: Delcourt . 1 vol. (191 p.) 23 x 17 cm

Un portrait de femme yéménite. L' écrivain et scénariste Pédro Riéra a passé une année au Yemen et mené une quarantaine d' entretiens. Intisar n' existe pas mais s' inspire de la personnalité de l'une de ces femmes interrogées. Dans ce roman graphique ( Prix France Info de la bd d' actualité reportage ), notre héroïne, Intisar ( Victoire en arabe ), urbaine plutôt aisée, se raconte au volant de sa voiture ( entre deux cigarettes ), s' improvise guide dans la capitale Sana'a et au travers d' anecdotes tirées de son quotidien - 24 chapitres - nous parle d' une société complexe et du monde hermétique de ces femmes. Sujets traités larges: coutumes et religion, liberté d' expression et corruption , honneur, pudeur, mixité, mariage ...Elle exprime sa lutte dans un monde fait par et pour les hommes pour vivre selon ses propres règles. Et face à l' oppression, elle montre l' intelligence déployée par la création d' espaces de liberté ( au volant de sa voiture ou pendant les pauses à son travail d' anesthésiste). Comment les femmes peuvent tourner à leur avantage les contraintes du niqab comme moyen d' accéder aussi à des plaisirs ( interdits ), dans l' anonymat. Des femmes finalement plus combattantes que soumises. Intisar incarne le rêve de changements qui lentement s' opèrent comme ces nouveaux espaces de mixité que sont les cafés internationaux, l ' accès à des métiers traditionnellement interdits par la société , l' incitation au travail dans un pays pauvre ( un salaire souvent ne suffit pas ), le port de voiles de couleurs ( une vraie déclaration ) ou la participation à la '' Révolution '' de 2011. Beaucoup ne veulent plus rentrer dans le rang et changent progressivement le rapport de force.

L' annexe, interessante, propose une série d' articles sur la société et la culture yéménite et précise les us et coutumes qui apparaissent en filigrane dans l' album. Celui traitant du qat ( principale activité de loisir ) montre la difficulté d' un pays à s' extraire de la pauvreté. Sa pratique ( un stimulant végétal qui se mâche en créant une dépendance psychologique - 60% des hommes et 30% de femmes de plus de 12 ans , parfois des 5 ans ) a un effet dramatique sur la productivité : journée de travail écourtée ( une séance dure 5-6 heures ), impact sur les réserves d' eau en voie d' épuisement par surexploitation des cultures ( 40% de l' eau consommée, dans un pays aride ) et incidence sur l' accroissement de la pauvreté et de la malnutrition ( par achat de qat par les petits revenus au détriment de produits de première nécessité). Restreindre la consommation de cette drogue que certains appellent '' l' imam vert ''est devenue une priorité pour des associations militantes féministes et des droits de l' homme , tâche ardue quand beaucoup disent qu' il est impossible de vivre dans ce pays sans sa dose de qat. Un livre docu qui invite à une plus grande connaissance de ce pays. Added 23/06/2016 by Djamal

Le monde d'Aïcha by Ugo Bertotti

Publication: Futuropolis . 1 vol. (144 p.) 27 x 20 cm

Au pays du qat, les femmes sont comme des oiseaux noirs et mystérieux qu' on ne peut approcher et dont on pourrait dire derrière leur voile qu' elles n' existent pas. Impossibles pour elles de vivre seules : une femme n' est rien sans son mari '' mais toujours scrutée par mille regards '', toujours sous la coupe d' un '' wali '' ( un tuteur - père, frère, cousin ), considérée comme une mineure à vie et soumises aux règles d' une société patriarcale. Les hommes portent la jambia ( le couteau recourbé ) et règnent sur l' espace public, le commerce et la politique. A travers un dessin sobre, en noir et blanc, c' est un témoignage et un regard sans préjugés sur la situation des femmes du Yemen, femmes de tout âge, classe sociale et niveau d' instruction, s' inspirant des impressions de voyage de la photographe Agnès Montanari qui pendant plusieurs mois a approché leur quotidien et leur intimité. Elles se nomment Aïcha ( femme au foyer mariée à 11ans , 3 enfants à 18 ), Hammeda ( prospère commerçante ), Ghada l' archéologue... Dans ce pays tribal nourri d' ignorance et de pauvreté et régi par la loi de l' honneur - celle de la famille - 95% des femmes portent le niqab ( sous la pression sociale ) et se marient de force pour la plupart avant l' age de 15 ans. Ce niqab étranger aux traditions vestimentaires , '' offert '' par le wahhabisme saoudien dans les années 90. Femmes jugées, bannies ou cachées pour des actes ou des situations contraires aux lois masculines. Beaucoup subissent ( pression sociale, familiale et traditionnelle ), certaines résistent . Agnès Montanari écoute leur combat en leur restituant une individualité, sans regard occidental sur leurs destins. Toutes victimes de l'archaïsme mais décidées à faire évoluer leur société. Leur capacité à analyser la vie qu' elles ont eue et leur souhait de meilleurs lendemains pour leurs filles est le signe d'une évolution des mentalités. L' histoire d' une lutte et d' une incursion dans un pays qui attend sa révolution. Added 21/06/2016 by Djamal

Her by Spike Jonze, réal.

Publication: Wild Side . 1 DVD vidéo (2h 01 min) 24

Peut- on imaginer un jour un logiciel informatique doué de sentiments ? Une relation amoureuse entre un humain et un programme ? Voilà quelques questions que posent ce film. Une incroyable histoire d' amour entre un homme souffrant de solitude après son divorce et un système d' exploitation dans une société consumériste, confortable et hyper-connectée ( Los Angeles 2025 ). Une femme idéale virtuelle. Regardez ce film pour au moins trois raisons : c'est une comédie romantique émouvante où l' on s' identifie au couple parce qu' on y croit. C'est un film conceptuel qui interroge notre rapport à la technologie et la frontière entre l' homme et la machine. Enfin, l' actrice Scarlet Johanson ( absente ) parvient par la sensualité et la présence de sa voix à faire exister son personnage. Added 19/06/2016 by Djamal

No cover image available

Hippocrate by Thomas Lilti, réal.

Publication: FTD . 1 DVD vidéo (1h38 min) 24

L 'ambiance d' un service hospitalier avec ses moments de détente et ses situations dramatiques où le protagoniste - futur médecin - effectue laborieusement son premier stage d' interne dans le service de son père et regrette de ne pas être à la hauteur de ses ambitions. Le réalisateur connait bien son sujet ( autobiographique ) pour être médecin. Il puise dans son expérience pour raconter des histoires qu'il a lui même vécues. Dans ce témoignage du réel qui soulève des problèmes de la santé publique dans la France d' aujourd' hui : le manque de moyens ( budgets limités ), le statut inique des praticiens étrangers ( à compétence égale ) ou la douloureuse question de l' euthanasie. Added 16/06/2016 by Djamal

No cover image available

Démokratia by Motorô Mase

Publication: Kaze Manga . 1 vol. (208 p.) 19 x 13 cm

Thriller d' anticipation. Aventures d' un androÏde guidé par l' intelligence collective d' un groupe d' humains .Piloté par les votes à la majorité d' un panel d' internautes ( 6000 ) pour en faire un '' être idéal ''. Un modèle pour l' humanité. Le nom du programme de recherche visant à l' éduquer : Démokratia. Mise en situation dans le réel . L ' androïde est pris en otage. Un jour. Tension et attention : le principe du vote est censé garantir une certaine modération. Un jour, un autre : une minorité subversive juge la société pourrie et veut renverser l' ordre ( ou le désordre ) établie. Que devient le projet Démokratia et son androïde ? Dénouement sous haute tension et suspens garantie !

Added 15/06/2016 by Djamal

Carnets de thèse by Tiphaine Rivière

Publication: Seuil . 1 vol. (179 p.) 24 x 18 cm

Après avoir enseigné dans un collège zep, Jeanne Dargan plonge, euphorique, dans le grand bain de la thèse ( elle se donne trois années? soit 16 heures de travail par jour). Son sujet : '' le motif labyrinthique dans la parabole de la loi du Procès de Kafka '' . Que l' on peut traduire par le début d' un long chemin de croix . La secrétaire du département ( aimable comme une cerbère) l' aura prévenue : '' Vous êtes sûr mademoiselle ? 60% des gens abandonnent leur thèse en littérature ... Faudra pas venir dire j' ai plus d' argent et j' ai perdu mes amis ! ''. Le ton est donné. La thèse , c'est un enfer, expérience vécue par l' auteur , ancienne thésarde qui abandonne au bout de trois années. Ici, elle évoque le sujet sur un ton léger entre l' humour et la cruauté. La violence masquée des rapports dans le milieu universitaire, les relations '' sado-masochistes '' avec le directeur de thèse expert dans l' art d' esquiver les doctorants, l' appréhension de colloques soporifiques... Le calvaire de la thèse. Sans financement et livrée à elle même : cours et tâches administratives pour subvenir aux besoins, entre fac et bibliothèque. Petites et grandes tempêtes avec les proches : les amitiés prennent l'eau , le couple de Jeanne lentement se délite et la famille qui n' y comprend rien : la thèse, c' est un ovni, un caprice d' enfant attardé '' Est-ce que c' est vrai que tu as arrêté d' être professeur de collège parce que tu refuses de grandir et de prendre tes responsabilités ? '' lui demande une nièce un soir de Noel . Une thèse qui n' en finit plus. Elle se noie dans les détails d' un plan de 69 pages et l' ordre des chapitres et puis un jour de la cinquième année, elle accoste enfin pour la soutenance. Et puis après ? Après l'effort, le réconfort : le petit pot du combattant , avant une autre histoire, avec ou sans érudion. Un récit d' apprentissage exposé avec finesse pour raconter le quotidien des doctorants.

En dernière page, une liste de blog qui ont fait rire l'auteur ( qui a ouvert un blog illustré après trois années de thèse : '' le bureau 14 de la Sorbonne '') pour ceux qui sont encore en thèse et pour les curieux. ( Vie de thésarde, Passe ta thèse d' abord, Ciel mon doctorat, Thèse de merde, T' as vu ta tronche? tu ressembles à un zombie ! Ta gueule, je fais une thèse!...). Added 15/06/2016 by Djamal

The Voices by Marjane Satrapi, réal.

Publication: FTD . 1 DVD vidéo (1h 43 min) 24

Quand il n' oublie pas de prendre ses médocs, tout baigne pour Jerry , le gentil garçon, tout doux et tout mignon. Employé modèle dans une usine de baignoire, il est amoureux de la délicieuse comptable de l' entreprise et il apprécie chez lui de discuter avec Mr Moustache, son chat ( animal sociopathe ) et son chien Bosco ( le meilleur ami de l' homme ). Tout baigne pour Jerry tant qu' il n' oublie pas ses pillules au risque d' entendre des voix....

Des voix, des errances lunaires, délirantes et colorées que filme Marjane Satrapi ( connue surtout pour ses bd , on pense à Persepolis ) , dans un réjouissant mélange de genre :du drame, de la comédie et de l' horreur. The voices est une bizzarerie kitch ou un ovni acidulé , pour amateurs de sensations fortes . Bienvenue en Barjoland !

Added 08/06/2016 by Djamal

No cover image available

Burn out by Mehdi Meklat, Badroudine Said Abdallah

Publication: Seuil . 1 vol. (182 p.) 21 x 14 cm

D' un fait divers, l' immolation par le feu d' un homme de 40 ans à Nantes devant Pôle emploi en février 2013, les jeunes auteurs livrent un roman polyphonique poignant en donnant la parole à ceux qui l' ont connu ou croisé pour raconter quelque chose de lui : ses amis, son amour, les proches du pays, des institutions, des patrons et le petit monde de Pôle emploi. Restitution romancée pour comprendre le geste desespéré d' un homme, depuis ses rêves d' Algérie jusqu' aux désillusions en France. Jusqu' à l' épuisement. Dans ce texte brulôt, Burn out donne une voix aux '' sans voix '' pour dire des histoires '' d' invisibles '' et de passions qui finissent en flammes.

L' immolation est traité dans les rubriques '' fait divers'' , comme anecdotique ( quelques lignes dans un journal ) alors qu'il devrait être interprété comme un geste sacrificiel et protestataire. Comme la dernière façon de se faire entendre. Geste pour interpeller aussi la société. Le burn out (ou syndrôme d' épuisement) résulte aussi de dysfonctionnements internes ou de l' incurie de l' administration qui provoquent ce profond malaise ressenti tant par des usagers que par des fonctionnaires. D' un côté, des bénéficiaires plongés dans la précarité à cause de retards de paiement ou de négligence dans le traitement de leur dossier ( percevoir sa retraite en temps voulu pour un intermittent du spectacle peut-être une question de survie). De l'autre, une poignée d' agents frustrés qui observent un nombre élevé de dysfonctionnements internes qui les empêchent de travailler dans les meilleurs conditions. Erreurs, absence de réactivité, blocages de versements de pensions, impossibilité de contacter la caisse... .A bout de souffle, l' administration française peut produire des situations aux frontières du réel. Un exemple ( lu dans Marianne) : la Cipav ( caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse dédiée aux professions libérales ) s'est spécialisée dans l'envoi de courriers sans queue ni tête ( Un professeur des écoles a reçu récemment une lettre lui réclamant la somme de 200 000 euros sans être affilié à l'organisme ). Situation qui risque de durer car son nouveau directeur a affirmé avoir trouvé trente mille lettres qui n' avaient été ouvertes par personne ! Ce qui fait combien de possibles burn out ? Added 08/06/2016 by Djamal

Tungstène by Marcello Quintanilha

Publication: Ed. çà et là . 1 vol. (182 p.) 24 x 18 cm

Polar noir sur fond de tensions sociales et petit bijou de découpage. La scène se passe au Brésil. Dans une baie, deux hommes pêchent illégalement à la dynamite. Deux autres ( un militaire retraité et un petit dealer ) observent la scène, en hauteur, depuis un fort. Un troisième couple ( un flic et sa femme ), s' ajoutent bientôt à l' intrigue. En mettant brillamment en scène et en relation ses personnages, l' auteur construit un polar ultra efficace tournant comme une horloge, la narration reposant sur une parfaite mécanique de précision. 180 pages pour raconter une histoire tentaculaire se déroulant en temps réel. Polar de précision et travail d' orfèvre. Added 08/06/2016 by Djamal

ˆLa ‰maison aux insectes by Kazuo Umezu

Publication: le Lézard noir . 1 vol. (224 p.) 19 x 13 cm

Dans un recueil de sept histoires courtes parues au Japon entre 1968 et 1973, la maison aux insectes raconte des histoires sombres et angoissantes autour de banales mais tragiques histoires de couples : d' amour, de jalousie, de manipulation, d' adultère ...Elles révèlent un monde inquiétant, étrange ou malsain où personne ne trouve d' échappatoire. Des histoires domestiques dramatiques ancrées dans le réel dérapant progressivement vers l' horreur, la folie ou le fantastique de manière inexplicable. Sept nouvelles addictives par le précurseur du manga d' horreur japonais : '' un manga porteur de ténèbres '', dans des noirs profonds. Entrez donc et découvrez la demeure aux insectes. Added 07/06/2016 by Djamal

Take Shelter by Jeff Nichols, réal.

Publication: Aventi . 2 DVD vidéo zone 2 (2h00 + 52 min) DVD vidéo

Cauchemars violents d' un jeune père de famille qui prépare son entourage à une tornade, terrorisé. Hallucinations ou prémonition ? L' "apocalypse " menace mais ne serait-elle qu' une tempête sous son crâne délirant ?. Un très bon film d' angoisse. Added 07/06/2016 by Djamal

No cover image available

Discount by Louis-Julien Petit, réal.

Publication: Universal StudioCanal Vidéo / Orange Studio . 1 DVD vidéo (1h 45 min) 24

De l' humour de résistance contre la misère ordinaire dans ce film attachant tant par ses comédiens que par son propos. Qui parle de la France d' aujourd' hui . De la précarité de l' emploi et du logement, du ras le bol du surendettement, du gaspillage alimentaire... Discount est une histoire de rebellion. Dans un supermarché de hard -discount, des employés ( corvéables, sous-payés et chronométrés ) menacés par l' installation prochaine de caisses automatiques créent, en riposte, leur propre enseigne '' alternative '' et clandestine aux prix cassés en détournant les marchandises invendues. Discount et ses '' Robins des Bois '' des hypermarchés face aux usages rudes d' un monde du travail deshumanisant. Plus qu' une comédie sociale ( à la Ken Loach ), chaleureuse et populaire, un appel et un hommage à la solidarité. Added 28/05/2016 by Djamal

No cover image available

ˆLes ‰mains invisibles by Ville Tietäväinen

Publication: Casterman . 1 vol. (217 p.) 29 x 22 cm

Quand Rachid achève son périple à Barcelone en clown pathétique, il pensait trouver assez rapidement un emploi stable, faire quelques économies et rejoindre sa famille au Maroc. '' Reviens-nous prospère et nous pourrons expier les fautes que la pauvreté nous fait commettre ''. Pour sortir de sa condition de parias, du bidonville, de la cabane en tôle où il '' pourrissait '' chez ses parents avec sa petite famille, pour s' extraire de la honte, pour devenir plus grand, il rêvait d' Europe, à proximité, l' Europe fantasmée. '' Là-bas, la misère n'existe pas '' lui dit un passeur ''; en Europe, c'est un crime d' être pauvre ''. Viré de son petit emploi de couturier, il se décide , traverse sur une barque surchargé le détroit de Gibraltar et découvre la '' Terre Promise " : dans les serres du sud Espagnol , le bagne et l' enfer ; ici d' autres bidonvilles, ici d' autres misères . D' un candidat à l' immigration débarquant dans le '' cul '' de l' Europe et à l'autre bout de la chaîne. Embryon d' une vie nouvelle, embryon d' un chemin de croix ...

Ce récit poignant au coeur de l' actualité des migrants, est la restitution d' une enquête menée par l' auteur au Maroc et en Espagne. Dense et intense, sorte de docu-bd au trait expressif et à l 'ambiance poisseuse, voire funèbre ( en contraste avec l'énergie du personnage ), il prend le temps d' expliquer les motivations des migrants. Récompensé par le prix Finlandia ( plus grand prix décerné par la Fondation finlandaise pour la culture ), il dénonce à travers ce parcours de damné un système hypocrite autorisant encore l' esclavage. Business des passeurs et trafiquants d' hommes se considérant comme des bienfaiteurs , exploitation économique d' un sous-prolétariat dans les ( milliers de ) serres espagnoles qui nourrissent l' Europe de fruits et de légumes, entretenus par ces mains invisibles. Dans les serres aussi, entre migrants, le racisme, la violence et la hiérarchie : travailleurs marocains fliqués, surveillés par d' autres - Roumains, Bulgares - originaires de L'Est.

Le migrant est transparent. Il se fond dans la nuit, dans l' obscurité et doit vivre loin des lumières, à la marge, dans l' ombre, en arrière plan. Il sait qu' il encombre et qu' il doit aussi disparaître pour survivre. Survivre avec l' énergie du désespoir qui pousse à avancer. Certains préfereront mourir plutôt que de retourner au pays les mains vides - une humiliation - car pour ceux-là, ce n'est pas dans leur culture.

Mains invisibles, corps invisibles. Dans la nuit d' un migrant. Pour comprendre aussi l' histoire des migrants qui se déroule sous notre nez et se résume souvent en une litanie de chiffres abstraits. Ceux que notre siècle ne veut pas voir. Added 28/05/2016 by Djamal

Au revoir là-haut by scénario Pierre Lemaitre

Publication: Rue de Sèvres . 1 vol. (168 p.) 28 x 21 cm

Avec ses mensonges, ses malversations, ses arnaques aux sentiments , Au-revoir la -haut dessine un portrait de la nature humaine sans manichéisme où chacun a sa part d' ombre. La belle adaptation du Goncourt 2013 sur le retour difficile à la vie civile des soldats de l'Après-Guerre évoque une période mal connue de l' histoire lorsque l' Etat organise le transfert des victimes des champs de bataille dans de gigantesques cimetieres et dans l' obligation du souvenir, érige des monuments aux morts. L'Etat s'arrange mieux aussi de ses héros morts qu'il sait honorer que des réchappés '' en miettes ''.

Dans cette histoire entremélée portée par le graphisme et se lisant comme un polar, deux rescapés, Albert, une '' gueule cassée '', artiste et fils de bonne famille, et Edouard, petit employé, s'embarquent dans une vaste embrouille en imaginant une arnaque aux monuments aux morts . Un autre, le lieutenant Pradelle, arriviste sans scrupules, se lance dans le trafic des morts en les transférant des champs de batailles dans de gigantesques cimetieres.

Bd politique et historique sur le capitalisme d' Après-Guerre, Au revoir la -haut montre la démobilisation comme moyen d'enrichissement pour opportunistes assoiffés d' argent ( et de pouvoir ), lorsque les affairistes et politicards s' activaient pour faire fortune sur le dos des victimes de la Grande Guerre. Quand d 'autres - les poilus - attendaient leur petite pension ... C'est l ' histoire d' une grande désillusion dans cette fresque cruelle et poignante. '' Au revoir là-haut ma chère épouse '' : dans une lettre la parole d' un soldat, fusillé en 14 .

En cours d' adaptation au cinéma. Réalisateur : Albert Dupontel.

Added 21/05/2016 by Djamal

ˆLa ‰dernière nuit du raïs by Yasmina Khadra

Publication: Julliard . 1 vol. (207 p.) 21 x 13 cm

Dans la peau d' un dictateur. Dernières heures du colonel Khadafi à Syrte dans une Lybie révoltée, une nuit d' Octobre 2011. Retranché dans une école bunkérisée , persuadé toujours de pouvoir conjurer le sort. Le raïs finira au fond d' un caniveau , bientôt lynché et les images feront le tour du monde. Instants de solitude et d' angoisse où l'auteur laisse parler le '' Guide Suprême '', couler l'encre de sa mémoire pour comprendre son âme : quel homme derrière le sanguinaire qui revisite son parcours depuis l'enfance. Misérable. Premier amour puis coups d' éclats puis coup d' Etat . Dans cette tragédie à l' antique faite de souvenirs en flash-backs, il sait rendre sa démesure et sa folie, se pensant jusqu'à la mort en être d'exception, '' guidé par les Voix ''. Dans ce huis-clos cinglé, la dernière nuit du raïs est l' histoire d' une folie mystique : '' C'est l'Histoire qui m'a écrite à l'image de Dieu '' et '' la trahison de mon peuple, je ne la comprends pas ''.

Les dernières lignes sont d' une grande intensité dramatique. '' L' orgueil est allergique à la raison. Quand on a dominé le peuple, on s' oublie sur son nuage mais qu' à t-on dominé au juste et pour aboutir à quoi ? Derniers instants de lucidité sur la question, la vanité et la fragilité du pouvoir. Added 20/05/2016 by Djamal

Omar by Hany Abu-Assad, réal.

Publication: M6 Vidéo . 1 DVD vidéo, 1h 37 mn 24

Une plongée dans la résistance. Efficace comme un thriller américain et scénario tortueux . Un mur immense fragmente un territoire, en Cisjordanie. Un mur de séparation, humiliation quotidienne, le poids de l' occupation comme une expérience carcérale. Omar gravit régulièrement ce '' mur de la honte'' pour voir ses camarades Tarek et Amjad et sa petite amie Nadia qu'il rêve d' épouser. Son refuge. Une opération de '' résistance '' tourne mal : capturé , puis torturé puis Omar libéré... trop tôt pour les Palestiniens qui aussitôt le soupçonnent : serait-il le traître du réseau ? Coincé au pied du mur, sur une liste noire des deux côtes. Histoire de duplicité et tragédie d' un choix . Ambiance paranoïa, fuite en avant et lente descente aux enfers. Derrière le mur de la honte, le drame de l' occupation qui distille son poison et gangrène : l' amour , l' amitié, l'engagement, la famille. Comme une épine dans l' oeil. Added 17/05/2016 by Djamal

No cover image available

The Lunchbox by Ritesh Batra, réal.

Publication: Blaq Out . 1 DVD vidéo, 102 mn, 24

L' histoire se déroule à Bombay. Une jeune femme délaissée par son mari tente de le retrouver en lui préparant de délicieux petits plats qu 'un service de livraison dessert à son travail. A la suite d' une erreur et d'un échange de panier-repas, elle entame avec un homme solitaire et proche de la retraite une douce correspondance et c' est le début d' une idylle aussi tendre et subtile que la cuisine indienne qu' elle célèbre entre deux inconnus. Petits billets glissés dans une lunchbox dans ce film savoureux comme un excellent plat pour fin gourmets ou gourmets amoureux. Added 17/05/2016 by Djamal

No cover image available

Le justicier d'Athènes by Pétros Márkaris

Publication: Seuil . 1 vol. (327 p.) 23 x 15 cm

Dans Liquidations à la grecque, tout allait deja tres mal. 1 an plus tard, en 2011, dans le justicier d'Athènes, c'est pire encore .

Archétype du couple grec dont l’unique enfant vient de se marier, la famille de Charitos est particulièrement affectée par la crise : la baisse de salaire du commissaire pose un vrai casse-tête à sa femme chargée de gérer l’économie du foyer. Pire, le départ à l’étranger envisagé par leur fille provoque un drame familial. Dans ce contexte, Markaris a imaginé qu’un justicier du fisc fait pression sur les plus gros fraudeurs pour payer ce qu’ils doivent à l’Etat. Soit ils paient un important impôt de rattrapage, soit il leur ôte la vie. Le meurtrier devient populaire auprès de la population et des médias. Les convictions du commissaire en sont elles-mêmes ébranlées. Il a des scrupules à mener à bien son enquête et plus tard à arrêter l’assassin. Markaris touche du doigt l’injustice profonde qui existe au sein de la société grecque. D’un côté, une élite s’est enrichie impunément sur le dos de l’Etat et de la société. De l’autre, les classes moyennes et populaires s’appauvrissent en payant aujourd’hui la facture à leur place.

Added 06/05/2016 by Pierre

Old pa Anderson by scénario Yves H.

Publication: Le Lombard . 1 vol. (58 p.) 32 x 25 cm

Grand prix Angoulême 2016. Un témoignage sur la chape de plomb ségrégationniste dans le Sud des Etats-Unis des années 50 à travers le récit poignant d' une vengeance d' un vieillard afro-américain . Au temps des lois '' Jim Crow '' , '' la violence est systématique et tout est prétexte à tabassage : un mot, un regard, un geste mal interprété... l' homme noir retrouve ses vieilles habitudes : il fait profil bas et baisse les yeux...'' Egaux ( en théorie ) mais séparés. Les Etats du Sud font payer cher aux noirs leur '' liberté '' . Après le décès de sa femme morte de chagrin et n'ayant plus rien à perdre , Old Pa Anderson passe à l'acte, à la mémoire de sa petite fille disparue quelques années plus tôt . Avec des coupables blancs on imagine le pire ... Added 04/05/2016 by Djamal

Pas son genre by Philippe Vilain

Publication: Grasset . 1 vol. (186 p.) 21 x 13 cm

Un professeur de philosophie ( un lunaire cérébral ) originaire de Paris se désole de son affectation à Arras dans le Pas-de-Calais jusqu'à la rencontre d' une jeune coiffeuse qui devient son amante. Elle est solaire, pleine de vie, exubérante et légère. Entière et passionnée. Amoureuse, mais pas son genre. Deux portraits en contraste, séparés par des barrières culturelles et sociales dans cette chronique ( sans jugement ) d' une rencontre impossible ( ? ). Pas son genre est un drame ( amoureux ) , une réflexion sur l' amour ( ou le choix amoureux ), sur la difficulté aussi de s'épanouir en couple. Intelligent et poignant.

Un roman adapté au cinéma en 2015. Added 04/05/2016 by Djamal

Vous aimez les séries, ce livre est pour vous by Charlotte Blum

Publication: La Martinière . 1 vol. (191 p.) 29 x 23 cm

La loi des séries. Si vous les aimez, ce livre est pour vous. Une exploration de l' univers des séries américaines, de Twin Peaks, la '' mère des séries '' crée par David Lynch et Mark Frost en 1990, à Mad Men , des Soprano à The Wire et Breaking Bad en passant par Game of Thrones : le meilleur des séries contemporaines : fiches techniques, interviews, personnages, intrigues avec en fin d' ouvrage, un guide ( festivals, sites internet , lectures... ) qui parle aussi des séries du passé ayant inspiré les créateurs d' aujourd' hui . Added 04/05/2016 by Djamal

Le môme en conserve by Christine Nöstlinger

Publication: Le livre de poche jeunesse . 220 p. 18 x 13 cm

Mme Bartolotti est une femme excentrique, qui passe son temps à commander divers objets par catalogue. Une jour, elle reçoit une boite de conserve, avec, à l' intérieur, un enfant de 7 ans parfais en tous points. Les personnages vont apprendre à vivre ensembles. C'est très drôle !

A partir de 8/9 ans Added 29/04/2016 by Nathalie

Mars la rouge by Kim Stanley Robinson

Publication: Presses de la Cité . 547 p. 23 x 14 cm

Prix Nebula 1993 Added 25/04/2016 by Pierre

La moitié d'un roi by Joe Abercrombie

Publication: Bragelonne . 1 vol. (288 p.) 24 x 16 cm

Prix Locus du meilleur roman pour jeunes adultes 2015 Added 25/04/2016 by Pierre

ˆLe ‰piano oriental by Zeina Abirached

Publication: Casterman . 1 vol. (196 p.) 26 x 19 cm

Zeina Abirached figure parmi les auteurs de Bandes dessinés dont je lis les ouvrages chaque fois qu'elle en édite un nouveau. Son style est très accessible, je me retrouve dans certains passages. Ses illustrations, très détaillées dans cet ouvrage, donnent un air de ciselage des moindres motifs. Une lecture plaisir même pour ceux qui n'aiment pas trop lire les BD. Added 22/04/2016 by Linda

Le promeneur d'Alep by Niroz Malek

Publication: Les Editions du Serpent à plumes . 1 vol. (156 p.) 20 x 14 cm

Scènes de vie à Alep pendant la guerre en Syrie qui tiennent en deux pages. Je le conseille aux personnes qui ne connaissent pas cette belle ville historique. Je lirais volontiers d'autres ouvrage de cet auteur. Added 22/04/2016 by Linda

No cover image available

Breaking Bad by Vince Gilligan, Adam Bernstein, Jim McKay, Tricia Brock, Bronwen Hughes, Tim Hunter, réal.

Publication: Sony Pictures . 3 DVD vidéo zone 2 (7x 42 min) DVD vidéo

Un drame personnel, un cancer, sort Walter White de sa '' torpeur '', comme en sommeil dans une vie morne et prévisible . C'est un brave gars et bon père de famille , petit prof de chimie et occasionnellement laveur de voitures. Pour financer sa chimiothérapie et ( officiellement ) préserver sa famille du besoin, l'idée lui vient de produire une drogue - de la métamphétamine - qui sera dealée par un ancien élève ( une petite frappe ). Au départ, un petit producteur et le début d' une aventure et d'un show... dans une série '' destroy '' et '' contemplative '' ( lente avec plans séquences et scènes dans la durée ) qui mélange les genres, western, drame et comédie . Breaking Bad , c'est l' histoire ( dingue) d' une solitude, de la résurrection d'un homme et d' une métamorphose, aussi addictive que la méth produite par White . Aventures et mésaventures d' un petit ( et brillant ) prof de chimie. A consommer sans modération avec ou sans masque à gaz. Added 19/04/2016 by Djamal

No cover image available

ˆLe ‰piano oriental by Zeina Abirached

Publication: Casterman . 1 vol. (196 p.) 26 x 19 cm

Originaire du Liban , Zeina Abichareb évoque le souvenir d' un arrière grand-père mélomane et excentrique dans le Beyrouth des années 50. Reconnu comme un génie par les grands musiciens du monde arabe après l' invention d'un piano '' bilingue'' capable de jouer le quart de ton nécessaire à la musique orientale. Il attendra pourtant toute sa vie des commandes qui ne viendront jamais. En parallèle, dans un récit plein de charme, de tendresse et d' humour, elle raconte sa condition d' exilée, son cheminement personnel et harmonieux entre deux pays ( le Liban et la France), entre deux langues et deux cultures. Son travail brille par un graphisme inventif, avec ses à-plats de noir et son trait géométrique, foisonnant de petites trouvailles, de signes et de symboles ( c'est parfois un peu touffu) pour offrir des planches très soignées, hyper-construites, ''cérébrales ''. Avec ce témoignage, sur un tempo allegro, Abichareb au piano nous propose un beau voyage, poétique et sonore, entre deux langues et deux cultures comme une échappée lumineuse. Added 06/04/2016 by Djamal

Plantes à bonbons by par Serge Schall

Publication: Plume de carotte . 1 vol. (150 p.) 25 x 18 cm

Un documentaire jeunesse intéressant qui peut être consulté également par les parents. On y découvre l'histoire des plantes utilisées pour la fabrication des bonbons. De belles illustrations enrichissent l'ouvrage. Added 02/04/2016 by Linda